• Collapsologie, gourmandise et Biorégion 2050

    www.footprintnetwork.org.jpgCe lundi, nous avions atteint le jour de la vie à crédit, rappelle ce matin Libération qui cite footprintnetwork.org et sacrifie au rituel du nostra culpa moderne. Nous - les riches - consommons trop. L'effondrement - le collapse - a déjà commencé. Les mouches qui nourrissent les oiseaux ont disparu dans nos environnement aseptisés (au fait, nos pschitt et autres bougies, bâtonnets et autres arômes d'ambiance même bio ne sont peut-être pas sans conséquence)... Alerte! Que fait la police!

    Pour faire bon poids (!), Libé cite en premier le pape pape François, "qui exhorte les Etats à agir pour lutter contre le changement climatique «parce que notre survie et notre bien-être dépendent de cela»." Le pape François est à la tête d'un peuple qui sait que s'approprier les ressources plus que nécessaire et de ce fait priver son prochain des fruits de la terre est péché de gourmandise et qu'il sera plus difficile à un riche d'entrer au paradis qu'à un chameau de passer par le chat d'une aiguille

    Lire la suite

  • 5000 Genevois ont répondu au questionnaires Genève 2050

    merci 2050.jpg

    5000 Genevois ont répondu au sondage en ligne, indique la page Facebook (suivie par 561 personnes) du projet lancé en septembre 2018 par le gouvernement genevois. Qui sont-ils? Combien de femmes, d'hommes, de jeunes, de LGTBIQ et +, d'étrangers, de Suisses, de Genevois? J'en fais partie mais, honnêtement, j'ai répondu de manière assez désinvolte à cette enquête. Dès le début, j'ai eu le sentiment d'un jeu un peu pipé. Pour vous en convaincre, je publie quelques questions ci après.

    Genève 2050, le projet annoncé par Pierre Maudet lors du discours de Saint-Pierre en mai 2017, n'a pas mobilisé les foules. 2050 ce n'est que dans 30 ans pas plus loin que 1990 quand le monde du XXe siècle bascula dans la XXIe avec la chute du mur de Berlin et l'effondrement sans effusion de sang de l'empire soviétique. 

    Lire la suite

  • 800 sans abris à Genève...

    fotnaine goulot eau.jpg"L’alerte canicule est déclenchée depuis le 23 juillet. Premier réflexe: se réfugier dans des lieux climatisés et boire beaucoup d’eau, car la chaleur extrême et prolongée n’est pas sans danger. Mais s’en protéger est un luxe pour celles et ceux qui n’ont pas de domicile – à Genève, les associations comptent environ 800 personnes dans ce cas."

    Le premier paragraphe de l'article publié ce matin par la Tribune de Genève - La canicule laisse les sans-abris démunis - nous apprend que 800 sans abris vivent donc à Genève. D'où vient ce chiffre? Est-il corroboré par une source officielle? Non, la source est ces associations qui s'alarment pour les sans abris, dont Kim Grootscholten, directrice de l’organisation Toit pour tous. Cette sollicitude est a priori de bon aloi. Mais l'on sait aussi que Genève est un des lieux d'accueil les plus attentifs aux déboires des migrants. Et que pour la plupart d'entre eux, ils viennent de régions où la canicule est monnaie courante.  

     

    Lire la suite

  • Notre cerveau est plat et nous sommes bêtes

    cerveau.jpgComme des bêtes? Pire! "L'espèce qui fantasme le plus sa vie intérieure, qui est la plus trompée par son esprit, et qui est donc la plus bête... c'est la nôtre!" C'est dit le dossier de Science & Vie d'août 2019 ce qui découle de la théorie en vogue exposée dans un ouvrage du psychologue anglais @NickJChater sous le titre The Mind is Flat (Et si le cerveau était bête) paru en mars 2018. Rien n'existerait dans notre tête - ni moi intérieur ni inconscient ou vérités hardcodées - rien qu'un formidable calculateur tellement rapide qu'il faut 40 minutes à un super ordinateur pour décoder une seconde d'envrion 1% de l'activité cérébrale, lit-on sous la plume de Thomas Cavaillé-Fol.

    Cette rapidité phénoménale, c'est ce qui nous bluffe et nous fait croire que nos pensées, nos déductions, nos choix, nos élans amoureux, nos raisonnements sont le fait de notre personnalité enfouie, de notre libre arbitre. Non, démontre Charter, tout est saisi et interprété dans l'instant, sur l'attention actuelle, forcément sélective et partielle, dans un environnement flou. Bref le contraire du Big Data qui prétend dire la vérité en farfouillant les (nos) données par milliards. 

