Blogosphère genevoise - Page 3

  • Salerno, Zappelli,... démissionera, démissionnera pas?

    sondage zappelli 2.jpgLa première question que Le Matin dimanche pose à la co-maire de Genève est: allez-vous démissioner? Non, répond évidemment Sandrine Salerno, qui s'en prend à la presse et à la droite. Réaction normale du malade qui casse le thermomètre de peur d'y lire sa fièvre.

    Pour Daniel Zappelli même topo. Ses quatre adjoints démissionnent. Lui demeure à la barre et va réfléchir - seul? - au pourquoi du comment il en est arrivé là. Interrogés, les internautes de la Tribune penchent clairement pour la démission du procureur général. Ce ne serait plus qu'une question d'heure bruissent les murs de la République.

    Surfant sur la vague, Mauro Poggia s'en prend au mode de désignation des juges et des procureurs - qui sauf le PG - ne sont plus élus par le peuple. Fausse piste Monsieur l'opportuniste! Quand à Salerno, c'est mon confrère, Olivier Francey qui pose sur son blog une série de questions pertinentes.

    Lire la suite

  • Veyrier pour la construction de 1200 logements à Vessy: vraiment?

    barth facebook 2 oct 20111.jpgSurprise, sur sa page Facebook, je découvre la profession de foi de Thomas Barth, maire de Veyrier, libéral bon teint et soudain défenseur de l'urbanisation des Grands Esserts [cliquer sur l'image pour l'agrandir]. A la clé: 1200 logements à Vessy.

    Comment donc Mark Müller a-t-il réussi à convaincre Veyrier, banlieue résidentielle sans forme, qui a acquis le titre statistique de ville, alors que la commune a longtemps bataillé contre les Grands Esserts, contestant le projet cantonal jusqu'au Tribunal fédéral et lui préférant l'urbanisation d'une couronne autour du village, toujours qualifiée de priorité sur le site internet de la Tribune?

    A mon avis, le libéral Barth nous fait le coup de la gauche en Ville de Genève.

    Lire la suite

  • Pascal Décaillet, Eric Leyvraz et le nucléaire?

    thorium.jpgPeut-on sortir du nucléaire? Dans les décisions qui sont prises ces jours d'abandonner le nucléaire, on semble avoir oublié au moins trois choses.

    • Le tremblement de terre exceptionnel qui a ravagé la péninsule nipponne et qui est à l'origine de l'accident nucléaire,
    • le mode de gouvernance japonais qui a confié la politique énergétique à quelques-uns sans grand contrôle démocratique et
    • le réchauffement climatique, dont on n'entend plus parlé alors que l'Europe vit le printemps le plus chaud depuis le début du siècle. Un mal chasse l'autre...

     

    Lire la suite

  • Un blog de classe: une première, une suite?

    andante con moto roman photos.png«Un travail tout à fait remarquable!» Jean-Didier Loretan a chaudement félicité merdreci après-midi les élèves de la classe d'italien de Daniela Rossi.  Le directeur du collège de Staël a même demandé à projeter, ce jeudi, dans le cadre de la conférence annuelle des professeurs, le diaporama réalisé par une élève. Quatre minutes, le temps du making of d'un projet pédagogique original,  imaginé et réalisé par l'écrivaine Viola Nevers. [cliquez sur l'image pour l'agrandir]

    L'expérience a été éditée tout au long de ce printemps dans un blog de classe hébergé par la Tribune de Genève andante.blog.tdg.ch. Une première qui répond à une idée lancée dans le blog des blogs en 2009 déjà. Aura-t-il une suite?

