• Ne faudrait-il pas décapiter le général Dufour?

    canons restauration.jpgLes canons se sont tus. Ils ont tonné dans le petit matin froid, sous un ciel laiteux, 23 fois je crois, autant que de cantons suisses. La Restauration de la République est la commémoration la plus bruyante de Genève. On fête, dit-on, la libération de l'occupation française. Un jour avant que les troupes autrichiennes ne viennent s'installer, quelques patriciens genevois proclament la République. C'en est fini de Genève, préfecture du Département du Léman, un Grand Genève avant l'heure.

    Les protestants ne profitent de l'aubaine potentielle qui leur est donnée de doter la ville d'un arrière-pays. Ils préfèrent un canton croupion lié à la Suisse. 

    Lire la suite

  • Lacite.info est morte, vive Heidi.news?

    adler heidi.jpgLe paysage médiatique est entré avec le XXIe siècle dans l'ère schumpétérienne de la destruction constructive. J'ai donc lu la veille de Noël, dans mon journal préféré, né, lui,  le 1er février 1879 (tout soudain 140 printemps), l'avis de décès de lacité.info.

    C'est triste un journal qui meurt*. Mais ce n'est hélas pas étonnant pour ce titre genevois, dont l'ambition initiale d'être le Monde Diplo de la Suisse romande était aussi démesurée que prétentieuse (mon interview lors du lancement de Fabio Lo Verso).

    Que dire de Heidi.news? L'appel à souscription que m'adresse personnellement Tibère Adler, ex-directeur général d'Edipresse et père de ce pure player promis pour ce printemps, me laisse songeur. 

    Lire la suite

  • Mes voeux au Conseil d'Etat genevois

    voeux 2010 conseil d'etat.jpgAvant la fermeture annuelle de l'administration, le Conseil d'Etat de la République et canton de Genève adresse, ces jours, ses voeux chaleureux loin à la ronde.

    La belle image de Vincent Calmel fait immanquablement penser à la devise de la cité: Post tenebras lux! Le jet d'eau, les Bains des Pâquis, les fêtes de Genève dont les feux éphémères miroitent sur les eaux du lac. Impermanence que la photo fixe faussement. Une fake news?

    Rien sur les Bains des Eaux-Vives, rien sur le CEVA qui seront les points forts locaux de l'an prochain. Rien évidemment sur le sort de l'ex-président du Conseil.

    Rien sur les 100 ans de la Société des Nations qui, plus que la création de la Croix-Rouge ou la signature du traité de l'Alabama qui mit fin à la guerre de sécession américaine, fonda la Genève internationale.

    Lire la suite

  • Le RIC, dynamite de la démocratie?

    oui au ric.jpgLe référendum d'initiative citoyenne que les gilets jaunes veulent instaurer en France est une vieille idée, régulièrement jetée aux oubliettes de la République par les corps constitués. En France, le roi, l'Assemblée nationale et, sous la Ve République, le président ont été, sont l'incarnation de l'Etat, le seul, l'unique pouvoir qu'on ne saurait contester, sauf, petite concession au droit divin, à l'heure précise de l'élection, décrétée par la loi ou le roi lui-même.

    Vouloir introduire un pouvoir populaire qui viendrait dicter la loi de la rue relève tout simplement de la subversion. Pire que des manifs circonscrites à quelques giratoires rupestres ou quelques rues de la capitale. A Paris, où tout se fait et se défait, les Jacobins sonnent l'alarme et peignent le diable sur la muraille: Imaginez que le peuple veuille rétablir la peine de mort ou abolir l'impôt sur la fortune... Bref, le RIC c'est de la dynamite. 

    Le 4 mars 2018, les Suisses ont accepté en votation populaire la 9e prolongation de l'impôt fédéral direct qui reste une loi à date de péremption (sunset law). Les Français seraient-ils incapables d'une telle sagesse?

    Lire la suite

  • De la fin de Commentaires.com à celle d'Apple, Google, Facebook

    commentaires.jpgTout a une fin. Les petits comme les grands empires. Certains chutent brutalement sans crier gare. Comme le journal La Suisse ou Kodak. D'autres disparaissent sans bruit. Comme Commentaires.com ou Yahoo ou Nokia ou Motorola, l'inventeur du téléphone mobile. Selon certaines cassandre, Apple, qui n'a toujours pas réussi à créer une poule aux œufs d'or aussi formidable que l'iPhone, est donnée déclinante. D'autres (à l'instar de Michael K. Spencer) considèrent que Google ou Facebook, dont le modèle d'affaires est trop dépendant de la centralisation et de la publicité, n'ont pas d'avenir.

    Dans le cas de commentaires.com, qui est plus à la dimension des blogs et dans notre proximité, Philippe Barraud, qui fut rédacteur en chef de la Gazette de Lausanne, tire la prise sur cette note du 3 décembre un brin pessimiste: "A quoi bon?" 

    Lire la suite

  • Pierre Maudet, adjoint de Viola Amherd?

    amherd maudet.jpgLes mauvaises langues, qui ne manquent pas à Genève, disent que Pierre Maudet s'accroche à son ministère parce qu'il ne sait rien faire d'autres que la politique. La désignation par défaut de la PDC Viola Amherd au département fédéral de la défense de la protection de la population et des sports (futur département de la sécurité) ouvre une voie royale à notre ex-président du Conseil d'Etat, ex-ministre de la sécurité cantonale, ex-président des directeurs suisses de Justice et Police et, last but not least, lecteur attentif des rapports du Service de renseignement de la Confédération de se refaire une santé et une réputation à Berne. 

    Souvenez-vous: c'était le 17 janvier 2011. Le fringuant officier encore comaire de la Ville de Genève publiait le vrai rapport sur la défense nationale*. Selon saint Pierre, "la Suisse est isolée, vulnérable et n'est plus neutre, résumait la RTS. Les principales menaces qui pèsent sur elle sont les cyberattaques, le terrorisme et l'extrémisme ainsi que le crime organisé. Et la seule manière d'y faire face, c'est de créer un Département fédéral de la sécurité, qui regroupe toutes les forces de la Confédération en la matière."

    Donc acte!

    Lire la suite

  • Amherd et KKS seront-elles la proie de gilets jaunes suisses?

    amherd et kks pretent serment.jpgQuel contraste avec la France! L'un des pays les plus riches du monde (calculé faussement selon le PIB par tête d'habitant) a élu ce 5 décembre sans coups férir deux nouvelles femmes au Conseil fédéral. L'affaire est faite en moins de deux heures. Le parlement suisse poursuit sa session d'hiver. Et le peuple vaque à ses occupations sans lever le sourcil. 

    De l'autre côté du Jura, un pays est en phase d'insurrection. La colère, n'ayant guère d'exutoires institutionnels pour s'exprimer, contrairement à ce côté-ci, déborde dans la rue. Violemment. Est-ce Mai 68, la Révolution de 1789, celle de 1848, s'interrogent les experts que les journalistes font parler en boucle? Aucune de ces références ne joue vraiment. Car un acteur nouveau a surgi dans le débat: les réseaux sociaux. 

    Lire la suite