    Lire la suite

  • Des Réformateurs du Mur aux alternatifs de l'Usine

    passport vacances une 23 juillet.jpgToutes les villes du monde ont leurs particularités. Genève, "c'est le Rhône au courant si pur, qu'on y peut compter les étoiles", dit la chanson que plus personne ne chante. C'est aussi la Réforme, son chef de bande, Calvin, et ses comparses, comme je lis dans mon journal préféré. C'est encore ses alternatifs. De Lénine, dont on devine la figure dans un bas relief du Molard - un alternatif qui a réussi - à toute une ribambelle d'activistes de gauche et + dont on peut lire la prose et la glose sur le site très anonyme renverse.co.

    C'est sur renverse.co qu'un collectif a publié les raisons du barbouillage des réformateurs aux couleurs des tribus plus ou moins, voire très étrangères à l’hétérosexualité. Aussitôt, la voix officielle des LGTBIQ et + s'est désolidarisée du texte et donc de la barbouille. Lire aussi ici et , le billet de Sylvain Thévoz: Calvin, vieux punk)

     

    Lire la suite

  • En 2050, chaque citoyen genevois sera responsable de sa santé

    sante 5.jpg

    En 2050, chaque citoyen-ne genevois-e sera responsable de sa santé. C'est la proposition 19 sur les cinquante soumises à l'avis de quelque 350 étudiants de la HES/SO Genève.  Cette enquête, ainsi que des interviews ciblées d'une cinquantaine de haut fonctionnaires et des ateliers fondent le rapport 2050. On n'y trouve pas l'avenir du canton, mais des scénarios possibles, d'où découlent des stratégies et des politiques publiques. Bref une mise en branle de l'Etat et des habitants plutôt ébouriffants et très inspirés par l'écologie en vogue, de quoi, espèrent les experts, garder les Genevois éveillés, souples et résilients face à ce Demain, qu'on nous conte paradisiaque et que les hypothèses du projet - largement anonyme lancé par le Conseil d'Etat il y a un an - peignent en noir. 

    sante 6.jpg

    En 2050, chaque citoyen-ne sera tenu-e d’enregistrer quotidiennement ses données personnelles de santé (son activité physique, son régime alimentaire, son état mental etc.) au moyen d’objets connectés

    Florilège de quelques propositions. L'annexe au rapport Genève 2050 présente pour chacun le degré de plausibilité (barre supérieure) et le degré de souhaitabilité (barre inférieure) évaluée par les étudiants. Ainsi l'autotraquage des gens en matière de santé est jugé plausible (par une petite majorité) mais pas souhaitable (par trois quarts des étudiants). 

     

    Lire la suite

  • Genève 2050 et l'espace dans les 50 prochaines années

    the economist lune.jpgThe Economist n'échappe pas à la commémoration: 50 ans qu'on a marché sur la lune. Une sacrée aventure. Jules Vernes, Melies, Hergé et d'autres l'avaient imaginée. Mais qu'un humain puisse arpenter notre satellite boosté jusqu'à sa périphérie par une fusée au principe identique aux pétards du 1er Août ou de la Saint Sylvestre, ça défiait l'entendement.

    Qu'on veuille y retourner dit combien notre époque est hélas grosse de dictateur qui veulent montrer que le leur est la plus grosse. Mais on a les dirigeants qu'on mérite. On ne peut pas se divertir  à tout instant, s’inquiéter de sa santé et traquer le moindre -cide dans son assiette et s'occuper encore des affaires du monde et de la démocratie.

    Lire la suite

  • Qui pollue le Léman de plastique? Et où est la news?

    captage du plastique leman oceaneye.jpgC'est classique. Un journal tombe sur une étude menée par une association militante  - ou cette association a-t-elle privilégié un journal en lui remettant son étude? - bref le scoop est là et le pitch bien ficelé va retenir l'attention du public: le lac Léman est à peine moins pollué que les océans. 14 millions de particules de plastique polluent les eaux du plus grand lac d'Europe occidentale.

    Et sans doute de tous les autres aussi. Aussitôt les médias reprennent l'info en boucle (ici, là, et ). L’actualité est maigre en été. 

    Lire la suite