Queue de poisson à Bardonnex

poisson.jpgL'information diffusée hier 1er avril sur ce blog, faisant état d'une prochaine construction de l'école communale de Bardonnex non plus à Compesières mais à La Croix-de-Rozon et de l'abandon collatéral du projet de déclassement de la zone agricole jouxtant la salle communale, a été formellement démentie par un communiqué officiel de la mairie. "Des plaisantins ont pris leurs rêves pour réalité", écrivent les autorités communales, qui disent envisager le dépôt d'une plainte contre x pour atteinte à leur crédit.

Une réaction musclée qui confirme les échos entendus vendredi soir par le lynx de Compesières.

Non content d'avoir l'oeil d'un héros grec, le bronze a l’ouïe fine. De bonne source, le maire aurait vilipendé un entrefilet paru dans le dernier Bardonnex Information ainsi que son auteur.

Le fou du roi anonyme s'était étonné du massacre à la tronçonneuse perpétré contre un laurier sauce sans défense dans la cour du château de Compesières. Le roi en a été d'autant plus affecté que le coup de griffe a paru dans l'organe officiel du PDC local. Un avertissement sans frais cette fois.

L'émotion est vive dans la population.

Emmenée par un certain DDC, la confrérie des marmitons de Carouge-Genève-sud envisage d'écrire au conseiller Du Bosquet ainsi qu'au ministre des Arbres et des Cultures pour dénoncer la menace qui plane sur la liberté d'expression à Bardonnex. (*)

Affaire à suivre.

Plus sérieusement, on lira ici  et

*) Carouge-Genève-sud est le nom de la future commune, dont Bertrand Buchs a esquissé le premier pas en proposant une fusion entre Carouge et Lancy, et qui englobera à terme toutes les municipalités  sises entre Arve et Rhône.

Les commentaires sont fermés.