Marche avec les loups, ouh ouhououu

marche avec les loups.jpgEvidemment je vais me faire incendier si j'écris que le film "Marche avec les loups" est une sympathique balade, où Jean-Michel Bertrand, un cinéaste animalier, suit la trace d'un loup, de quelque part au nord de Gap à quelque part dans le Jura vaudois. L'homme ne lésine par sur les moyens pour traquer la bête, en plein respect avec la faune sauvage évidemment - caméras automatiques reliées à son smartphone, drones rasant le sommet des cimes, sac de couchage techno etc. L'homme n'est pas un Robinson.

Il perd vite la trace de l'animal évidemment. Mais le propos n'est pas de traquer le loup ni de marcher avec eux, il est de délivrer son catéchisme écolo à voix chuchotée dans l'oreille des spectateurs complaisants et confortablement installés dans les fauteuils du Cinélux. Et ça marche évidemment. "Un superbe documentaire" titre Le Temps

On est évidemment loin de Mike Horn question aventure, de "Danse avec les loups" question mystique ou de l'Odyssée de Slava, ce loup qui a parcouru 3500 km des Carpates roumaines aux Pyrénées. Le film est linéaire, sans surprise, et même répétitif, parsemé de copier coller d'images - motos, quads, pistes de ski artificiel, coureurs de l’extrême, ville, béton - histoire de bien souligner le propos qui dit en gros: Les hommes ont éradiquer le loup, le loup revient, quel place lui ferons-nous. Et ceci encore: Heureusement qu'il y a des gens intelligents - qu'on ne voit pas dans le film, donc on pense au cinéaste et à ses spectateurs assis - qui n'ont pas peur du loup et sont prêts à ensauvager la montagne pour le contentement de leur esprit et le bien supposé de la nature. J'exagère à peine. 

D'emblée, l'image flatte l'oeil, la musique l'oreille. Que la montagne est belle. Que la cause est juste. Que l'homme est bête de tuer le loup. 

A pied ou à ski, notre amoureux ne marche jamais avec les loups. Il filme de loin les ébats des louveteaux, tente de suivre à la trace un jeune loup que l'instinct pousse hors de sa meute. Loup y es-tu? Jeux du dominant dominé, flair, trace, contrôle, survie. Le loup pense comme l'homme qui le trace et se met dans la peau du loup... Ou est-ce le contraire? "J’essaie d’imaginer comment le jeune loup peut éviter tous ces obstacles."

L'homme ne manque de flair non plus. Il s'agenouille le nez dans la terre. Et voilà deux ou trois jolies truffes... qu'il brouille aussitôt avec deux gros œufs sur un réchaud à gaz. Le cinéma a inventé la 3D mais pas encore le ciné-odorat.

On repart en chasse. Le drone joue à saute-sapins, à saute-rochers. Le spectateur s'imagine oiseau.
 
Le loup n'est pas un prédateur, susurre le cinéaste. Il ne prélève que ce dont il a besoin dans son territoire car chasser davantage serait mettre en péril sa survie. Sage le loup. 600´000 renards sont tues en France par année, pour rien car le renard comme le loup se régule lui même... Paradis perdu.
 
La peur du loup est un héritage du Moyen-Âge, de l'ignorance, de la victimisation des moutons relayée par des médias complaisants... 
 
Point de trace de moutons égorgés...
 
Nous voilà dans le Jura. Le loup s'y aventure. Le soleil embrase le ciel, s'éteint. 
 
Une cabane, un carnet de route, un bouquin de Haynard, ce philosophe méconnu... J’ai l’infini à ma portée ... on me tue mon infini.
 
Les hommes accepteront-ils de partager leur territoire? Oui, murmurent les spectateurs assis qui n'accordent de sursis aux bergers et de leur troupeau qu'à de strictes conditions. 
 
Marche avec les loups, un plaidoyer pour la densification des villes ?

 

 
Loup Meute Rome
 
Lutte. Concurrence sélection évolution 
Époque médiévale ignorance 
 
Maladie survie mort peur
 
J’essaie d’imaginer comment le jeune loup peut éviter tous ces obstacles 
Et réciproquement ?
 
 
Dieu dit: que lumière soit.. et faisons l’humain à notre ressemblance
 
Matelas sac de couchage caméra smartphone drone satellite 
Notre aventurier est un ovni un extra terrestre, un loup?
 
Mouton troupeau berger commerce troc salaire
 
Victimisation média sermon intérêt
 
Partage vs asservissement de la nature
 
Épouvantail il y a des festivals 
600´000 renards tues pour rien car le renard se régule lui même
 
Cruauté violence gratuite banalisee le propre de l’humain 
 
200 milliards de sauterelles dans la corne de l’Afrique
 
Cohabitation c’est possible évidemment
 
Émerveillement des œuvres du hasard de la sélection naturelle 
 
Pourquoi les religions qui enferment qui aliènent ?
 
Un quad des motos enduro, des coureurs. Des chasseurs des feux d’artifice
 
Images Le crépuscule le soleil l’univers 
 
 
Espace alpe réserve densité urbanisme
 
Codes sociaux soumission Securité d’une meute
 
Ville voiture un loup à été percuté et a laissé sa vie uci accident de personne
 
 
Mon intuition l’instinct le reproduction 
Le paradis perdu 
Un parking un stade des rues des éclairages publiques 
 
Le réchauffement n’ pas encore été évoqué 
 
C’est qui ce mec qui fait la morale sa natation est sans intérêt linéaire faussement érudit
 
Cabanons à disposition ad un les construit qui les entretient le loup?
 
Haynard philosophe méconnu j’ai l’infini à ma portée ... on me tue mon infini
 
Le lynx le loup éradiqués, bannis  par les humains
 
L’espèce humaine est en cause 
Certains humains ont choisi de les réintégrer les lynx pas le loup
 

 

600´000 renards tues pour rien car le renard se régule lui même

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.

Optionnel