Blogosphère genevoise - Page 5

  • Célian, Aurélie, Guillaume, Adrien, Caroline... ça dépend du quorum!

    hirsch celian dessin matu mars 10.pngPascal Décaillet a invité ce matin sur Radio Cité une brochette de jeunes politiciens... Grande diversité, grande vacuité politique. Normal. Les questions du maître d'école, qui coupe sans arrêt la parole à ses interlocuteurs, brassent un thème éculé: est-ce que la jeunesse est un atout? Ne s'engage-t-on pas en politique, parce qu'on a des idées, des envies, des ambitions pour soi et pour la société. Par les hasards des amitiés aussi.

    "La Suisse marche au paiement de galons", dit le conseiller municipal Adrien Genecand, brûler les étapes, c'est risquer de se brûler les ailes."

    Le socialiste Romain de Sainte Marie parvient un court instant à recentrer le débat sur l'action, mais sans réussir encore à cibler un projet précis: "On ose taper là où ça fait mal, faire des coups. C'est plus visible dans les partis de gauche qu'à droite où l'on est davantage carriériste." La députée Aurélie Gavillet abonde. PAscal Décaillet dérape:

    - Vous avez voté Longet?

    - Non, je n'étais pas au congrès de samedi, j'aurais voté Velasco. On entend le sourire béat de l'animateur, qui s'en prend à au président des Jeunes socialistes Romain de Sainte-Marie, qui a, lui, voté Longet, le coupe dans son argumentation, l'accuse d'avoir un discours de vieux, d'apparatchik.

    Vite une autre victime...

    Lire la suite

  • Entre Gaillot et Broulis, mon coeur balance

    TG débat six hommes 17 mars.png

    L'association l'Esprit de Genève (qui est une marque déposée) publie l'Agenda de Genève*. Un agenda qui a un petit avantage par rapport au Guide loisirs du site de la Tribune de Genève, c'est qu'il permet d'accéder facilement via un calendrier à toutes les manifestations agendées un jour particulier. Enfin toutes, c'est une façon de dire,

    Car aucun agenda actuellement disponible dans la région n'est exhaustif. Ainsi aucune des deux manifestations dont il est question ci-dessous n'est mentionnée. Une carence tout de même un peu curieuse. Qui empêche sans doute les organisateurs de planifier leurs rendez-vous et d'éviter que certains jours cumulent mille douze événements, jettant le chaland citoyen dans l'embarras. Telle est ma situation ce mercredi soir.

    Lire la suite

  • Le journal de demain sera...

    livrel bonnier.jpg... interactif donc sans papier (en attendant sa dématérialisation complète via des impulsions cérébrales). Mais un bon journal ne sera sans doute pas fait sans journaliste. La profusion d'information rend utile et même nécessaire le métier qui consiste à sélectionner l'information pertinente, à la vérifier lorsqu'elle est sujette à caution - ce qui est le cas de la plupart des informations - à la mettre en forme, à l'enrichir, etc.

    Je suis retombé en faisant de l'ordre sur une courriel vieux de deux ans rédigé par un ancien cadre de l'Etat, longtemps expert dans les outils collaboratifs informatiques et l'acquisition des connaissances, mais un peu désabusé par la lourdeur de l'appareil administratif. Il m'écrivait ne pas trop croire aux blogs et mettait en revanche beaucoup d'espoir dans les moteurs de recherche intelligents capables de renseigner les gens confrontés soudain à une question existentielle du genre: quel est le meilleur traitement actuel du cancer du sein?

    Lire la suite

  • Une cinquantaine de joyeux anniversaires pour Michèle Künzler

    künzler inaugure le tram Meyrin.jpgMichèle Künzler a deux profils sur Facebook.

    Sur l'un, une cinquantaine d'amis ont déposé ce jour leurs voeux à la nouvelle ministre de l'Intérieur et de la mobilité qui fêtait ce 14 décembre son 48e anniversaire. Leur répondra-t-elle ou laissera-t-elle Facebook en déshérence?  Sur son autre profil, elle ou un proche a posté le portrait que brosse Le Temps de ce lundi: Le credo vert de Madame Mobilité.

    Il y a 10 jours, à propos de Facebook, je posais la même question à Isabel Rochat. La ministre de la Police allait-elle s'inspirer d'Obama qui régulièrement est présent sur Facebook et sur la toile? La réponse est négative. Le profil d'Isabel a tout simplement disparu. Celui de son collègue de parti Mark Muller est toujours visible, mais je ne dois pas (ou plus) faire partie de ses amis. Ainsi va la vie.

    Intéressante cette interview du Temps...

    Lire la suite

  • Faut-il protéger la démocratie?

    DSC03319.JPGDSC03323.JPGLes jeunes manifestent leur honte. Les grandes âmes s'émeuvent. Ce matin sur Radio Cité, Yves Laplace s'en prend aux médias, à Infrarouge en particulier, qui donneraient trop souvent la parole à Tarik Ramadan et à Oskar Freysinger, qui ont capté à leur profit la parole de leur communauté. Ainsi, selon l'écrivain qui monte Candide à Montreuil, la presse responsable, celle qui ne courrait pas derrière l'audience, ne devrait pas tourner les projecteurs sur les extrêmistes.

