Le cardon genevois: comment on l'apprête?

Redescendons sur terre. Ce samedi 9 février, de 9h à 10h, j'organise un atelier d'épluchage du cardon épineux argenté AOP de Plainpalais à la ferme Chavaz. Le marché est sis entre Troinex et Veyrier, chemin des Marais 62, bus 41 (article ici),  arrêt chemin des Bois.

L'atelier est ouvert à qui souhaite tester son aptitude à apprêter le légume emblématique de la campagne genevoise, le seul à vrai dire, dont Bille en tête la RTS s'est fait l'écho cette semaine. Un légume un peu particulier, assez rebelle, car ses piquants doivent être enlevés avec habileté. Et puis il faut le jeter dans une bassine d'eau additionnée de lait ou d'acide citrique sinon l'oxygène contenu dans l'air va le noircir et lui enlever son goût si particulier, le cuire une bonne heure voire plus jusqu'à la tendreté requise, puis gratiné, Bref un délice. 

A l'heure où la bien-pensance dominante veut nous priver des voyages aériens, est à la consommation locale de denrées achetées en vrac, l'épluchage du cardon s'impose. Au passage, le chemin des Marais marque une frontière entre la zone villas et la zone agricole, avec un mitage minimal résultat d'une longue politique genevoise de préservation de l'espace agricole.  

A demain  de bon matin, donc.

ferme chavaz carte.jpg

 

Les commentaires sont fermés.