La Suisse et le futur Shaqiri américains

image.jpgXherdan Shaqiri a choisi la Suisse. Tant mieux pour La Nati!

Je ne sais dans quelles circonstances les parents du triple buteur contre le Honduras sont venus en Suisse alors qu'il n'avait qu'un an, mais ils font sans doute partie de ces millions de nomades contraints, qui, pour une raison ou une autre, ont quitté leur pays, soit qu'ils y ont été forcés soit qu'ils avaient l'espoir de trouver mieux ailleurs. Les deux Amériques sont terre de migrants, qui ne se sont guère embarrassés des peuples premiers aujourd'hui rayés de la carte ou soumis.

Dans The Economist de cette semaine, j'ai repéré cette infographie ( cliquez sur l'image pour l'agrandir). Elle nous dit que 15000 gosses Honduriens, un chiffre en forte progression, sont parvenus à entrer aux États-unis malgré les murs et les barrières que le peuple de cette terre promise dresse contre les barbares du sud. Il y a peut-être parmi ces migrants un futur Shaqiri américain. Jouera-t-il au Qatar en 2022?

J'apprends aussi, en lisant la dernière livraison de Bilan qui fête ses 25 ans, que le patron de Facebook met sa fortune au service d'un projet politique, celui de la sélection des migrants...

Les commentaires sont fermés.