5000 Genevois ont répondu au questionnaires Genève 2050

merci 2050.jpg

5000 Genevois ont répondu au sondage en ligne, indique la page Facebook (suivie par 561 personnes) du projet lancé en septembre 2018 par le gouvernement genevois. Qui sont-ils? Combien de femmes, d'hommes, de jeunes, de LGTBIQ et +, d'étrangers, de Suisses, de Genevois? J'en fais partie mais, honnêtement, j'ai répondu de manière assez désinvolte à cette enquête. Dès le début, j'ai eu le sentiment d'un jeu un peu pipé. Pour vous en convaincre, je publie quelques questions ci après.

Genève 2050, le projet annoncé par Pierre Maudet lors du discours de Saint-Pierre en mai 2017, n'a pas mobilisé les foules. 2050 ce n'est que dans 30 ans pas plus loin que 1990 quand le monde du XXe siècle bascula dans la XXIe avec la chute du mur de Berlin et l'effondrement sans effusion de sang de l'empire soviétique. 

30 ans plus tard, la Chine est la première nation la plus riche du monde. L'empire du milieu se hisse au niveau des Etats-Unis dans presque tous les domaines - ce jour, me signale Heidi.news, elle a fait décoller sa première fusée privée - (l'un et l'autre n'ont pas aboli la peine de mort, mais les Etats-Unis gardent une bonne longueur d'avance en matière de liberté, sans être exceptionnels). 

Qui sera la puissance dominante en 2050? L'inde sera 2e derrière la Chine, dit PWC. Sans doute pas l'Afrique. Et pas non plus l'Europe qui se débattra, comme le Japon aujourd'hui, avec une population vieillissante et en diminution.

La terre portera 2 milliards de personnes de plus que les quelque 7,7 milliards actuels, prévoit l'ONU. C'est dire si le prélèvement des ressources sera vif, inégalitaires et plus conflictuels, à moins que la technologie ne nous offre d'ici-là de quoi nourrir la planète grâce aux insectes et à la viande de synthèse, climatiser nos maisons et nos bureaux sans pomper dans les réserves de pétrole et de charbon, faire tourner nos prothèses cérébrales informatiques, nos exosquelettes et les robots de toute sorte grâce à l'électricité solaire ou nucléaire... La mobilité sera moindre car trop coûteuse en énergie. Les sites touristiques seront fermés pour les préserver des hordes de touristes. Chacun fera du ski, du surf, du tennis, du football, des voyages grâce à l'immersion virtuelle holographique. Plus vraie que nature.  

Bref des enjeux considérables. Face à cet avenir, voici la première question que le Conseil d'Etat a posé aux Genevois (le sondage était ouvert du début mai à la fin juillet, mais il reste encore accessible ici). 

Dans un blog publié sur Mediapart, parie sur l'imaginaire et cite Saint-Exupéry: Fais de ta vie un rêve, et d’un rêve, une réalité.

Le sujet m'a inspiré plusieurs billets dont:  Quel Genève en 2050? Ni grippe, ni bug, ni Europe dans Genève 2050 En 2050, chaque citoyen genevois sera responsable de sa santé Genève 2050 et l'espace dans les 50 prochaines années  Genève en 2050... si

ge 2050 question 1.jpg

En bref, plus de crème chantilly au soya de Cartigny sur les framboises bio de Meinier, sans amande impossible à produire à Genève mais parsemé de quelques insectes au miel des toits tous verts d'une ville paritaire, sans voiture, sans chômeurs, sans pauvres, sans violence. Mais qui peu dire non?

Les questions s'enchaînent toutes aussi complexes. Exemple question no 16. 

question 20150 no 16.jpg

C'est quand l'avenir?

question 18 et 19.jpg

Franchement en 2050, le CEVA aura 30 ans. Pensez-vous qu'il reliera Annecy à Genève en moins de 30 minutes ce qui est le temps actuelle en voiture? Et la traversée du lac? Le sondage l'ignore. Pourtant les Genevois en ont voté le principe.

question 28.jpg

On arrive à la moitié du sondage. 

question 33.jpg

question 44.jpg

question 49.jpg

question 52.jpg

question 60.jpg

On arrive à la fin. Le questionnaire ignore les questions de genre et n'en reconnaît que deux.

question 68.jpg

 

Commentaires

  • La question de qui sera la premiere puissance économique en 2050 est celle qui détermine tout. Pas parce que cela fait une grosse différence de savoir que ce sera un pays plutot qu`un autre mais parce que si l`on raisonnera toujors en terme de puissance économique -et donc de marché et donc de profit et donc de consommation- en 2050, c`est que la Terre sera du coup devenue totalement invivable et que le pire scénario orwellien se sera réalisé.

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.

Optionnel