• La grève du climat ne fait pas rire les gilets jaunes

    depense energetique aeg 2015 avec suisse.jpgAinsi la grève des cours pour le climat est un succès. Il convient de féliciter ces marcheurs d'une bonne cause. On les attend aussi nombreux et déterminés pour les autres causes: contre la pauvreté, pour la justice, pour l'Europe...

    Pourquoi ont-ils choisi le climat? Comme dirait @BenoitGenecand, on attend de voir si, dans un an, le nombre moyen de kilomètres parcourus en avion par les 18-24 ans ne sera plus de 19'000 km mais 18'0000, ou moins ou plus, et si les Verts seront majoritaires au parlement fédéral cet automne.

    Cependant, il ne suffira pas de raccourcir les voyages aériens. Outre les transports, le gros de notre consommation énergétique tient à notre chauffage en hiver et à la climatisation en été. Evidemment personne ne marche pour réclamer qu'on ne chauffe plus qu'une ou deux pièces par appartement... 

    Lire la suite

  • Le Parti populaire européen section Genève

    ppe logo.jpgLa division du parti libéral radical genevois sera-t-elle vite oubliée ou participe-t-elle du délitement des partis que partout en Europe on observe, de la fatigue de ces regroupements de militants qui ont porté et portent les systèmes démocratiques jusqu’à un niveau de développement remarquable et pour tout dire étonnant dans l'histoire humaine? Déjà des démissions sont annoncées suite à l'affaire Maudet. Où vont-ils donc se réfugier ces OVNI politique (objet votant non identifié)?

    Faut-il comme Pascal Décaillet se réjouir de la déconfiture des partis? je ne le pense pas. Qu'on le veuille ou non, les partis sont, à l'instar de la démocratie, les moins mauvaises structures pour rassembler et forger les opinions, générer et porter les humains d'Etat, marier les avis et créer dans le débat des assemblages et des projets politiques de qualité.

    Lire la suite

  • #Maudet: s'abstenir ce n'est pas accorder sa confiance

    Pierre Maudet n'a pas le soutien de son parti. En effet les 56 PLR, qui se sont abstenus ce soir 15 janvier à l'issue de l'assemblée générale du PLR genevois, n'ont tout simplement pas trouvé les arguments suffisants pour accorder leur confiance à l'enfant prodige du parti, adulé il y a 15 mois quand il se lançait dans la course au Conseil fédéral, déjà désigné comme président du Conseil d'Etat depuis des années.

    Résultat: 312 non + 56 abstentions font une majorité de défiance, bien plus que les 341 partisans, dont certains ont dû se boucher le nez. qui ont glissé un oui - politique, amical, émotionnel, irrationnel - dans l'urne en faveur d'un politicien, devenu champion de la fake news.

    L'incident Maudet n'a que trop duré. Il faut maintenant qu'il en tire les conséquences et libère la République de son poids mort.

    Lire la suite

  • Pourquoi Maudet est prêt à tout

    pierre maudet secret.jpgEn faisant du rangement, je suis retombé sur cette coupure de presse. Elle date de 2010. C'est une page de feu la Vie Protestante (qui a fusionné avec d'autres feuilles romandes pour devenir Réformés). Elle m'apprenait alors un épisode de la vie de notre ex-(futur?) président du Conseil d'Etat, le déjà célèbre Pierre Maudet, le chevalier blanc qui avait de grandes ambitions et n'hésitait déjà pas à donner des leçons à tout le monde, y compris à Ueli Maurer, alors ministre UDC - donc forcément décrié -de la défense nationale, aujourd'hui président de la Confédération. 

    L'affaire remonte à une vingtaine d'années. Une allumette, un tas de lisier et boom!

    Lire la suite

  • Lausanne, Munich, Genève...

    ivan maiski.jpgMardi soir, je suis resté scotché devant une de ces émissions historiques en noir et blanc dont Arte a la spécialité. Il s'agissait du pacte entre Hitler et Staline. On suit - un brin sidéré - le jeu des puissances d'alors au travers d'un relais diplomatique, l'ambassadeur soviétique à Londres, Ivan Maïski, un "petit juif" d'origine polonaise qui, par miracle, échappa aux purges de l'ours rouge, raconta son histoire et mourut dans son lit en 1975 à 91 ans. 

    Avant la signature du Pacte germano-soviétique qui permit au dictateur d'envahir l'Europe étape par étape, on revit l'envahissement du territoire des Sudètes en Tchécoslovaquie et la signature des Accords de Munich, qui l'y autorisait, par le premier ministre britannique Chamberlain. Munich, c'est aujourd'hui, nous dit-on, la honte de l'Europe. 

    Lire la suite

  • Ah meme

    jf en couleur.jpgAinsi donc ma lettre de voeux 2019 adressées hier aux blogueurs émérites du forum des blogs de la Tribune et à tous ceux qui le sont moins, mais ne sont pas moins méritants - puisque nous sommes tous égaux en valeur*, m'a valu quelques courriels sympathiques et même plus.  

    Ce petit blog donc pour dire merci à ceux qui déjà ont répondu à mon message de Nouvel An avec des mots chaleureux et amicaux qui me touchent beaucoup. Avec un petit plus au groumeur genevois, le plus énigmatiquement d'entre nous qui me consacre quelques lignes Ave Mabut, blogituri te salutant. Amen!

    Lire la suite

  • Bonne année. Le monde va mieux. Merci à tous ceux qui le rendent meilleur!

    IMG_5647.JPGBonne année. Le monde va mieux. Merci à tous ceux qui le rendent meilleur!

    Les voeux, c'est un peu comme les promesses électorales, ça ne tient pas longtemps. Pourtant cette nuit, les réseaux sociaux ont sans doute crevé une fois de plus leurs records, en poids de megapixels de vidéo du moins. Ce qui est plutôt une bonne nouvelle. Il vaut toujours mieux s'adresser des bons voeux que vouer ses semblables, voisins ou lointains, aux gémonies. 2018 a été une année sans grand conflits armés, sans famine géante, sans crise économique, sans grippe espagnol ni pandémie, sans massacre monstrueux.

    Tu rêves, me dira-t-on, tu es aveugles! Ne vois-tu pas les menaces qui partout montent et mettent l'humanité en péril jusqu'en son essence même?

    Si, mais ne sommes-nous pas capables de les contrôler si nous le voulons?

    Ce qui m'inquiètent ce sont tous ces peureux, ces verts de trouille, ces bruns Sam Suffit, qui partout, dans la vieille Europe, mais ailleurs aussi, croient qu'ils vont juguler les périls en dressant des murs, en s'alarmant plus que de raison, en faisant du principe de précaution la pierre angulaire de notre société. 

    Lire la suite