#Maudet: s'abstenir ce n'est pas accorder sa confiance

Pierre Maudet n'a pas le soutien de son parti. En effet les 56 PLR, qui se sont abstenus ce soir 15 janvier à l'issue de l'assemblée générale du PLR genevois, n'ont tout simplement pas trouvé les arguments suffisants pour accorder leur confiance à l'enfant prodige du parti, adulé il y a 15 mois quand il se lançait dans la course au Conseil fédéral, déjà désigné comme président du Conseil d'Etat depuis des années.

Résultat: 312 non + 56 abstentions font une majorité de défiance, bien plus que les 341 partisans, dont certains ont dû se boucher le nez. qui ont glissé un oui - politique, amical, émotionnel, irrationnel - dans l'urne en faveur d'un politicien, devenu champion de la fake news.

L'incident Maudet n'a que trop duré. Il faut maintenant qu'il en tire les conséquences et libère la République de son poids mort.

D'autres sujets doivent mobiliser le temps, les forces et les énergies du gouvernement et du parlement. L'incapacité des Britanniques à dire comment ils veulent sortir de l'Union européenne et celles des Suisses confrontés à la même question au travers de l'accord cadre sont bien plus préoccupantes que les péripéties d'un enfant gâté.

Certes on me reprochera une arithmétique partisane qui peut évidemment se retourner. Les 56 abstentionnistes ne sont pas effectivement venus grossir les rangs des opposants déclarés. Mais quelle est la victoire de Maudet? Celle d'avoir divisé - et aussi décapité - le plus grand parti du Canton? Comment ses électeurs vont-ils vivre ce traumatisme?

Le président Alexandre de Senarclens n'a pas été, lui, soumis à un vote de défiance. Il aurait dû le réclamer. Nul doute qu'une ovation fervente serait montée presque unanime de l’amphithéâtre d'Uni Dufour en sa faveur. C'est alors qu'on aurait pu compter les réels partisans de Maudet.  Des vieux comme le suggère Darius Azarpey dans un tweet? 

Commentaires

  • Le résultat est très médiocre sachant qu'à priori ce sont des gens PLR favorables au politicien PLR.
    On peut en déduire par transposition, qu'aux niveaux des citoyens genevois, il y a une très forte majorité qui lui est hostile.
    Ce résultat est le pire possible. Il reste tout en perdant la face et sa légitimité morale devant les citoyens. Le PLR reprend de Maudet, l'esprit du copinage.

  • Je pense qu`il faut croire Pierre Maudet quand il dit qu`il ne sera plus le meme apres ca. Je crois qu`il sera désormais le plus dévoué a la cause publique meme si c`est a la maniere "radical-libéral". Je suis par ailleurs tres fier de mon quotidien préféré La Tribune de Geneve car il n`y a pas que PM qui se sera bonifié dans cette affaire mais toute la politique genevoise et c`est d`abord a la TdG que Geneve le devra! Longue vie a la Tribune de Geneve!

  • @JJ

    Vous connaissez l'expression : "chasser le naturel, il revient au galop"
    Mu par des ambitions énormes, il est apparemment coutumier des combines. Il sera plus prudent, mais son ambition, et son amour de l'argent va continuer à lui dicter sa conduite.
    Le seul hic pour lui est qu'il me semble impossible que le PLR suisse lui renouvelle sa confiance. Le suisse-allemand n'est pas aussi ouvert que le genevois pour pardonner ce genre de faits qui nuit à son image.

    On peut imaginer une crise entre PLR suisse et genevois

  • Donc M. Maudet est heureux grâce à cette déclaration du PLR de sa mini-victoire publicitaire . Gagner c est une autre chose et il faudrait que la justice nous donne sa version/sentence!

    Enfin ne dit on pas "tout ça pour ça"? Et on continue à se renvoyer l ascenseur chers "parti"-"sans"!

    Bien à Vous.
    Charles 05

  • @Motus Je ne partage pas votre pessimisme sur l`intégrité morale de PM. Il ne me parait pas etre le type d`homme accroc a l`argent que vous supposez. Quant au PLR, je crois qu`il va en prendre le controle apres la démission de l`actuelle direction et, si la direction nationale exclut la branche genevoise, PM et les électeurs du parti qui le soutiennent vont tout simplement en faire un nouveau parti.

  • D’une certaine façon, on peut comprendre le résultat d’hier... la charge était tellement lourde et manifestement orchestrée, et les adversaires manquaient tellement de subtilité, allant déjà réclamer la révision de certaines lois, que M. Maudet avait beau jeu de se présenter comme victime d’un complot face à ses partisans.

    C'était malheureusement tomber dans le panneau et foncer au-devant du piège tendu. A cause de ce message politique exécrable, il sera dorénavant très difficile de faire passer, auprès d’une partie de la population, tout projet, fût-il essentiel pour le bien de Genève (et là je parle notamment de la nécessaire réforme de la CPEG ou de la baisse de l'imposition des entreprises), s’il est soutenu par le PLR, tant le rejet de ce parti sera grand auprès de cette frange généralement indécise et sensible aux thèses populistes. Les lobbies hostiles à toute réforme structurelle de la fonction publique auront donc gagné la partie.

    Quant à Maudet, on imagine qu'il vit là sa campagne des 100 jours, et qu'il est entré hier à Paris acclamé par ses fidèles sujets. A quand son Waterloo?

    On peut certes imaginer chercher à comprendre son entêtement, par le fait qu'il est de ces personnes qui ne supportent pas d'être prises en défaut, qu'il se considère lui-même comme un Chevalier Blanc, qui a certes trébuché, mais dont les erreurs demeurent anecdotiques au regard de l'importance de sa mission sacrée. Et qu'il se doit donc de rester en place pour tenir tête à ceux qui s'efforcent de le faire chuter. Alors même qu'en faisant cela, il précipite son parti dans sa chute, voire toute la république, puisqu'il permettra finalement aux conspirateurs de remporter la mise.

  • Bravo aux "clients" de P. Maudet pour leur campagne victorieuse en faveur du remain du champion. Ce sera une victoire à la Pyrrhus. A n'en pas douter. Mes respects à M. de Senarclens.

  • @Olivier Levasseur
    Vous avez bien résumé.

    J'ajoute que le PLR suisse doit être très mécontent.
    Si Maudet, malgré la barrière de rösti impacte le PLR au niveau suisse, je vois mal comment il peut rester PLR.
    Et si le PLR genevois le maintient, pas impossible de voir arriver une exclusion de la section genevoise tout en gardant les jeunes PLR dans le PLR suisse.

  • On notera que ce "vote" ne confère aucune crédibilité ou légitimité à Maudet.

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.

Optionnel