La dernière rentrée d'Anne Emery-Torracinta?

151013_Emery_Torracinta_Conseillère_Etat_ 02.JPG"La rentrée 2017 verra près de 75'000 élèves reprendre le chemin de l’école (primaire: 34'687 ; cycle d’orientation: 13'279 ; secondaire II : 24'952 ; spécialisé : 1971). Les effectifs augmentent partout: au primaire (+555), au cycle d'orientation (+43), au secondaire II (+629) et dans l’enseignement spécialisé (+119). Ces élèves seront encadrés par un peu plus de 6'900 enseignant-e-s."

Tels sont les chiffres livrés ce jour par la socialiste ministre de l'Instruction publique genevoise. 75'000 élèves encadrés par 6900 enseignants, ça fait très exactement 10,869 élèves par enseignant. Où sont les classes à 25 élèves? (A noter que le budget 2017 alloue 8084 postes temps plein au DIP, sans compter les 2974 postes de l'Uni (ici p. 481)).

Qui fait mieux, qui fait moins bien en matière d'encadrement en Suisse et dans les pays de l'OCDE? 

Combien d'heures passent les enseignants devant les élèves? Quelle est la performance PISA des Genevois? Que doit savoir un élève à 10 ans, à 15 ans à 19ans? Combien y parviennent?

Pourquoi faut-il une année entière de plus à Genève pour décrocher la maturité? Profite-t-on de la tour de Babel linguistique genevoise pour développer le multilinguisme?

Que fait-on des smartphones, des réseaux sociaux, des TIC?

Rien dans la documentation officielle de la rentrée 2017 ne permet de répondre à ces questions. Ce qui fait que ceux qui pensent que la ministre socialiste doit être remplacée en avril prochain pourraient bien avoir raison. 

Ce serait la troisième quatrième* femme à être évincée après quatre de ans au Conseil d'Etat, après Micheline Spoerri, Isabelle Rochat et Michèle Künzler (il y a eu deux un hommes aussi Philippe Joye ).

Il est temps de donner le ministère de l'Education nationale à un homme qui a une vision de la Suisse.

Plutôt que de se morfondre dans le département présidentiel qui sera de toute manière trop étroit pour lui, même s'il devait garder l'Economie et la Police, Pierre le Grand rendrait un fier service à la République en prenant les rênes du DIP. Un défi à sa grandeur.

 

* Corrections à la suite d'une remarque pertinente d'un internaute attentive qui me glisse dans l'oreille que Mark Muller cité comme n'ayant accompli qu'une législature a été réélu une fois

Commentaires

  • P5M ne peut pas garder la police pour la simple raison qu'elle ne veut plus de lui et qu'il doit se faire oublier d'elle s'il veut prendre le prochain train pour le CF.
    Car les bilans vont tomber tant sur sa loi sur la police que le nouveau régime des gardiens de prisons et celui des taxis, dans un an ou deux. Et ça risque de faire mal.

  • Il y en a d'autres qui n'ont aucune vision de la Suisse au sein du Conseil d'Etat. Demandez donc à votre voisin de Bardonnex, le ministre des transports Luc Barthassat, ce qu'il en pense.

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.

Optionnel