15 degrés en 1900

IMG_0773.JPGMon appartement est en pleine bise. Il y fait 16 degrés. C'est plus que la température jugeait normal, autour de 1900, à Paris, dans les appartement, si j'en crois ce thermomètre Lardi vu dans une brasserie du côté des Grands Boulevards (cliquer sur l'image pour l'agrandir).

Son examen attentif indique que la température normale d'une chambre de malade est de 20 degrés. Et qu'à Paris le mercure était tombé à -18 en 1809 et 1830 et -21 en 1871. On sortait alors du petit âge glacière, dont les causes restent sinon inconnues du moins disputées, comme les autres variations du climat d'ailleurs depuis les origines, jusqu'à ce XXIe siècle, an I de l'anthropocène, qui voit en l'homme, le responsable premier des maux qui mettent la création en péril. 

Bien habillé et en bonne santé, on supporte parfaitement une température de 15 degrés. Je serais curieux de savoir combien de millions de tonnes de pétrole et de charbon l'Europe du nord économiserait si elle adoptait cette température à nouveau comme normale.

Je n'ai jamais entendu les Verts, volontiers apôtres de la sobriété, en faire la proposition. Craindraient-ils de disparaître de la scène politique? 

Il est vrai qu'aujourd'hui les meilleures isolations labellisées Minergie assurent un confort excellent à moindre coût énergétique, voire à coût nul, quatre à cinq fois moins selon le site www.energie-environnement.ch

Peut-être qu'une réduction de la température recommandée des logements à 15 degrés accélérerait la transition énergétique?... 

IMG_3381.PNG

Les commentaires sont fermés.