Urbanisme #Genève: Le PAV sera-t-il l'affaire des fonctionnaires?

cpeg 19 mai.jpgOn parle beaucoup de Genferei ces temps-ci au bout du lac. En vérité, vu du Salève, de bien petites affaires, désagréables certes, mais qui ne mettent en péril la vie de personne et ne portent pas sur des millions. Un peu de mesure, sans rester coi évidemment, serait de bon aloi.

Une nouvelle Genferei qui n'a pas dit son nom a été tranchée dans les urnes ce 19 mai. Celle du financement des retraites des 72'500 fonctionnaires (dont 24'500 à la retraite) du Canton et de quelques-unes de ses agences. 

Les citoyens ont donc donné du bout des lèvres l'avantage au projet du syndicat des fonctionnaires, repris par la gauche et le MCG, fidèles défenseurs des agents de l'Etat qui sont, à Genève, les mieux traités et les mieux protégés des travailleurs.

Ce résultat n'est pas un vote de gauche.

 

 

 

Ce n'est pas un vote de gauche mais le vote d'une corporation qui protège ses acquis.

Si le refinancement de la CPEG était un vote de gauche, les citoyens auraient refusé la RFFA (combattue par la gauche genevoise), refusé l'ouverture des magasins trois dimanche par an (pendant deux ans) et accepté l'initiative de gauche qui demandait le blocage de la  cotisation  maladie à 10% du revenu. Or tel n'a pas été le cas.

Comment financer le PAV?

La mise en oeuvre du projet de loi de refinancement de la CPEG n'est pas encore acquis. Les organes de contrôle des caisses de retraite vont-ils se satisfaire de la dotation des terrains sis dans le quartier Praille Acacias Vernets comme principal moyen de financement des retraites? La plupart est occupé par des entreprises au bénéfice de droit de superficie qui courent encore pendant 20 ans au moins.

Quel garantie nous donnera la CPEG que la valorisation de ces terrains lui suffiront à financer les retraites alors que la part des rentiers va grandir en raison de l'arrivée à la retraite de la génération du baby-boom? Ses besoins de décaissements vont augmenter pour verser les rentes, la CPEG aura-t-elle les moyens d'investir pour bâtir? Et que va-t-elle bâtir? Des logements d'utilité publique, des logements coopératifs, des habitations à loyer modérés, des PPE, des bureaux, des hôtels, des commerce? 

La CPEG - et donc les fonctionnaires cotisants et retraités - va-t-elle choisir le financement les retraites - ce qui est son mandat - ou une généreuse politiques social du logement? Les deux sans doute - c'est si vendeur politiquement de faire du social - car l'Etat employeur restera, avec la primauté des prestations, le recours en cas d'insuffisance de financement des retraites. 

Bien des petits entrepreneurs indépendants qui triment sans aucune garantie de revenu ni d'emploi ni de retraite ni même de chômage en cas de faillite n'ont pas ses avantages.

Rouges de colère, vont-ils se transformer en gilets jaunes?

Rouge et jaune, ce sont les couleurs genevoises que le MCG s'est appropriées sans droit. Mais le parti populiste n'en est pas à une contradiction près.

Commentaires

  • Vous avez raison pour le votre corporatif, et en fin de compte, le vainqueur de ce dimanche n’est ni la gauche, ni la droite mais le... MCG, seul parti à avoir prédit le résultat juste!

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.

Optionnel