Une seule formation pour les enseignants romands!

emery-torracinta guiraud 2014.pngLes policiers genevois vont se former avec les Vaudois et les Valaisans. La Haute école en administration publique vient d'être intégrée à l'Université de Lausanne. Les journalistes se forment depuis toujours à Lausanne dans une structure paritaire, et depuis peu à l'Université de Neuchâtel. La plupart des certificats de capacité sont fédéraux. La formation des infirmières et de très nombreux métiers d'ingénieurs sont gérés par la Haute école supérieure de Suisse occidentale sous la maîtrise de la Confédération. Il reste un métier coincé derrière les murs des cantons: la formation des enseignants.

Ce jour, dans la Tribune, l'enseignante d'histoire devenue patronne du DIP, réagit à l'audit de la Cour des comptes sur l'IUFE. "Nous avons anticipé et nous n'allons pas tout bouleverser", dit-elle. Bref, circulez, y a rien à voir. Triste cantonalisme d'une socialiste qui ne sait plus ce qu'est l'internationale. 

Madame Emery Torracinta, si vous voulez travailler pour le bien commun des Genevois et des Suisses, faites une seule école pédagogique avec les autres cantons romands. Libérez-vous! Libérez-nous! Instaurer la libre circulation des profs entre nos cantons! Et introduisez dans cette formation un stage de six mois minimum en immersion linguistique de tous les profs.

Les commentaires sont fermés.