• Fusion de communes: Genève dort

    chenille.jpgLa Constituante est à six mois de sa mort mutante. Comme la chenille devient papillon, la Constituante produira une constitution si les Genevois adoptent son projet le 14 octobre prochain. Ils peuvent aussi l'écraser sous leur talon. C'est la réaction cette semaine des vieux de l'AVIVO qui n'ont cessé d'entraver cette biologie démocratique depuis le début.

    Il y a de fait de nombreux domaines où la chenille constituante a coupé les ailes du papillon. L'un d'eux est la fusion des communes. C'est sans doute son plus grave échec, car c'est un sujet complexe et peu populaire difficile à mettre en oeuvre. On peut regretter leur absence dans le projet, mais ce n'est pas si grave. Les droits de vote et d'éligibilité des étrangers au Grand Conseil sont des questions simples qui pourront être soumises facilement au corps électoral.

    Pour tenter, de temps en temps, de gommer le divorce de 1851 qui sépara Plan-les-Ouates de celle de Bardonnex et celui de 1821 qui sépara de la grande commune de Compesières les gens de Perly-Certoux, je sais combien, en un siècle et demi, la culture du chacun chez soi a modelé l'esprit casanier de mes concitoyens.

    Lire la suite

  • Et le CEVA va...

    ceva site.jpg2017. Année phare du RER du Grand Genève. L'année où les Genevois de Nyon pourront aller à Thonon d'une traite ou presque. Et les Genevois de Bonneville pourront rejoindre Genève-Voltaire-Aéroport - GVA pour faire la nique à Saint-Ex et au Grand Charles - après avoir rebroussé chemin en gare d'Annemasse et avoir sans doute changé de train, voire de quai, à la gare de Cornavin. Car c'est ainsi que sera bâti le RER de Piogre. Dame, il a été conçu il y a 120 ans, à une époque où même Jules Verne ne voyageait pas en avion et où la Praille était encore toute entière recouverte de cardon épineux... A propos savez-vous pourquoi la gare de la Praille est à la Praille? La réponse est ici et .

    Mais bon. à l'heure où émergent les voitures électriques et le bitume silencieux, Genève saura se mouler dans l'âge du fer, très XIXe, comme elle se languit au bord de son lac, rechignant à lancer des immeubles vers le ciel et à réduire les frontières.

    Lire la suite

  • Genève région: bof!

    agglo grand genève concours.jpgVoilà bien sept ans que des urbanistes, des politologues, des juristes, des ingénieurs en mobilité en tout genre et quelques politiciens déconnectés se penchent sur le berceau de la région franco-valdo-genevoise. Le projet d'agglomération version 1.0 a été signé le 5 décembre 2007. Objectifs loger 200'000 Genvois de plus dans la région et leur offrir 100'000 places de travail d'ici 2030.

    Le projet d'agglo version 2.0 devrait être signé courant juin 2012. L'objectif demeure, mais les Genevois du canton, jamais consulté sur la question, reguimbent, font la fine bouche. La croissance? Non! Ou peut-être mais surtout pas dans mon jardin!

    Qu'est donc qui a mis le feu aux poudres et enclencher ce remue-méninge transfrontalier? La volonté certes d'organiser un peu mieux le vivre ensenble entre Salève et Jura - ce n'est pas la première fois qu'on tente l'exercice - mais surtout la manne de Berne qui, en 2006, a voté un fonds d'infrastructure de 20 milliards dont six pour développer les transports d'agglomération. D'emblée le CEVA se tailla une bonne tranche, en urgence... En fait, c'était celle que les CFF s'étaient engagés à payer en 1912... Et le reste?

    Lire la suite

  • Caritas et la BCGe

    champions.jpgFrançois Longchamp, le ministre des Affaires sociales et de l'Emploi est passé en coup de vent hier soir à Carouge à la fête Caritas. Devant trois cents convives à 150 frs, il a valorisé l'action - on ne dit plus charitable ni philanthropique, on dit sociale ou solidaire - de l'association qui plonge ses racines dans le catholicisme comme le CSP plonge les siennes dans le protestantisme, une action qui porte notamment sur "cette antichambre de la pauvreté qu'est l'endettement".

    Quelques heures auparavant, le  ministre double - il dirige depuis début mars le gros département des constructions laissé vacant par Mark Muller - était sous les feux des médias qu'il avait convoqués séance tenante pour une communication d'importance.  Il était flanquée d'une ministre simple, Michèle Künzler, qui jouait les jardinières.

    Branle-bas de combat dans les rédactions. Léman Bleu déclenche son plan écarlate et annonce un direct à 12h30.

    Mais que pouvait donc bien annoncé ce couple improbable aux Genevois médusés?

    Lire la suite

  • Maudet vs Kastoracinare: la dernière élection à la majorité relative?

    kastoracinare.jpgKast, Emery Torracinta ou Tornare? Qui donc les socialistes désigneront-ils samedi prochain pour contester au maire radical de la ville le siège laissé vacant par le libéral Mark Muller? Impossible de présenter plusieurs candidats à cette élection partielle et de laisser le choix au peuple. Il n'y a qu'un siège à pourvoir. Pas le temps non plus d'organiser des primaires au sein du PS.

    En revanche, si les Genevois votent la nouvelle Constitution cet automne - ce qui n'est, il est vrai, pas acquis - le peuple aura l'embarras du choix en automne 2013. On peut d'ores et déjà parier qu'il y aura pléthore de candidats au premier tour. Au moins une quinzaine.

    L'élection du 17 juin pourrait être la dernière où il suffit d'arriver en tête avec un tiers des voix pour être élu. A ce jeu, la gauche a toute les chances de l'emporter. Pierre Maudet est bien le seul à droite capable de déjouer ce pronostic. Il sera sans doute seul en lice mercredi soir à l'auditorium Arditi.

    Lire la suite