Leman Express, ça roule petitement

CEVA Lemand express Bachet art.JPG

Bien sûr il va falloir lui laisser un peu de temps à notre prodigieux Léman Express. Cette semaine cependant, nos autorités on dressé un premier bilan. Tout roule. 25'000 passagers par jour. Formidable! La presse est dithyrambique. Pas un nuage si ce n'est quelques plâtres à essuyer et ce commerçant qui a perdu des clients en raison de la fin du chantier...

Sur Facebook, un groupe d'amis de la Haute Savoie et du CEVA compte déjà 606 membres. Celui de Culoz Seyssel Chautagne Bellegarde Léman Express n'en compte que 76. Il est vrai que cette ligne est ouverte depuis 1858.

Je me suis tout de même demandé combien de voitures passaient par la douane autoroutière de Bardonnex. Et là surprise...

Le dernier chiffre du nombre de véhicules roulant dans les deux sens en moyenne chaque jour, publié par l'Office cantonal de statistique dans le domaine Mobilité remonte à 2015. Comment est-ce possible? Mais que font le TCS et ses affidés au Grand Conseil?


A lire  d'autres billets sur la région et le Grand Genève


La statistique incomplète est tout de même riche d'informations. En 2015 donc, 52430 véhicules ont traversé la douane de Bardonnex. Le compteur n'appréhende évidemment pas les véhicules qui par milliers chaque jour tentent d'échapper au bouchon quotidien de l'A1 et percolent par les petites douanes alentour. pour info, le bouchon devant chez moi n'a pas diminué depuis l'entrée en service du CEVA. Car là est l'autre supercherie de nos autorités. 

trafic automobile moyen.jpg

Aucun journal n'a indiqué comment ces 25'000 passagers journaliers du Leman Express avaient été comptés. Pour un réseau de 230 km, c'est un chiffre très faible, moitié moins que les 50'000 usagers quotidiens attendus, un objectif bien modeste aussi. Il suffit de comparer les "Lemanistes" aux automobilistes qui franchissent nos ponts et points de comptage pour comprendre que le train ne sera pas le grand intégrateur du Grand Genève. Les CFF oseront-ils nous fournir des chiffres aussi précis?

Si le trafic sur le pont du Mont-Blanc a diminué c’est grâce à des mesures dissuasives qui ne vont pas cesser de se renforcer. De combien aurait-il diminué si l'on avait couplé le tracé du Léman Express avec une traversée du lac autoroutière? 

Hélas, le CEVA, conçu à la fin du XIXe siècle et signé en 1912, ne dessert correctement aucun nouveau quartier de Genève passé (Lignon, Onex, Meyrin, Lancy) ou à venir (Les Grands Esserts à Vessy, les communaux d'Ambilly, les Cherpines à Plan-les-Ouates, Bernex). Le tracé laisse les hôpitaux à 500 mètres et ne permet l'accès à l'aéroport depuis la Haute Savoie qu'au prix de deux changements à Annemasse et à Cornavin. 

Aucun journal n'a eu la curiosité de comparer le trafic ferroviaire avec le trafic routier, ça viendra peut-être. Tous s'émerveillent devant la merveille. "Un pic à 30 000 voyageurs a même été enregistré le 20 décembre. Près de 43% des clients proviennent du réseau suisse et 57% de France", précise Le Temps.

La Tribune titre : "Le Léman Express enfin complet est promis pour ce mercredi". Il est vrai que nos amis français ont réservé un démarrage en fanfare au RER, qualifié un peu présomptueusement de plus grand RER transfrontalier d'Europe (un journaliste a-t-il vérifié?). Un gros mois de grève, pas mal pour le baptême du "raille". 

CEVA Lemand express Bachet art.JPG

L'image est une oeuvre d'art. Sur les marches, on peut lire: "Ici prendre son temps est le meilleur moyen de n'en point perdre" Sage maxime pour qui prend le train. Cette oeuvre d'art reflète parfaitement la situation de Genève. Une fois qu'on atteint le perron supérieur, on ne peut que descendre. 

 

Commentaires

  • Je partage largement votre scepticisme. Mais, comme vous le savez bien, "Quand le vin est tiré ...".
    Et comme dans la réalité, la gueule de bois suit l'ivresse.

Les commentaires sont fermés.