Leman, Swisso, Euro, Mondo

libra.jpgMontdesucre (Zuckerberg) a donc confié la création de sa monnaie Libra à un Genevois,  émigré sur la côte est de l'Amérique, souligne mon journal préféré. On en est fier. Après César, Clotilde, Calvin, Gallatin, Frankenstein, Dunant, Dicker, "nous" voilà, avec Marcus, de nouveau au centre du monde.

Calibra, c'est la ruée vers l'or? L'avenir le dira. "Facebook ouvre grand Libra aux monnaies virtuelles". Libération, qui aime anticipé l'actualité d'un jour et les titres allusifs, a consacré hier trois pages à ce que l'ex-quotidien maoïste voit comme une menace pour la souveraineté des Etats.

Faut-il s'alarmer de cette prétention/pouvoir des privés de créer ce qui a fini par appartenir à la seule souveraineté de l'Etat, comme le pense le Président du Conseil national du numérique français Gilles Babinet interviewé par Libé et d'autres? Je ne suis de loin pas assez connaisseur du monde magique de la monnaie pour répondre. Mais depuis que les  banques centrales ont imprimé à tout va des milliards pour soutenir les monnaies qui comptent (dollar, euro) sans provoquer une once d'inflation, je me dis que le lien entre la masse monétaire et les biens et services n'est, pour ces deux monnaies et les autres peut-être aussi, plus aussi évident que le prétendent les orthodoxes de la politique monétaire. 

Mais l'avenir en ce monde-ci est incertain, contrairement au paradis où le présent est éternel. 

J'ai modestement testé Twint, un petit suisse qui tente d'exister face aux géants ApplePay, SamsungPay etc., qui fait de mon ordiphone (smartphone) un moyen de paiement assez stupéfiant (au début). Mais Twint n'est qu'un porte-monnaie électronique de francs suisses qu'on alimente via des versements par le bon vieux CCP ou qu'on lie à son compte courant. Ainsi en va-t-il aussi du Léman, monnaie locale extrêmement confidentiel, qui n'est qu'une dénomination particulière et très restrictive du franc suisse, qu'on pourrait baptiser Swisso par analogie avec l'euro

Libra, c'est tout autre chose. Deviendra-t-elle un jour mondo, la monnaie du monde? 

Libra ressemblera au léman dont la valeur est strictement adossée au franc suisse. Libra sera adossée à un panier des grandes monnaies du monde (sauf le yuan et le rouble), un peu comme l'euro quand il n'était qu'une unité de compte encadré dans un serpent monétaire, connu un temps sous acronyme ECU. 

Y aura-t-il une banque centrale de libra? Facebook ou plutôt le consortium genevois sera-t-il un émetteur de crédit et donc de monnaie analogue à la monnaie que fabrique les banques qui ne détiennent jamais qu'une petite part de l'argent qu'elles prêtent? Vaste question dont je ne connais pas la réponse. 

Libra se libérera-t-elle un jour de son panier de références? Nous enchaînera-t-elle à ses blocs chaînés pour la vie?

Merci à ceux de mes lecteurs qui peuvent apporter des réponses pertinentes et averties.

Ajout du 21 juin. J'ai lu avec grand intérêt ce papier d'Anouch Seytaghia dans Le Temps. Il semble que WeChat ne susctie pas les mêmes craintes aux Chinois que Libra aux Européens.

Commentaires

  • Vous trouverez un début de réponse dans cet article : https://www.wired.com/story/ambitious-plan-behind-facebooks-cryptocurrency-libra/

    Si je ne doute pas de l'impact de cette nouvelle crypto-monnaie qui détourne le concept puriste de blockchain, j'observe des réserves que même les promoteurs de l'idée partagent :
    “Some of the articles out there have described this as Zuck-bucks and Face-coin,” says Marcus. “If it's that, it’s dead in the water.”

    Malgré mes réticences, je ne boude pas mon plaisir de voir le nouveau monde se dessiner. Car, à terme, le concept de la suppression des intermédiaires va s'imposer par simple bon sens sous les yeux ébahis des puissants et sans la moindre effusion de sang.

  • Bonjour. Un lien, un point de vue. http://pachakmac.blog.24heures.ch/archive/2019/06/20/la-libra-le-cobra-de-l-hyper-liberalisme-867605.html

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.

Optionnel