Maudet plus à gauche que Berset?

maudet lac.jpgAvec 90 voix, Pierre Maudet a fait le plein des voix de gauche au second tour de l'élection sans suspense du Tessinois Ignazio Cassis au Conseil fédéral. pierremaudet.ch, ministre genevois de la Sécurité et de l'Economie, devrait en bonne logique retrouver son ami PLR lors de la prochaine élection fin 2019 lorsque la brillante Doris Leuthard mais aussi le balbutiant Johann Schneider Ammann et la gentille Somonetta Sommaruga se retireront. Cette prochaine échéance, plus ouverte, plus passionnante, permettra réellement de brasser les cartes. Elle interviendra à l'issue des élections nationales où, espère-t-on, les forces républicaines de ce pays seront renforcées au détriment des nationalistes UDC. 

Cassis reprendra-t-il le département des Affaires étrangères de Burkhalter? Ce serait dans les règles. Mais, il se pourrait aussi que les quatre bourgois (PLR et l'UDC) y poussent gentiment le Fribourgeois Berset si d'aventure son projet Prévoyance 2020 se casse le nez ce dimanche dans les urnes. 

Cassis, homme des assurances maladie, sera alors au défi de prendre de vraies mesures pour casser le cercle vicieux de la hausse des coûts de la santé (ou de la maladie). Dans son éditorial de La Cité, Fabio Lo Verso ne se fait pas d'illusions et titre Comme un goût d'inachevé.

On rappellera que les coûts de la santé croissent en raison de plusieurs facteurs: le vieillissement de la population, les multiples cartels dans les secteurs des soins, l'explosion sidérantes des nouvelles technologies qui vont peut-être faire baisser les coûts, comme le prétend Xavier Comtesse, mais qui pour l'heure font miroiter la vie éternelle, ce qui dans l'esprit des humains n'a pas de prix, la consommation excessive des Suisses qui en veulent pour leur argent, des Genevois et Vaudois en particulier qui entretiennent deux hôpitaux universitaires à 60 km de distance, un non-sens mondial. 

Sur le front des retraites, si Prévoyance 2020 échoue, ce que je ne souhaite pas, le nouveau patron de l'Intérieur pourra opter pour le plan C que Marian Stepczynski a décrit dans sa chronique de ce lundi dans mon journal préféré.

 

Commentaires

  • Merci de bien vouloir renoncer à la novlangue, telle qu'imaginée par George Orwell dans "1984" ! Je vous serais reconnaissant de renoncer à l'expression délibérément fallacieuse de "COÛTS DE LA SANTé "! Ladite santé se porte bien et n'engendre pas de "COÙTS" : Merci d'appeler les choses par leur nom et de parler en français usuel. Il s'agit de ...COÛTS DE LA MEDECINE ! A propos de "coûts de la MEDECINE", rendons-nous en masse au débat sur: Combien pour une année de vie en plus? Tous les détails ici http://www.hug-ge.ch/actualite/combien-pour-annee-vie-plus Et n'oublions pas le projet sinistre visant à recruter des donneurs d'organes par négligence. Prétextant que la Suisse "est en retard sur...l'Europe" quant au nombre "insuffisant" de donneurs d'organes, nos prédateurs médicaux veulent imposer un régime autoritaire du "consentement présumé" aux dépens de la loi actuelle du "consentement explicite" ! Bienvenue aux donneurs par négligence, les vieux, les analphabètes et les illettrés ! Pour contenir les coûts de la MEDECINE, opposons-nous tous à cette innovation liberticide d'une sournoiserie consommée. Allons tous assister et protester contre cette ignominie ici: http://www.hug-ge.ch/actualite/conference-sur-don-organes-suis-je-vraiment-mort PS: La Suisse, pour l'instant, se situe au sommet du monde en matière d'exercice des droits populaires. Pourvu que ça dure :-) !

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.

Optionnel