    Lire la suite

  • La bourse a déjà oublié le Japon

    bourse.jpg"Deux semaines, 10 jours de trading. C'est tout ce qu'il aura fallu au marché pour se retrouver plus haut qu'avant le tremblement de terre japonais. Je crois que ça se passe de commentaire," remarque ce matin Thomas Veillet, alias Morning Bull, dans son blog. Je ne fais sans doute pas partie des hypo ou des hyper, que décrit Bertrand Buchs dans le sien à propos des brasseurs d'argent, mais cette résilience - le mot est à la mode - des marchés financiers, cette capacité à surmonter les crises m'étonne et déconcerte.

    Les bourses, les banques centrales et les ministres des finances sauraient-ils mieux gérer l'économie que naguère ou bien, de dettes en dettes, ne fait-on qu'ajouter des emplâtres sur notre grand corps malade?

    Lire la suite

  • Fabio Lo Verso lance La Cité: interview vidéo

    La Cité en kiosque.jpgLa Cité mérite d'être lu. Évidemment! Pour l'heure, je n'ai lu que les quatre premières pages. Il est vrai que j'ai quinze jours pour avaler la suite.  A dose homéopathique. Ou plus pour ce numéro 0, que l'on peut acheter dans les kiosques Naville pour 4 francs 50. Car le numéro 1 pourrait ne paraître qu'en septembre selon l'ATS.

    Ou jamais. Car le projet ne sera lancé, dit son rédacteur en chef Fabio Lo Verso, que si cinq mille souscripteurs versent leur cotisation fondatrice. Ils ne sont guère plus de 750 aujourd'hui. Le numéro 0 saura-t-il en convaincre quatre mille autres?

    L'ex rédacteur en chef du Courrier, débarqué l'été dernier, et ex-actuel animateur* du blog de la maire de Genève, a répondu à quelques questions vendredi au Café Sud où il recevait ses amis.

    Lire la suite

  • Longet, Lo Verso et les trolls: qui aime bien châtie bien

    Mizrahi.jpgCyrl Mizrahi pousse un petit coup de gueule au sujet de ma remarque publiée dans le billet Longet, Studer, Pagani et Berggruen:   "Longet qui voit l'avenir de Genève dans la multiplication des boulots de service aux personnes, souvent grassement subventionnés, où alors dévoreurs des économies des pensionnaires EMS et de leurs enfants qui voient fondreleur modeste héritage immobilier qu'il n'ont pas pu cacher comme on cache un compte en banque ou quelques tableaux."

    Du Mabut pur sucre, n'est-ce pas! Tout comme mon billet titré La Cité est illisible, qui  m'a valu un gros lot de commentsaires, la plupart pertinents et intéressants, mais quelques-uns publiés par des trolls - toujours les mêmes - qui ont pour fâcheuse manie de tirer sur le peintre plutôt que de discuter sa peinture. C'est la règle de l'édition: qui expose, s'expose. Il en va des blogs comme de la politique, il vaut mieux avoir le cuir tanné.

    Bon nombre de commentaires méritent des réponses et des compléments. Les voici

    Lire la suite

  • J'essaie Paper.li

    rotative paperli.jpgpaper.li sabbatini.jpgPaper.li c'est une jeune pousse romande en passe de conquérir le monde, me rappelle mon confrère Luca Sabbatini cette semaine dans la Tribune [cliquez sur la vignette de droite]. Paper.li s'est fait remarquer à Paris au Salon Le Web. C'est une tentative de marier les bons plans que vous avez sélectionné sur Twitter ou sur Facebook et de leur donner une allure de magazine sur le Web. Je ne suis pas renversé par mon premier essai. Peut-être que mes abonnements sur Twitter son trop ecclectique.

    En butinant un peu, je tombe sur un bon papier dans La Social News Room de Benoît Raphaël qui est sur le web comme chez lui. Pour qui voudrait comprendre l'histoire récente des aggrégateurs et aux astuces pour mieux découper et coudre la toile à sa façon, bref comme l'écrit joliment Benoît Raphaël pour marier "la proximité et la personnalisation de l’info :  deux graals des médias qui obsèdent les éditeurs depuis longtemps".

    Lire la suite