    La sagesse serait donc au centre, dans la modération? Interdisons donc aux altermondialistes non seulement le droit de défiler dans la ville mais aussi le droit de manifester. Privatisons la liberté d'expression comme d'aucuns veulent privatiser la liberté de croyance!

    Sur la Première de la future RTS, l'homme qui fut à l'origine de l'un des pères de la constituante genevoise, avant de se réfugier en Argovie faute d'avoir obtenu les crédits qu'il réclamait à Genève, le professeur Auer estime qu'il faut réduire les droits démocratiques. Ma consoeur Joelle Kunz, dans le Temps, va dans le même sens et signe un édito où elle demande de "Protéger la démocratie".

    Le peuple, trop sensible à l'émotion, facilement manipulable ne serait pas assez mature. Pire, dans l'anonymat des urnes il laisserait exploser ses pires instincts. C'est le point de vue aussi de Philippe Souaille sur son blog La mondialisation humaniste, qui s'en prend à l'anonymat des commentaires.

     

    Lire la suite

  • La Pravda sur CEVA...

    chatelain Elisabeth.jpgLa députée socialiste Elisabeth Chatelain signale à ses 445 amis sur Facebook un nouveau site internet. Très vert tournesols dans son look, www.laveritesurceva.ch se donne pour noble but l'information vraie. Sa page d'accueil affirme sans ambages: "Assez de désinformation! Assez de mensonges! Assez de tromperies!" Que distillent forcément les opposants à ce merveilleux RER, que les Genevois et les Savoyards attendent depuis 1912. C'est dire l'urgence de la merveille! En vidéo, c'est trop parfait.

    Une merveille que le Grand Conseil a voté un peu la tête dans le sac, les yeux écarquillés par les 550 millions de la manne fédérale. Et que notre députée vend comme si l'on avait affaire au M2 lausannois. Or le RER genevois n'a rien à voir avec le métro automatique vaudois.

    Pour mémoire, le vote historique genevois est intervenu fin juin 2002, au terme de presque 10 ans de valse hésitations et de palabres entre un tram, un train tram, un métro lourd, léger, automatique etc. Pour mémoire encore le raccordement Eaux Vives Cornavin est un serpent de mer aussi vieux que l'arrivée des trains à Genève. Le site officiel du CEVA livre à ce propos une histoire édifiante qui montre que le vote du 29 novembre prochain n'est que le nième épisode d'un vaudeville bien genevois.

    Lire la suite

  • Verve blogueuse pour les hannetons et la constitution

    constitution big.jpghannetons logo.pngCette semaine, élections genevoises obligent, ma verve blogueuse s'est surtout répandue sur deux blogs; l'année des hannetons qui connaît un joli succès d'estime et parvient à se hisser dans les cinq blogs les plus visités de la Tribune et la Gazette de la Constituante. Je vous y renvoie donc chers internautes.

    Dans l'un comme dans l'autre j'ai aussi publié des vidéos, de la marche des femmes de samedi dernier et de l'audition-débat publique de la commission 2 de la Constituante de mercredi.

    Et merci de votre fidélité et de vos commentaires que je lis toujours intégralement et qui suscitent des foules de réflexions.

  • Rue de la Muse: le virtuel fait dans le hard

    morand unger expo.jpgA deux pas de la SIP, la bien nommée rue de la Muse a accueillie hier après-midi l’égérie de Rezonance dans ses nouveaux locaux. Geneviève Morand porte à bout de bras la plus vieille - tout est relatif - organisation de réseautage encore en vie née dans la mouvance des First Tuesdays - la plupart des autres sont mortes. Le plus performant, dit-elle, de la Greater Geneva Berne Area, concept récemment créé pour désigner la nouvelle promotion économique commune des cantons romands et Berne dès le 1er janvier 2010.

    Rezonance, pour faire simple et au risque d'être caricatural, est à Facebook ou à LinkedIn ce que le minitel fut à l’internet, un précurseur génial mais dépassé par plus populaire. Rezonance, c'est aussi dix-huit cellules d'entraide destinées aux femmes entrepreneuses. Le patron de l'économie publique et de la santé publique - la santé c'est un business comme chacun sait - s'est réjoui de la pérennité du réseau gros de dix mille acteurs. Trente mille inscrits corrige Geneviève Morand.

    Mais que diable ambitionne-t-elle rue de la Muse. On le découvrira dans la vidéo de la conférence de presse. Faute d'avoir obtenu un résumé simple, j'ai compris que Muse 2.0 est d'abord un pied à terre, une cristallisation dans le monde des humains d'un réseau qui depuis le début a pratiqué le "on" et le "off".

    Ce besoin d'un port permanent, d'un pignon sur rue me fait penser à ces journaux en ligne parisiens Mediapart et  Bakchich (sortie le 23 septembre) qui annoncent des éditions hebdomadaires imprimées pour capter un public plus large.

     

    Lire la suite