La fête des vignerons, politiquement incorrecte?

fete des vignerons cents suisses.jpeg

Un magnifique spectacle, donné hier soir entre lac et montagnes, sur la grand-place de Vevey, sous un ciel serein et doux d'août! Les 5000 figurants glissent sans à-coups et sans arrêt sur cette scène écran, une palette magique digne d'un peintre géant, sans mentir l'actrice principale de ce show rare.

Bravo aux vidéastes et à l'ensemble des auteurs de ces très (trop?) nombreux tableaux oniriques. Point de fausses notes - hormis les déjections solides et gazeuses et naturelles des ruminants, vite enlevées pour les premières et, pour les secondes, à mettre au bilan carbone de la FeVi19. Trop peu sans doute pour que la fête soit un fidèle reflet de notre temps disrupté. C'était beau et sans histoire. Point.

Mais n'était-ce qu'un spectacle? Pourrait-on le reproduire ailleurs, à Zurich ou à Genève qui sont aussi des villes de la vigne et du vins (tout comme Turin ou Pékin sont des hôtes des JO d'hiver)?

 

Oui, la vigne n'est qu'un prétexte et n'est pas plus identitaire dans le Lavaux que sur les coteaux neuchâtelois ou genevois. Des guillons et des confréries de vignerons, il y en a partout. Mais il n'y a sans doute qu'à Vevey où l'on trouve une place assez morne en tant normal mais néanmoins centrale pour accueillir une gigantesque structure de fer et d'acier, sous laquelle on déambule avec plaisir.

Non, ce n'est pas partout - et surtout pas à Genève, où les habitants sont locataires et majoritairement étrangers, donc hors sol -, que l'on pourrait mobiliser des milliers de gens prêts à sacrifier des mois à chanter et danser, à servir sur le thème de la vigne et du vin,  jusque dans la nuit solitaire et froide des parkings perchés près de l'autoroute .

Et puis la fête chante les saisons, le soleil et la pluie, la terre et le lac, la vie et les dieux - Je retiens ces mots: "La vie est éphémère, Dieu est éternel" -, quand les urbains ont une peur bleue le réchauffement climatique, consomment les fraises à Noël et le rutabaga en été, font vivre des avortons, tirés du sein de leur mère (naturelle ou d'occasion) à moins de 7 mois, et font durer les vieillards hors d'âge. C'est que les dieux, au pluriel comme au singulier, ne sont plus de leur monde. Horrible châtiment.

L'autre pari politiquement incorrect en ce temps du tout tout de suite et en boucle, la fête des vignerons ne reviendra qu'en 2039 au plus tôt. Grand messe unique donc que j'avais jusqu'à hier soir boudée. La FeVi 2019 restera dans les annales comme celle qui aura su coudre ensemble la tradition, le travail des vignerons tâcherons, les rêves d'une petite fille et de son grand-père et la symphonie des leds, dont la lumière nous cache le ciel. Un moment quasi religieux.

 

Compléments vers 18h:

Les smartphones captent sans bruit les images et vont grossir les immenses mémoires perdus dans les nuages. Combien de photos de vidéos? Parmi les champions du clic, Luc Barthassat y était aussi. 

Commentaires

  • Il faut que la région puisse avoir une âme, et reconnaissons-le, un certain Franz Weber a été un des artisans qui a permis de la garder.

    Il en faudrait beaucoup des Franz Weber pour rappeler notamment aux élus ville, que lorsqu'ils mangeront les pissenlits par la racine, du moins si le béton les laissent vivre, la ville et ses habitants subiront les actes du court terme des anciens élus.

    Bien des villes ont perdu leur âme et devraient la reconstruire. Puisse la fête des vignerons leur donner le sens de l'humain au lieu du sens des affaires.
    Un réveil citoyens aiderait, mais c'est aux élus d'être proactif et de calculer les conséquences humaines à long terme de leur vision purement économique/croissance.

  • Mais c'est qu'il deviendrait presque poétique notre responsable préféré des blogs !
    Manque juste un petit effort pour l'orthographe et ce sera parfait.

  • trop de charge cependant à l'encontre des urbains.

  • La Fête des Vignerons ne peut être que politiquement incorrecte puisque qu'on ose y célébrer notre culture locale et nos racines tant haïes par la gauche bienpensante et les mondialistes. Si les choses continuent ainsi, en 2039 cette La Fête des Vignerons soit aura disparu, soit sera adaptée à la sauce “bienpensante”.

    Spécialement pour vous, voici le programme d’une Fête des Vignerons 2039 “politiquement correcte”, organisée par des Salerno, Kanaan, Ada Mara, Cesla Amarelle, Pagani et autres bolchéviques de la gauche caviar locale:

    1) Interdiction des drapeaux suisses ou cantonaux qui sont des symboles de frontières, de repli sur soi et de manque d’ouverture au monde, et qui donc pourraient offenser les étrangers. Le drapeau de l’UE, si elle existe encore, sera lui autorisé et bien entendu le drapeau arc-en-ciel avec pour l’occasion une grosse grappe de raisin au centre.

    2) Interdiction de tout costume folklorique, ces derniers n'étant que des symboles arriérés d'une culture machiste, raciste et fasciste (voir dernière phrase de ce post pour explications)

    3) Interdiction des vaches qui d'une part produisent du CO2 (ce qui mettrait hors de soi les très nombreux adeptes de l'Église de la très Sainte Greta du Buisson Ardent) et qui d'autre part ont toujours été le symbole de ce pays tant haï! Elles seront remplacées par des éléphants et des dromadaires, qui bien qu’ils polluent encore plus, eux au moins nous rappellent l’Afrique et les Moyen-Orient, pays des migrants.

