Macron parle trop et trop vite pour être fraternel

macron fraternite.pngMacron a beaucoup parlé ce soir sur le petit écran sur Facebook et Youtube. Il a dicté de bout en bout les thèmes abordés. L'ensemble de la séquence com avait une tonalité, un message subliminal, qui était affiché en grandes lettres: fraternité. Le mot liberté n'a pas ou peu été prononcé, le mot égalité pas davantage, le mot fraternité pas du tout, mais c'était pourtant le fil conducteur de ses déclarations à la télévision, la première grande interview présidentielle depuis l'élection de l'homme En Marche. 

Du coup, il a cru devoir rattraper les premiers mois balbutiants de sa majorité et de ses ministres. Il a beaucoup parlé, très vite, très densément, très techniquement. Une remarquable performance intellectuelle sans doute, mais trop brillante peut-être pour convaincre les Français en ce dimanche d'automne généreusement ensoleillé et chaud. 

La fraternité, le fil conducteur de son quinquennat? 

Il attend des riches, des entrepreneurs, des intellectuels, des journalistes d'être des premiers de cordée... L'image est belle. Elle constate l'évidence, qu'une société est inégale et que les plus performants ont une responsabilité envers les plus faibles. Elle capitalise sur le fait qu'on réussit ensemble et que le dernier de la cordée doit aussi atteindre le sommet. Elle alerte que les derniers de cordées peuvent aussi entraîner les premiers dans leur chute.

Macron est habile. Mais il n'avait pas de contradicteur. Il n'a pas dit pas évidemment comment la France, mais aussi l'Europe, vont pouvoir créer les emplois qui leur manquent. Mais il est vrai que c'est un défaut bien français (relayé en boucle par les politiques, les syndicats, les médias) que d'attendre tout de l'Etat. 

Il n'a pas dit non plus comment il comptait financer ses politiques et quelles politiques publiques il allait abandonner. Deux questions qui ne lui ont pas été posées.

La fraternité? Les politiques sur les chaînes d'information en continu n'abordent pas la question. Leurs réactions n'étonnent pas. Leur formatage fonctionne à plein. 

 

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.

Optionnel