Les Genevois n'ont pas l'audace des Danois

incinerateur copenhague.pngEn lisant le dernier Sciences et Vie, je suis incidemment tombé sur cette image. Il s'agit de la future piste de ski de Copenhague que la star internationale de l'architecture du pays a conçu sur le toit de la nouvelle usine d'incinération de la capitale danoise. La chose avait déjà trouvé quelques échos quand le projet a été lancé en 2010.

L'usine, qui est au cœur de l'Amager Resource Center, a été ouverte cette année, la piste de ski, le mur de grimpe géant et d'autres équipements devraient suivre en 2018 *.

Un petit tour sur le site internet de BIG, l'acronyme de Bjarke Ingels Group (qui porte bien son nom et a un bureau à New York et à Londres), en dit long sur l'audace du maître des lieux et des autorités danoises qui lui ont donné leur feu vert. 

A Genève, ça fait pas mal de temps que l'Etat et les SIG planchent en catimini sur Cheneviers IV, qui devrait voir le jour en 2023(?). Pas de piste de ski ni de geste architectural en vue (pourtant le Rhône et le lac de Verbois aurait pu allumer le feu de l'imagination). Guère de débat public non plus sur cette usine perdue au bord du Rhône, sans connexion ferroviaire.

Quelques 20 ou 30 kilomètres en aval, une autre usine d'incinération est, elle, connectée au chemin de fer. Elle pourrait sans doute incinérer les déchets genevois. Dans ce genre d'installation, il est sans doute profitable de mutualiser les efforts et de profiter des économies d'échelle. 

Sauf que l'usine de Bellegarde est en France et que Genève ne saurait exporter ses déchets. Alors...

Cette question cependant cruciale pour le Grand Genève: Quelqu'un peut-il me dire pourquoi les eaux usées du Pays de Gex et celles du pied du Salève sont traitées à la station d'épuration genevoise d'Aïre et que les déchets genevois ne pourraient pas être incinérés à Bellegarde (il faudrait certes doubler au moins l'usine actuelle)? 

A-t-on au moins étudié cette option?

PS: Les Danois ont construit leur usine pour 650 millions d'euros. Elle doit brûler 400'000 tonnes de déchets par an (1625 euros la tonne). Le budget de Cheneviers IV pourrait atteindre 300 millions. La future usine aura une capacité de 160'000 tonnes (1850 francs la tonne). 

PS2: Et des Allemands ont intégré ce bâtiment dans un jeu interactif Archiraum

incinerateur copenhague jeu.png

incinerateur jeu 2.png

 

* En prime, les Danois imaginent de recracher les fumées sous une forme créative, un vortex au sommet de la cheminée

BIG Vortex - A Building-Site Art Installation by realities:united for Amagerforbrænding, Copenhagen from realities:united on Vimeo.

Commentaires

  • Bientôt un slalom parallèle Coupe du monde à Copenhague?

    À noter que les architectes danois de BIG sont à l'oeuvre au Brassus (vallée de Joux) pour la réalisation de deux projets d'envergure conçus par leurs soins: un hôtel (ouverture prévue en 2018) et un musée de l'horlogerie (inauguration prévue en 2019). Lire à ce sujet « https://www.24heures.ch/vaud-regions/nord-vaudois-broye/audemars-piguet-lance-nouveau-musee/story/16866365 ».

  • Après un rude combat de plusieurs années pour permettre aux taxis de passer par n'importe quel poste de douane pour charger ou déposer des clients qui ne trouvent pas de transporteur local, j'ai compris que le Grand Genève était une chimère de quelques élus. Car chez nos voisins, les décisions se prennent à Paname et ils se foutent de Piogre.

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.

Optionnel