L’oeil de Caïn et les grands dieux

bouddha.jpgLa Légendes des siècles, formidable œuvre de Victor Hugo, m'a toujours impressionné. Me sont revenus ce dimanche printanier les alexandrins où le poète évoque l’oeil de Cain, le premier meurtrier de l’histoire: L’oeil était dans la tombe et regardait Caïn.

L’oeil de Caïn est associé à la conscience de son forfait qui le poursuit jusque dans la tombe. Naguère, il était coutume de dire que Dieu voit tout et sait tout sur tout. Dieu s’est retiré du monde. Du moins le Dieu des chrétiens. Et la conscience? Quel nouveau dieu va-t-elle révéler?

La question m’a traversé l’esprit à la lecture d’une étude publiée dans Nature et relayée par The Economist cette semaine sous le titre: What came first: all-seeing gods or large societies? Une question de poule et d’oeuf.

En résumé, les grands dieux qui voient tout sont le produit des sociétés complexes - à partir d'un million d’individus et 51 autres paramètres - et non le contraire. Les sociétés moins complexes sont réputées, elle, ne pas avoir besoin d'un grand inquisiteur pour tenir ses membres à carreau. C'est ce qu'ont découvert des savants d'Oxford qui ont passé au crible les mythes et les moeurs de quelques 400 civilisations antiques.

En prime l’apparition des grands dieux omniscients et législateurs s’étalent en gros de l’an 3000 à l’an 500 avant notre ère. En prime dans trois quart des cas, la "révélation" d'un grand dieu est précédée, pendant 1100 ans en moyenne, de rituels comme l'offrande quotidienne de nourriture.

Cette séquence de l'histoire ne répond évidemment pas à la question de qui a créé la poule et l'oeuf.

 

 

(,,,)

Et la ville semblait une ville d’enfer ;
L’ombre des tours faisait la nuit dans les campagnes ;
Ils donnèrent aux murs l’épaisseur des montagnes ;
Sur la porte on grava : « Défense à Dieu d’entrer. »
Quand ils eurent fini de clore et de murer,
On mit l’aïeul au centre en une tour de pierre ;
Et lui restait lugubre et hagard. « Ô mon père !
L’oeil a-t-il disparu ? » dit en tremblant Tsilla.
Et Caïn répondit :  » Non, il est toujours là. »
Alors il dit: « je veux habiter sous la terre
Comme dans son sépulcre un homme solitaire ;
Rien ne me verra plus, je ne verrai plus rien. »
On fit donc une fosse, et Caïn dit « C’est bien ! »
Puis il descendit seul sous cette voûte sombre.
Quand il se fut assis sur sa chaise dans l’ombre
Et qu’on eut sur son front fermé le souterrain,
L’oeil était dans la tombe et regardait Caïn.

Commentaires

  • "L’oeil de Caïn est associé à la conscience de son forfait qui le poursuit jusque dans la tombe. Naguère, il était coutume de dire que Dieu voit tout et sait tout sur tout."

    Le problème est que c'est vrai :-)

  • Dans la Bible il est annoncé que si nous ne respectons pas la loi nous aurons le sentiment que Dieu s'est retiré du monde.

    Hillel l'Ancien dit précurseur de Jésus résume la loi en nous invitant à ne pas faire à notre prochain ce que nous n voudrions pas qu'il nous fît.

    Tel un léger courant (les versets bibliques présentant Dieu passant devant Elie) Dieu est insaisissable, certes, mais comment faire la démonstration scientifique de sa non existence?

    Un homme disait à Guy Gilbert, éducateur des rues, qu'en observant la souffrance du monde il est difficile de croire en un Dieu Tout-puissant, omnipotent et omniprésent qui n'intervient jamais…

    Guy Gilbert lui répondit que nous devons voir Dieu dans nos vies.

    Dans nos vies y a-t-il amour?
    "Là où il y a l'amour il y a Dieu." : Tolstoï

Les commentaires sont fermés.