Election genevoise: Il faut cocher, alors cochons!

marie therese cochons.jpgLe scketch de promo de Marie-Thérèse pour la Loterie romande n'a pas été évoqué lors de l'élection du Conseil d'Etat genevois. Pourtant les électeurs ont largement joué du crayon et coché tant et plus. Ce qui a valu à Maudet de passer la barre des 50% des suffrages et d'être élu au premier tour et à Poggia de sortir premier des six élus du second tour alors que, comme le remarque Pascal Holenweg dans son blog Cause toujours, son parti avait pris une gamelle au Grand Conseil. 

Les votes des quelque 91500 bulletins scannés par la Chancellerie dimanche matin sont tous en ligne dans un fichier excel (ici). Chacun peut donc miner les données et y rechercher la réponse à l'affirmation qui sourd au PDC: C'est sûr, les PLR ont lâché Luc.

La disparition des bulletins de partis ne permettra jamais de répondre à cette question. Mais quelques extractions permettent de répondre que non. Luc a raté la marche parce que même des PDC ne l'ont pas coché. Comme tous les autres d'ailleurs, moins à droite qu'à gauche, d'où son piteux score. Les curieux trouveront dans les tableaux ci-dessous de quoi aiguiser leur sagacité.

35% des électeurs ont coché six numéros, pardon six noms. C'est comme si naguère ces 31'900 électeurs avaient panachés leur bulletin en ajoutant les noms des adversaires à la main aux noms de leurs champions imprimés sur leur liste de parti. Du jamais vu. Qu'est-ce qui a soudain motivé les électeurs à composer leur Conseil d'Etat?  (cliquez sur les tableaux pour les agrandir)

conseil etat 2018 nombres de bulletins cohes.jpg

On peut aussi s'interroger sur les raison qui ont conduit des électeurs à cocher tel ou tel nom, composant des assemblages parfois curieux. Voici un exemple. Le tableau ci-dessous montre l'éparpillement des choix de six des 282 Carougeois qui ont coché six noms dont celui de Paul Aymon. Les 1 marquent l'emplacement des coches. Comme disaient Churchill, la démocratie est le pire des systèmes à l'exclusion de tous les autres. 

 carouge conseil etat 2018 panachage.jpg

Dans le détail, on remarque entre autres que 21'937 électeurs ont coché Dal Busco sans cocher Barthassat. Et que 6153 électeurs de Barthassat ont boudé Dal Busco. On peut le dire autrement. Les 50'141 électeurs de Dal Busco ont coché 28'204 fois Barthassat. Et les 45'522 électeurs de Fontanet ont coché 25'690 fois Luc. Pas si méchants les PLR.

Conseil Etat 2018 resultats detailles.jpg

Un dernier pour la route.

Les bulletins compacts (donc sans ajout de candidats extérieurs au parti ou à une regroupement) sont devenus anecdotiques. Seuls 4871 bulletins de l'Entente PLR-PDC ne portent que trois coches en faveur des candidats maisons. C'est pire à gauche où la candidate non alignée mais néanmoins amie Jocelyne Haller a incité les Verts et les socialistes à panacher.

L'on découvre sans surprise que Poggia a été plus coché par la droite que par la gauche. Cela aura-t-il un effet durable sur les majorités au Conseil d'Etat et au Grand Conseil durant le prochain quinquennat?

conseil etat 2018 panachage.jpg

 

Commentaires

  • Bravo. Excellent travail d'analyse. A ma connaissance vous êtes le seul à avoir fait ce travail minutieux.. Merci

  • Bravo pour cette étude et analyse claire, pertinente et minutieuse.

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.

Optionnel