Monsieur du Buisson (@dalbusco) débarthasse

dal busco fb.jpgMais qu'est donc allé faire Serge Dal Busco dans l'enfer de la mobilité, s'est-on demandé quand on a su que le ministre, ancien président des Maires, avait émis le désir ardent de quitter le très stratégique Département des impôts, du budget et des ressources humaines pour le très technique Département des infrastructures?

Outre d'avoir l'honneur d'inaugurer le CEVA et la plage des Eaux-Vives, le ministre  marathonien allait-il infléchir la politique de son erratique prédécesseur et néanmoins camarade de parti? 

Ce matin, 12 juin, tombe la première décision. Le test qui autorise les motards à emprunter les voies de bus est enterré. Serge Dal Busco va-t-il dans la foulée refermer la rue de l'Ecole de Médecine au trafic automobile?

Et renoncer à la traversée du lac?

Et quoi encore?

  • Couper les câbles du téléphérique urbain.
  • Couvrir le canton de voies de tram.
  • Lancer le péage urbain (dont celui sur l'autoroute de contournement sud de Genève, entre Nangy et et Valleiry).
  • Multiplier les places de parc pour les vélos et cantonaliser le vélo et l'auto lib en en confiant la gestion à la Fondation des parkings.
  • Augmenter l'impôt auto de 500 francs et distribuer à chaque automobiliste un abonnement général TPG et un de plus par voiture à moitié prix.
  • Promouvoir l'autopartage en distribuant  des bons d'achats aux conducteurs qui emmènent trois passagers dans leur véhicule aux douanes principales.
  • Construire un chapelet de parkings, analogues au très beau parking de l'Etoile, sur l'autoroute des Jeunes et creuser un parking géant sous le bois de la Bâtie.
  • Fermer la rue de la Croix-Rouge à la circulation et y planter la vigne du Mur des Réformateur.
  • Booster les navettes automatiques et faire de Genève un canton pionnier dans le domaine.

... Vos idées sont les bienvenues dans la perspective du grand raout automnal "Quel (grand) Genève en 2050?", évoqué par Pierre Maudet dans son discours de Saint Pierre. 

Commentaires

  • Lancer un projet d'autoroutes réservées aux cyclistes couvrant tout le canton, avec le cas échéant voies aériennes (je pense à la route de Meyrin par exemple) et voies souterraines dans les endroits les plus exigus. Cela permettrait éventuellement de limiter les interminables chamailleries au sujet du comportement, adéquat ou non des cyclistes et de faire de Genève une ville de demain et pas d'hier.

  • C'est l'anti-catalogue à la Prévert. Mais contrairement à celui-là, tout est possible, puisque nous sommes à Genève.

  • Mr Dal Busco aurait-il le temps de se pencher sur la question de la gare de l'aéroport et l'achèvement de la boucle qui permettrait de rationaliser le trafic CFF à Genêve ? Avec possiblement une belle économie.

  • Merci d'avoir tout listé il ne manque plus qu'à voir, je suppose que peu d'articles seront cochés "fait ".

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.

Optionnel