Lacite.info est morte, vive Heidi.news?

adler heidi.jpgLe paysage médiatique est entré avec le XXIe siècle dans l'ère schumpétérienne de la destruction constructive. J'ai donc lu la veille de Noël, dans mon journal préféré, né, lui,  le 1er février 1879 (tout soudain 140 printemps), l'avis de décès de lacité.info.

C'est triste un journal qui meurt*. Mais ce n'est hélas pas étonnant pour ce titre genevois, dont l'ambition initiale d'être le Monde Diplo de la Suisse romande était aussi démesurée que prétentieuse (mon interview lors du lancement de Fabio Lo Verso).

Que dire de Heidi.news? L'appel à souscription que m'adresse personnellement Tibère Adler, ex-directeur général d'Edipresse et père de ce pure player promis pour ce printemps, me laisse songeur. 

A son lancement, j'avais dépensé 200 francs pour soutenir le lancement de La Cité (qui a le toupet ne ne même plus me laisser consulter ses premiers numéros). Je n'ai pas renouvelé mon abonnement. Au début 2018, j'ai investi 96 francs pour un abonnement annuel à Bon pour la Tête, un avatar de l'Hebdo, et autant ou un peu plus pour Republik, son équivalent zurichois, plus fortuné (mais inaccessible ce soir). Vais-je renouveler mes abonnements? Vais-je débourser 160 francs pour Heidi.news (alors que je dépense déjà plus de 600 fr par an pour Libération, La Croix et The Economist (tous en ligne) et 365 fr pour la RTS? - je bénéficie encore d'un abonnement gratuite à la TdG d'une valeur de 660 fr)

Un fait s'impose. Je n'ai guère eu le temps de lire La Cité, BplT et Republik, faute de temps, faute sans doute d'être un adepte entraîné du Deep Working et donc d'être capable de me déconnecter, de prioriser mon temps sur un projet et d'exercer sur mes méninges une énorme concentration.

La vraie raison de la mort des journaux, ce n'est pas l'émergence des concurrents, c'est le manque d'attention (en particulier l'attention qu'un citoyen se doit de porter à la chose publique), c'est aussi et peut-être surtout le manque de temps.

Le manque de temps de lecture est l'obstacle le plus difficile à surmonter pour les nouveaux médias "intelligents". Les vieux médias ont eu aussi grand peine à transposer leur base d'abonnés payants de l'imprimé au monde virtuel. 

Bref il ne suffira pas à Heidi.news d'être bon, innovant, pertinent et tout ce que vous voudrez, toutes ses qualités risquent de ne pas suffire pour capter l'attention et le temps que les lecteurs n'ont plu.

 

* Après l'Hebdo, le Matin imprimé, j'ai noté aussi qu'à Bâle, l'Hebdo "TagesWoche", créé en 2011 par une Fondation pour la promotion de la presse (...) est mort prématurément en novembre. Et que le Blick am Abend a aussi tiré la prise. 

Commentaires

  • Tiens, vous ne vous êtes pas abonné à "Antipresse" ?

  • Je peux me tropmer mais il me semble que la grande raison du désintéret public pour la presse écrite est que les moins de quarante ans ont grandi dans un environnement beaucoup plus audio-visuel qu`écrit. Pour eux la lecture est une alternative contraignante a l`image des journaux télévisés ou meme au son de la radio (en général l`autoradio). Si cela est le ca, la presse écrite a intéret a tout miser sur l`internet et, en particulier, sur les possibilités de diffuser bientot des reportages en 3D avec la généraliation des lunettes de "réalité virtuelle".

  • J adhère à ce que M. Jean Jarogh a écrit quant à l idée que la presse écrite meurt auprès des moins de 40 ou 50 ans. La preuve supplémentaire est que les blogs, comme ceux de la TDG obtiennent plus de succès, à mon humble avis, que le papier imprimé.

