Maudet, ses fake news, sa confession

maudet leman bleu.JPGPierre Maudet est un être particulier. Pris en flagrant délit de mensonge par trois procureurs de la République à l'issue d'une enquête d'une année, le voilà, après une piteuse dégradation par ses collègues du Conseil d'Etat, qui admet sur le plateau de Léman Bleu n'avoir pas dit toute la vérité et demander aux Genevois de renouer le contrat de confiance qu'il a mis à mal. L'enfant prodige de la politique genevoise ne manque pas de toupet.

Sa confession forcée est cependant bien maigre. Il n'a pas dit toute la vérité sur son voyage à Abu Dhabi, alors qu'il a sciemment falsifié les faits dans ses premières déclarations. Il a en termes d'aujourd'hui fabriqué des fake news. Faut-il rappeler ce qu'est l'acte de confession à l'encore magistrat, qui a déclaré sans rire avoir rapidement compenser les dizaines de milliers de francs de son voyage et de son hébergement en deux dons de 2000 francs aux églises protestante et catholique? Le voici:

Je confesse à Dieu Tout Puissant,
Je reconnais devant mes frères,
Que j'ai péché
En pensées, en paroles,
Par action et par omission.
Oui, j'ai vraiment péché!
C'est pourquoi je supplie la Vierge Marie,
Les anges et tous les saints,
Et vous aussi mes frères,
De prier pour moi Le Seigneur Notre Dieu.

Le site Croire-la-croix.com précise ceci:

L’aveu public auquel nous sommes invités par l’Église est saisissant : “Je confesse… que j’ai beaucoup péché en pensée, en parole, par action et par omission” ! L’intelligence, le verbe, l’agir, le non-agir : rien n’est laissé au hasard. En prononçant ces paroles, nous nous rappelons que l’adversaire, le diable, “rôde comme un lion rugissant, cherchant quelqu’un à dévorer” (1 P 5,8), et que tout lui est bon pour satisfaire son appétit. A quoi nous ajoutons, en nous frappant la poitrine: “Oui, j’ai vraiment péché”.
Oui, je reconnais mon péché, “ma faute est devant moi” (Psaume 50,5).

Pierre Maudet, à l'entendre, a donc péché par omission. Il a caché une partie de la vérité. Ce n'est pas vraiment un mensonge, un petit accommodement avec la vérité. Chacun jugera. Sa conscience doit sans doute le tarauder. Combien de temps faudra-t-il attendre pour qu'elle lui inspire le seul acte qui compte en pareille circonstance?

Concluons provisoirement par cette citation d'André Malraux que m'a glissée un maître en déontologie journalistique: 

“On ne fait pas de politique avec de la morale, mais on n'en fait pas davantage sans.”

 

PS: Muet depuis mai, le site pierremaudet.com publie une lettre ouverte adressée aux Genevois. Il y décrit la genèse du voyage et son faux-pas. Pas un instant il ne mesure sa faute que constituent ses tentatives de falsifier les faits et notamment le financement de ce voyage.

 

Commentaires

  • Tout simplement bravo pour ce commentaire.

    Petit rappel: ce monsieur prétendait nous taxer pour lutter contre les mensonges (appelons un chat un chat et finissons-en avec l'anglais).

  • Plus M. Maudet mentait plus il confirme les soupçons évoqués ici et là à son sujet, soupçons à tort ou à raison. C est comme un gamin de l école primaire qui a commis une faute ou impaire, plus il raconte des bobards plus il s enfonce mais un gamin de l école primaire et un "Président" du C.E. ne sont pas la même chose. ça fait peur d avoir des dirigeants pareils !

    Si dès le début, il avait dit:Je présente mes excuses aux citoyens genevois, je me suis fait avoir et j ai été roulé dans la farine involontairement. Donc, j assume comme tout fonctionnaire et comme tout autre citoyen qui a commis une faute. S il l avait fait ainsi, il serait sorti par la grande porte et non pas comme il l le fait à ce jour en sortant par la fenêtre puis en rentrant par le vasistas et vice versa.

    Bien à Vous.
    Charles 05

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.

Optionnel