Fondamentalisme chrétien...

norvège hommage après la tuerie.jpgLa tuerie d'Oslo est un acte de folie, une folie froide qui a été longuement, systématiquement préparée, pensée, nourrie, à la mamelle du fondamentalisme. Cette fois, c'est le fondamentalisme chrétien qui est en cause. Ailleurs ou en d'autres temps, c'est, ce fut le fondamentalisme islamique, communiste, nationaliste, républicain, écologiste même. Chaque fois qu'au nom d'une cause, d'une religion, d'une idéologie on croit détenir la vérité et que l'on se persuade donc que l'autre est dans l'erreur, le germe du fondamentalisme peut croître et déboucher sur l'innommable. Ce qui nous effraye, au fond, au-delà du drame norvégien, c'est que le tueur d'Oslo est un être humain comme nous.

Deux questions: la société peut-elle se prémunir contre de telles dérives et la Norvège n'a-t-elle pas péché par angélisme en ne survaillant pas ce fanatique, que même le parti du progrès (droite populiste), auquel il avait adhéré, avait fini par expulser?

Sans doute pas davantage qu'elle ne peut contenir un cataclysme naturel, à moins d'imaginer, tel le film Minority Report, qu'on puisse un jour détecter dans les esprits les intentions malveillantes et criminelles. Utopie, fiction?

Dans ses premières déclarations, le premier ministre norvégien Jens Stoltenberg a déclaré que la Norvège avait besoin de plus de démocratie, plus d'ouverture, des mots admirables, prophétiques. D'autres auraient réclamé et réclameront sans doute plus de surveillance, plus de fichage, plus de prévention, plus de suspicion.

Une société a le droit de se protéger. La tuerie d'Oslo va sans doute quasi automatiquement enclencher des réflexes de protection. J'imagine les scénarios catastrophes qui doivent mobiliser les responsables des services de sécurité. Et si ça arrivait chez nous, comment réagirions-nous? Quelles sont nos capacités de gestion de ce genre de crise? Qu'est-ce que notre vieille démocratie peut faire pour atténuer ce genre de risque? Cette dernière question est la plus redoutable.

Elle se pose déjà avec acuité dès ce matin où le tuerie "exige" d'être entendu en public. Quelle réponse doit donner une société démocratique? Quelle diffusion donner à la compilation de 1500 pages, où le meurtrierr a accumulé les "raisons" de son actes. La Suisse serait au quatrième rang derrière la Norvège, la Suède et l'Allemagne des pays les plus sensibles à la propagande multiculturelle. Le Blick notamment en analyse longuement le contenu. Dans le journal Le Temps, Sylvain Besson donne quelques clés sur la capacité de la Suisse de faire face à ce genre d'événement tragique.

Commentaires

  • La propagande anti-multiculturelle Jean-François. Dont nous avons effectivement quelques magnifiques représentants dans les blogs de la Julie, sévissant sous couvert d'un anonymat qui pour le coup devient franchement détestable. Et l'un des problèmes est qu'à force d'être rendu publics, ces discours de haine se banalisent, prennent consistance et force.
    Je ne crois pas qu'il faille transformer la société en Etat policer, que ce soit dirigé contre l'extrême-droite ou l'extrême-gauche qui d'ailleurs ont de plus en plus tendance à se retrouver sur plusieurs thèmes. Mais sans aller jusque là, il me semble qu'un minimum de précautions pourraient être prises.
    Contre les attentats dans les avions, on a pris des mesures qui sont certes casse-pieds et coûteuses, mais apparemment efficaces. J'imagine qu'il doit être possible d'élaborer des contre-feux, y compris en matière de liberté d'expression, qui limitent sensiblement les risques sans remettre en cause l'essentiel. Par exemple, les pseudos devraient être clairement identifiés, vérifiés et vérifiables par vos soins et la police (nom, adresse, No de téléphone etc), sans possibilité d'utiliser un pseudo depuis un lieu de connexion publique anonyme par exemple.
    Cela ferait certainement baisser le niveau de haine atteint par certains commentateurs. Et peut-être que le législateur devrait s'intéresser de plus près à la question, et l'exécutif prier sa police de s'intéresser davantage à ce qui se dit dans ces blogs. Il ne s'agit pas de créer un délit d'opinion, mais de contenir l'expression d'opinions clairement délic-tueuses.
    Il y a peut-être un effet soupape en la matière, mais j'ai plutôt l'impression qu'on attise les flammes actuellement. Et franchement, avoir lu, dans ces blogs, ici sur la Julie, tant d'avis défendant le frappadingue meurtrier norvégien, ça fout les jetons.

  • « Il n’y a plus de limites ! » « On peut encore aller plus loin ! » Voilà les mots d’ordre de notre pauvre monde qui trouve dans l’excès sa justification. Excès de rémunération des chefs d’entreprises, excès de communication, excès de transparence, excès de travail, excès de profit, excès de divertissement, excès de pub, etc. Toutes les escalades et toutes les surenchères sont bienvenues.

    Ce sont les frontières qui ont sauté. Et le bobo de gauche comme le lili de droite s’est jugé libre au moment où on n’a plus distingué entre la gauche et la droite, le masculin et le féminin, la scène et le public, le culturel et le divertissant, le prof et l’élève, l’info et la pub, le travail et le repos, l’empire et le royaume.

