Dieu s'est fait homme: vous y croyez!?

dieu crée l'homme tg 25 déc 2011.jpgLe sondage de Noël de la Tribune de Genève révèle qu'un Genevois sur trois croit que Dieu s'est fait homme [cliquer sur l'image pour l'agrandir]. Au fond, c'est plutôt une belle proportion. En ces temps où Dieu, après avoir durant des millénaires fait la pluie et le beau temps, envoyé la peste et les fléaux d'Egypte, laisse depuis deux mille ans toute la place à ses créatures et à celle en particulier qu'il a fait à son image et à sa ressemblance.

A Genève, où des savants jouent au bilboquet quantique, à la quête de la particule de Dieu - le boson de Higgs - celle qui est sensée donner du poids à notre univers et à ses éléments, 36% estiment que Dieu n'existe pas. Ce n'est pas beaucoup, ça me paraît même bien peu.

De quoi réjouir Charles?

Charles c'est le nouvel évêque du pays. Il a donné en catimini sa première messe de minuit à la Sainte Trinité, dans la quartier des Pâquis. Le lendemain, au sortir de la cathédrale Saint-Nicolas de Fribourg, il a confié à la TSR son doute d'être devenu le pasteur des Genevois, Vaudois, Fribourgeois. Etrange confession d'un homme de Dieu: Mais ce modeste aveu vaut bien plus que les sermons qu'il pourra tenir du haut des chaires d'ici ou d'ailleurs.

Je doute donc je crois.

Commentaires

  • Au caté, Adrien DUSSEILLIER m'avait dit de croire...

  • Amusant mais un peu trop simplifié.
    Un conseiller fédéral est venu il y a quelques années visiter les baraques de l'Armée du Salut, dans mon quartier............. en catimini.
    - Le boson de Higgs n'a rien de plus à voir avec Dieu qu'avec JF.Mabut - ce surnom est une blague de physicien, rien d'autre.
    - Un évêque précédent (il y a 30 ans) exprimait aussi son doute occasionnel - en public! - comme tout homme qui réfléchit, par exemple Eric-Emmanuel Schmitt - voir son livre L'Evangile selon Pilate.
    - Nous sommes tous croyants, les uns "croient" en Dieu, les autres "croient" que Dieu n'existe pas, mais j'ai mis des guillemets parce qu'aucun des 2 groupes ne peut démontrer sa croyance et, à défaut de certitude, en est donc réduit à la........ croyance.

  • Sûrement pas au vu du résultat de sa création Dieu a donné l'ordre à Eve et Adam qu'ils réparent son erreur et depuis les hommes se prennent pour des dieux.Du temps qu'il donne cet ordre le chaos survenait puique d'après certains spécialistes on compte une ére de quelques milliards d'années séparant chaque évènement important ce qui fit fuir Dieu voyant les planètes désormais tourner et rester souvent plus d'une années dans un signe qui ne leur sont pas forcément dévolues .Eintein pris le relai et depuis les hommes dieux ne savent plus quoi inventer pour trier des dechets terrestres dont nos aieux sont peut-êtres qui sait ,oubliant carrément ceux tournant 24h sur 24 au dessus de nos têtes bien plus dangereux pour l'humanité qu'une boite de petit pois mélangée à je ne sais quel autre produit.Ce fut le départ ultime de Dieu qui comme un parent conscient et intelligent voyant ses enfants désobéir malgré toutes les recommandations tourna le dos et cria ,débrouillez vous tous seuls désormais la vie elle vous corrigera de toutes manières. Malheureusement de petits génies non encore des dieux mais sans doute sur la voie ne cessent de vouloir substituer des cycles naturels par des changements comportementaux ou cognitifs qui au finish finissent toujours par se retourner contre eux car la patience elle seule peut sauver l'humanité et rien d'autre. Dieu lui savait mais c'est la seule chose qu'il oublia de dire à Eve et Adam trop content de quitter son monde imparfait seul apanage d'un Vrai Dieu

  • Un évêque qui doute; l'église catholique redeviendrait elle crédible ?

  • Oui, vous avez raison, l’évêque Charles a le courage d'avouer tout ce qui se trame dans son cœur, je crois que ça aussi est une qualité très importante. Merci à lui

  • Dieu s'est fait homme... je ne sais pas... si c'est le cas cela ne donne pas une bonne image de Dieu quant on voit comment l'être humain se porte...

Les commentaires sont fermés.