Cargo souterrain: une taupe d'avenir ou du passé?

cargo sousterrain.jpgAvec Hyperloop, le multimilliardaire californien Elon Musk veut propulser les gens à grande vitesse dans des tubes sous vide. C'était l'idée de Swissmetro. Trop en avance sur son temps.

Les ingénieurs suisses, qui creusent volontiers des tunnels, ont redimensionné le projet en le réservant au transport de marchandises. C'est Cargo sous terrain, que l'Association suisse des transports soutient ce matin.

Creuser un pneumatique géant à l'échelle de la Suisse, est-ce bien raisonnable? Même propulsé à l'électricité verte? Et au-delà?


Lire à ce sujet dans Domaine Public: Transport de marchandises: le Conseil fédéral est ouvert, mais pas visionnaire


Outre leurs coûts pharaoniques à la charge de l'économie générale ou de l'Etat via les impôts, ces projets pèchent par leur incapacité à se reconfigurer en fonction de la demande de transport et leur égale incapacité de desservir les régions périphériques et les millions d'adresses finales, sans transbordements. Défi insoluble, auquel sont confrontés les chemins de fer depuis leur création. Et qui rend ces réseaux obsolètes au vue des promesses des véhicules autonomes. 

Pourquoi n'investit-on pas davantage dans les trains et dans les camions automatiques? Ils pourraient - sans doute bien avant l'inauguration du premier Cargo sous-terrain - rouler à vitesse réduite (donc sans trop de nuisance sonore) sur de grandes distances de 22h à 5h du matin alors que les voies sont sous-exploitées et attendre dans des parkings que des chauffeurs les conduisent à bon port, dans des entrepôts de triage ou vers leurs destinataires finaux. 

Commentaires

  • Tous transports rapides non polluant qui peuvent remplacer l'avion, est l'avenir.
    L'Europe débarrassé de l'avion pour les vols internes, avec des billets à prix concurrentiels, ce serait la solution parfaite.
    Musk, qu'on aime ou qu'on déteste agit envers et contre tous, et il est réussit. J'espère sa réussite, et si les vitesses de ces capsules atteignent la vitesse espérée, le TGV sera considéré comme un "train à vapeur".

    Pour l'Europe et ses avions, espérons que son projet se réalise.

    Le Swissmetro était un bon projet, mais pas pour la frileuse Suisse.

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.

Optionnel