    Néanmoins, il ne faudrait pas oublier le CONTENU. Les journaux-papiers sont figés sur des ressources de 3 agences de presse dont la française l AFP, les "occidentales pro-USA" dont l Associated Press(AP) et Reuters. Ces 3 se renvoient mutuellement les infos et les enquêtes qui ont été montées selon leurs sauces et leurs goûts et chacune re-publie ce que la consoeur avait raconté. Puis, le tout premier expéditeur les republie selon la "foi" de ladite consoeur! Ceci donne à cette info de la "consistance" et de la "fiabilité" et le tour de passe passe est bien joué et ça tourne en boucle (=lavage du cerveau de l opinion publique) et je te renvoie l ascenseur......

    Bien qu on est à Noël et non pas à Pâques, vous connaissez bien l histoire de la femme du curé du Village qui s est confiée à une très très "discrète" amie que M. le Curé a pu pondre un seul oeuf, c est déjà pas mal, non? Puis, que cette histoire s est terminée que M. le Curé est arrivé à fournir sa ponte d oeufs à toute la région via un semblant de poulailler qu il a construit à côté de son Eglise avec une passerelle entre les deux ...

    Bien à Vous et Bonnes Fêtes de Noël et de Fin d Année.
    Charles 05

  • Le commentaire de Jean Jarogh n'est pas dénué de pertinence ! Les médias électroniques ont plus que grignoté la presse écrite. Ils offrent en outre la possibilité d'être lus depuis un téléphone ou une tablette. Ils donnent aussi l'impression d'être gratuits.
    Enfin - et c’est ce qui est en train de porter un coup fatal à la presse écrite - les réseaux sociaux offrent la possibilité aux utilisateurs d'exprimer leurs avis sur tout et n'importe quoi en leur donnant l’impression d'être à leur tour journalistes.
    Au fond, la presse écrite devient superflue : les réseaux sociaux l'ont phagocytée.

  • Bonjour
    Je ne pense pas que la presse écrite soit morte ou qu'elle mourra.
    La condition de sa survie est sa qualité et son objectivité.
    Ceux qui s'en écartent ont effectivement l'impression que l'information est orientée, et souvent tronquée (très justes remarques concernant les trois agences de presse). Aussi, il importera à l'avenir aux journalistes de faire preuve de rigueur et d'honnêteté intellectuelle : un juste milieu appréciable entre la presse à sensations et la conspiration du silence.

  • @M. Hani Ramadan,

    Ne croyez-vous pas que les 3 agences de presse sus-citées ont encore réhabilité et à tort des pires criminels contre l humanité, des assassins d Al Qayda de Bel Laden, fabriquée par les USA et qui chantent votre sérénade des Frères Musulmans ? Vous n êtes pas ans savoir, certes, que ladite branche principale d Al Qayda en Syrie, donc Al Nosra/Ahrar Al Sham ont été rehabilitées par l Occident et par les USA que vous nous dites détester (blague à part!) sinon vous les frères musulmans, vous fonctionnez comme des idiots utiles à date d obsolescence programmée. Qui a servi les intérêts de l Occident et surtout l Impérialisme américain  mieux qu Al Qayda de Ben Laden puis Al Nosra/Ahrar Al Sham en Syrie qui "font du bon boulot en Syrie" sic les deux escrocs Hollande et l autre Fabius.?


    C est totalement vrai que la "guerre" est une chose tellement sérieuse qu il ne faudrait nullement la confier tout d abord à des religieux puis pire encore ne pas la confier à des religieux que l expérience avait montré que dans cette région là bas, ces religieux ont été lamentables surtout les mono-théistes, vous inclus certes ça va de soi, en commençant par la guerre de 1956 (GB, France, Israel et Frères Musulmans) conter la nationalisation légitime du canal du Suèz pat le brave Abdel Nasser et en finissant par l assassinat de l Irak, de la Libye, de la Syrie et du Yémen...

    Sans autre,
    Charles 05

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.

Optionnel