La France est noir, l'Europe se vit nostalgique à Vienne

drapeau eurpéen flottant.jpgBelle Europe! Plus de participation, plus de Verts, pas beaucoup plus de brun, des partis au pouvoir naturellement à la peine, mais qui ne s'effondrent pas. Le scrutin proportionnel, qui prévaut pour composer le parlement des 28 pays de l'Union européenne, donne une image contrastée. C'est heureux, l'Europe est pays de contrastes.

Plus difficile à gouverner qu'hier? Non pas. L'Europe n'a pas attendu le renouvellement de son assemblée, qui a si peu de pouvoir, pour montrer combien sa gouvernance est difficile, délicate même. Mais la presqu'île eurasiatique montre dans l'UE une heureuse résilience. La volonté de vivre ensemble l'emporte, quoiqu'il en soit, contre les périls au moins, au premier rang desquels figurent l'excessive consommation des énergies à effet de serre et les migrations, reflets, pour le premier, de la gourmandise et, pour le second, des déséquilibres démographiques et économiques du globe.

Ce dimanche 25 mai 2019 n'est pas un dimanche noir. Sauf en France et en Italie. Si la Suisse participait, elle serait aussi en noir. 

La carte qu'a publiée l'AFP en début de soirée ne donne qu'une vision partielle des couleurs de l'Europe (manquent en particulier et c'est important l'Italie et la Grande Bretagne). Elle accentue le fait qu'en France l'extrême-droite est le premier parti du pays à l'occasion d'un scrutin sans enjeu. C'était déjà le cas il y a cinq ans. Ce qui frappe chez nos voisins c'est l'effondrement de la droite républicaine qui fait à peine mieux que le parti socialiste et les insoumis. 

La première chaîne française TF1 liquide l'affaire en à peine plus d'une demi-heure et diffuse les Ch'tis (une insulte à l'Europe, je note que France 2 diffuse Hibernatus ce qui n'est pas mieux). On se rabat donc sur Arte. Et là surprise, la chaîne diffuse un concert classique, en pleine air, sous un dôme translucide bleu, et en direct. Il s'agit des 150 ans de l'opéra de l'ancienne capitale du Saint-Empire romain germanique. Tout un programme. La musique comme dénominateur commun de l'Europe. Pourquoi pas. C'est beau, serein, mais un peu nostalgique.

Clin d'oeil, dans le ciel de Vienne, la caméra élargit le plan et montre toute la place. Au loin une enseigne verte . couronnée. Incroyable, Rolex est la seule publicité visible. La firme genevoise propriété de la Fondation Wilsdorf, un des mécènes les plus généreux de Genève.

Ah, Genève, au cœur des mondanité du monde et toujours en marge de l'Europe. 

Et si, à l'instar de Washington, notre canton devenait le district fédéral de l'Europe?

NB. Note mise à jour lundi à 8h.

 

Les résultats selon le site officiel https://resultats-elections.eu/

 

 

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.

Optionnel