    4) Toute consommation de viande et de produits animaux sera formellement interdite.

    5) Les applaudissement et cris de joie seront interdits, car ils risquent de faire augmenter la production de CO2 par les spectateurs qui pourraient respirer plus vite.

    6) L’hôte d’honneur pourra être n’importe quel pays du moment qu’il ne s’agit pas d’un pays occidental habité par des blancs, avec quand même une nette préférence pour un pays arabe ou africain.

    7) toutes les interdictions faites aux spectateurs ne seront pas valables pour pour les visiteurs ou les résidents en provenance de pays non-occidentaux, car il ne faut pas les stigmatiser et faire le jeu des méchants populistes.

    8) le spectacle diffusé en direct par la RTS par une Mamarbachi bien frippée, mais toujours aussi politiquement orientée et partiale, sera comme suit:

    -le Ranz des vaches sera remplacé par le nouvel hymne “Mort aux Vaches!” composé pour l’occasion par les résidents du centre alternatif autogéré (en théorie mais pas en pratique car l’argent vient des cons-tribuables) de “l’Usine” à Genève et les autres chants traditionnels, quant à eux, seront remplacés par du rap vigneron aux paroles appropriées à la manifestation, comme par exemple:

    “Lâche-moi la grappe où j’te dégeule dessus tout le vin k’est dans mes z’intestins!”

    -Durant une journée seulement, la musique sera remplacée par un appel à la prière du haut d’un minaret à roulettes tiré par des dromadaires. Ce jour-là, toute consommation d’alcool sera formellement interdite, vivre ensemble oblige! De l’eau sera cependant servie aux spectatrices et aux hommes (étrangers et non blancs uniquement ou aux adeptes de Sainte Greta) par des femmes en burqua.

    -le jour suivant on verra une parade de femmes seins nus et en string chevauchant des chariots de grappes de raisins tirés par des hommes (blancs bien entendu) tenus en laisse et portant une muselière.

    -puis un concours de destructions de tonneaux remplis de vin à coup de battes de baseball opposant différentes sections black block et antifa du monde entier. Les premiers à détruire leur tonneau auront le droit de lyncher (avec le bénédiction des organisateurs.trices) tous ceux des spectateurs qu’ils estiment être réactionnaires et/ou ne pas penser comme il faut.

    -Durant une scéance de male-bashing, les femmes pourront aussi insulter et cracher du vin à la tête des hommes blancs de plus de 50 ans uniquement.

    -les entractes comprendront des récitations en musique des préceptes du C.S.P.R.R.V.T.E.B.P.V.E.O.V.J.P.T.T.S.P.+ (Comité de Salut Public Rose-Rouge-Vert pour la Tolérance, l’Egalité, la Bonne Pensée, le Vivre Ensemble, l’Ouverture et la Vraie Justice Pour Toutes et Tous Sans Privilèges +) et de long passages du désormais très célèbre Petit Livre Vert de la très Sainte Greta du Buisson Ardent, scéances durant lesquelles tous les polleurs présumés ou dénoncés par leurs voisins ou amis devront répéter en choeur “C’est ma faute, c’est ma très grande faute” sous peine de voir leur facture d’électricité annuelle être quintuplée pour financer les bonnes oeuvres de l’Eglise de la très Sainte Greta du Buisson Ardent. Il seront aussi condamnés à pédaler pendant un mois ou plus pour produire de l’électricté verte.

    -Et le clou du spectacle sera bien entendu une mega gay pride vigneronne où les participants s'aspergeront de vin (si possible importé de pays non occidentaux) en se léchant le corps.

    -Le tout finira par une grande orgie viticole à laquelle “tou.te.s les spectateurs-trices seront invité.e.s” à participer en petite tenue.

    Cela vous fait rire?

    Qu’est-il pourtant arrivé à la célébration de notre Fête nationale à Genève depuis quelques années déjà. Pensez par exemple à la dernière célébration qui a été détournée en une honteuse propagande politique et idéologqiue par la camarade Salerno: Tout d'abord il n'y avait pas de drapeau suisse sur les affiches: un comble pour une fête nationale, mais c'était déjà le cas avec le camarade Kanaan. Puis on y célébrait uniquement les “Genevoises” en y exhibant un clitoris gonflable géant (ce qui ne me gêne pas en soi, mais cela n’a pas du tout sa place un 1er août). Et les Genevois laisse faire ça avec l'argent du peuple sans se plaindre! De qui se moque-ton? Et que dire du 1er août béninois de Pagani?

    Comme je l’ai dit plus haut. La Fête des Vignerons ne peut être que politiquement incorrecte puisque qu'on ose y célébrer notre culture locale et nos racines tant haïes par la gauche bienpensante et immigrationnsite et par les mondialistes de la droite affairiste: la culture et les racines de l'homme blanc, qui selon ces tristes individus, serait responsable de tous les maux de la Terre.

    La fête des Vignerons existera-t-elle encore en 2039? Rien n'est moins sûr à moins que les gens ne se libèrent du lavage de cerveau quotidien que nous font subir la RTS et la majorité des journaux pour qui tout amour du pays est montré du doigt comme un signe "nauséabond" (pour reprendre le terme novlangue consacré) de populisme et donc de fascisme …, même si l’on omet toujours de nous dire que le fascisme est en fait une idéologie de gauche dont la tête pensante, Giovanni Gentile (le philosophe du fascisme comme on l’appelle) avait écrit un livre intitulé La filosofia di Marx, studi critici, tant il admirait ce dernier!

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.

Optionnel