La femme en blanc et l'homme en noir

Truong Troinex.jpegAprès 15 ans de bons et loyaux services, notre curé Robert Truong a dit adieu en beauté, en ce dimanche de la saint Joseph Cafasso*, à ses trois paroisses de Veyrier, Troinex et Compesières, regroupées depuis 2004 dans l'unité pastorale Salève. Dès le 1er septembre, il sera le curé de l'UP Champagne et habitera Confignon. L'UP Salève voguera sans curé résident et sera donc rattachée à Carouge. Pour la première fois à Genève, le répondant du curé de Carouge pour l'UP Salève sera un laïc, Isabelle Hirt, assistante pastorale à 70%, qui recevra sa lettre de mission le 25 août prochain.

L'abbé Truong dit d'expérience que les paroisses sans prêtre se dépeuplent. En vérité, celles qui en ont un aussi, mais peut-être un peu moins vite. De fait, les peurs d'antan - maladies, famine, insécurité, diable - ne remplissent plus les temples tandis que les peurs d'aujourd'hui - réchauffement climatique, pollution, OGM, surpopulation, traquage électronique - remplissent les rues et nourrissent de nouveaux gourous. Quant au paradis, la vie est devenue trop longue pour l'attendre et les humains - les verts et les rouges en particulier - ont toujours espoir de le bâtir ici et maintenant.

 

Pour sa messe d'adieu à Troinex, devant plus de 250 paroissiens et amis, l'homme de Dieu s'est un peu lâché et a accueilli à l'autel, à l'heure de la consécration, son voisin, Blaise Menu, modérateur de la compagnie des pasteurs de Genève, lequel a prié, communié et distribué la communion avec les prêtres Gilbert Joye et Pascal Mercier et Isabelle Hirt. Un beau moment. Que les autorités catholiques, absentes, feraient bien de méditer.

Vietnamien de Saïgon, arrivé en Suisse à 18 ans, l'abbé Truong ne passait pas pour un rigolo. Son dernier prêche qu'il m'a volontiers fait parvenir et qu'on peut lire ici, fut plutôt rafraichissant. Faut-il en déduire que, curé, il se sentait l'obligation de remplir sa fonction sans se permettre un écart et que sur le seuil du départ il s'est offert quelques pas de côté? On ne croit pas être le seul à avoir apprécié et à regretter que cette liberté ne fut pas plus tôt révélée.

IMG_7167.jpegDans son homélie où il a évoqué quelques souvenirs, il a mentionné les mariages qu'il a célébrés et qui, dans 90% des cas, a-t-il souligné, sont demandés et préparés par les femmes. Traditionnellement, a-t-il poursuivi, la femme est en blanc et l'homme en noir. "Noir c'est noir, il n'y a plus d'espoir..." Rires dans l'assemblée. L'abbé Truong qui était en blanc ne pensait certainement pas à son ami pasteur dans sa robe noir. Il doit plutôt croire, sans doute, que la foi est et sera l'affaire des femmes. Plus sensibles, plus à l'écoute que les hommes, plus prompts à bâtir des temples en dur. A suivre. (Photo - cliquez pour l'agrandir: Robert Truong et Raymond Gavillet, maire de Veyrier, seule autorité communale à avoir répondu à l'invitation de l'abbé)

La suite immédiate fut un repas vietnamien excellemment préparé et servi par la communauté catholique vietnamienne de Suisse romande, dont Robert Truong est le bon pasteur, son espace de revitalisation. Le soleil revenu sur l'herbe fraîche de la salle paroissiale a réjoui les convives tandis que le bâtiment surmonté de sa croix devait se demander combien de chrétiens tantôt il va abriter.

Conclusion provisoires: les voies de Dieu sont impénétrables et plus encore quand les humains s'en mêlent.

Toutes les photos sont au bout de ce lien.

 

* Saint Joseph Cafasso, me dit le site l'Evangile au quotidien, fut prêtre à Turin et formateur de Saint Jean Bosco, cérateur des Salésiens. Ces Salésiens qui tiennent une école à Veyrier où dit fois l'an, l'abbé Truong allait dire une messe devant 350 enfants.

André Crettnand Françoise Schenk-Gottret Robert Truong Stephane Exposito.jpeg

André Crettnand, président du Conseil de paroisse de Compesières, Françoise Schenk-Gottret, président du Conseil de paroisse de Veyrier, Robert Truong, curé de l'Unité pastorale Salève de 2004 à 2019, Stephane Exposito, président du Conseil de paroisse de Troinex.

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.

Optionnel