Un petit pont de bois à 105'000 fr

IMG_9820.JPGUn pont de bois franchit depuis peu le nant d'Archamps et reliera, sans doute dès son inauguration, un quartier du village dortoir de Croix-de-Rozon à la place du marché dominical de Collonges-sous-Salève. L'espace récemment rénové sert de parking d'échange la semaine.

L'ouvrage est "peu conséquent, l’Exécutif a fait au plus simple", lit-on dans le procès-verbal d'octobre 2019 (page 452) de ma commune de Bardonnex. En effet, le pont, 3 à 4 mètres de long, enjambe un ruisseau sec l'été. Il existait naguère une planche de bois jetée sur le fossé. Trop périlleuse sans doute pour les vieux mais facile à sauter pour les plus jeunes. 

Lors du vote du crédit en octobre, une seule conseillère municipal, Mme C. Sirusas Peduzzi, s'est inquiétée du prix de la chose: 105'000 francs. Quand on se rend sur place, on peine en effet à comprendre comment on a pu arriver à cette addition faramineuse. 

Au diable le prix tant qu'il y a l'ivresse! Saluons le projet, béni par la Douane suisse, qui resserre les liens du Grand Genève...

Ne fréquentant pas (encore) l'association des seniors  de Bardonnex, dont le local borde le nant d'Archamps et le petit pont de bois au lieu-dit la Bossenaz, et lecteur sans doute trop épisodique des procès-verbaux du Conseil municipal, je n'ai appris que récemment l'existence de ce nouveau chemin piétonnier transfrontalier. 

Je ne doute pas que la commune a fait jouer la concurrence pour réaliser cet objet et que les services municipaux ont compté au plus juste afin de ménager au mieux les deniers publics. Mais tout de même! 105'000 francs pour quelques mètres de chemin en matière du Salève, l'abattage d'un arbre centenaire qui a eu le tort de se trouver trop près de ce nouvel axe international et le petit pont qui ne vaut pas 5000 francs, j'en perd mon latin.

Étrangement, le PV d'octobre du Conseil municipal n'évoque pas un rapport de commission. Faut-il en déduire que le crédit n'a pas été discuté en commission? 

J'ai beau retourner le projet, je ne comprends pas comment on a pu atteindre un tel budget. Seul 7 conseillers municipaux ont accepté le crédit demandé par l'adjoint PLR, 4 ont voté contre et 2 se sont abstenus. On en déduit que 4 élus étaient absents. Qui a voté pour, qui a voté contre? On ne le sait pas, car les PV ne notre commune ne le disent pas.

L'ouvrage sera amorti en 30 ans, soit en 2050. Le ruisseau sera peut-être alors sec toute l'année si l'on en croit les prévisions de nos savants qui promettent à Genève le climat du sud de l'Italie ou du nord de l'Espagne (Genève manque d’arbres. Il faut en planter 9,6 km2 d’ici à 2050, lit-on dans le Journal de l'Université d'octobre 2018), à moins qu'une crue soudaine et centennale n'emporte le petit pont de bois d'ici là.

J'espère que l'autorité communale ou un élu me convaincra que mon alarme n'est pas justifiée et que l'ouvrage vaut bien 105'000 francs.

IMG_9821.JPG

 

Commentaires

  • le Grison Toni Rüttimann construit des ponts à travers le monde pour venir en aide à des populations défavorisées...

    https://www.youtube.com/watch?v=H7_V3wvsnZA

Les commentaires sont fermés.