    Ce qu’il y a de commun entre le délinquant et le prophète fondamentaliste c’est qu’ils se croient partout chez eux et qu’il n’y a plus de limites : pour le premier, tout lui appartient ; pour le second, son unique miroir est sa propre race et sa propre culture. Or les séparations et les frontières doivent être pensées exactement comme un remède, fragile est la membrane qui transforme le médicament en poison. C’est une question de dosage, de doigté, et il faut plus d’intelligence pour l’évaluer qu’il n’en faut pour la supprimer.

  • Criminaliser la critique de l'Islam et du multiculturalisme, en voilà une bonne idée. Pour votre information, tout ce qui enfreint l'article 261 du Code pénal suisse est déjà poursuivi...je pense qu'il vous faudrait également quelques cours concernant les réseaux informatiques, parce que l'anonymat est tout ce qu'il y a de plus relatif sur Internet. Comment croyez-vous que les pédophiles se font attraper ? Vous n'imaginez pas toutes les traces que l'on laisse lorsque qu'on publie un commentaire sur un blog, alors imaginez celui qui l'édite. Mais il est très intéressant de voir que la liberté d'expression est à géométrie variable, chez certains...

  • Le mot "fondamentaliste" est de plus en plus déformé. A la base un "fondamentaliste" est simplement une personne qui se "fonde" sur une religion, une idéologie, un Livre. En tant que chrétien je me considère comme Chrétien biblique fondamentaliste. Car ma conviction est basée sur la Bible. Le Christianisme est pour moi, comme tant d'autres, une "relation" avec Dieu et non une religion. C'est en devenant un "légaliste", oubliant les préceptes du Dieu biblique, que l'on peut devenir un Intégriste puis un terroriste. Le tueur d'Oslo n'est pas, à mes yeux, un Fondamentaliste, mais un Intégriste-terroriste qui n'a hélas rien compris du message biblique et l'a traduit, comme le Vatican à une époque, de manière à entammer une sorte de guerre sainte... qui n'a rien à voir avec l'enseignement biblique.
    Ceci étant dit, il est regrettable que la société occidentale chrétienne souhaite, avec aveuglement et lâcheté, une Société Démocratique tôlérant des religions, ou des"souches" de ces religions qui sont de toute évidence dangereuse. Si un pays souhaite une telle démocratisation il devrait aussi exiger de certains pays le même respect. C'est une logique!
    Peut-on construire une église chrétienne à Dubaï? Au Pakistan? Non. Donc pourquoi l'Occident devrait-il accepter ce que les pays musulmans refusent? A force de vouloir lâchement éviter ces inégalistés, l'Occident perd son identité et pire: elle incite les fanatiques de tous bords à exercer leur terrorisme abjecte. Sans oublier, qu'au milieu des musulmans respectables il y a des différents "Islam" qui s'entretuent en nom d'Allah mais se serrent les coudes face aux autres religions.

  • Oui, les mots précèdent souvent les actes. Les auteurs de mots portent aussi une responsabilité dans les actes.

    Ceux qui ont observé les actions violentes de divers groupes (gauche, droite, islamiste, etc.) peuvent le constater. Il y a un moment où l'autorité morale ou politique cautionne l'acte. Cela peut prendre la forme d'une non-dénonciation des principes énoncés ou d'un aval à certaines idées, voire d'un encouragement.

    L'autorité a la responsabilité de se positionner devant les discours extrêmes. Le silence ne suffit pas.

  • Merci. Vous citez: "Jens Stoltenberg a déclaré que la Norvège avait besoin de plus de démocratie," plus d'ouverture, des mots admirables, prophétiques. Oui, je les entendu en direct à la BBC. (quel contraste avec "we'll get them¨" de Bush en 2001!) Le ministre des affaires étrangères M. Jonas Gahr Støre disait, le jour du drame: "Nos valeurs de demain seront celles d'aujourd'hui". Et je ne peux retenir ma réaction: "quelle chance d'entendre ce message prophétique!" Avec des larmes de reconnaissance, OUI. Ce qui n'exclut pas la révolte contre le crime! Avec M. de Souaille, je dis: il ne faut pas transformer la société en État policier."Il faut un minimum de précautions". Oui bien sûr.
    Mais l'analyse qu'en fera la justice norvégienne (pas la justice USA, ou autre)d'après l'historique, l'acte et les conséquences)

  • Peut-on construire une église chrétienne à Dubaï? Au Pakistan? Non


    Doubai churchs (églises à Doubaï

    http://en.wikipedia.org/wiki/File:Catholic_church_in_Dubai.jpg

    http://www.weknowdubai.com/266/churches/

    http://www.saintmarysdubai.com/

    http://gulfnews.com/news/gulf/uae/general/indian-church-to-get-cathedral-status-1.271047

    Pakistan churchs

    http://www.skyscrapercity.com/showthread.php?t=402815&page=2

  • Voila donc une belle affaire pour les christianophobes.
    Voila que l'on découvre un fondamentalisme chretien.
    Ah la belle invention.Bravo messieurs et mesdammes, combien d'incultes tomberont dans le panneau....
    Allons un peu de serieux!
    Qui suit le christ pas à pas sais parfaitement ce que veut dire aimer son prochain,et même son énnemi!
    ëtre Chretien c'est maître l'Amour au centre...pas la mitaillette.
    Il suffit de lire les évangiles pour s'en convaincre.

    Alors ce Norvegien....sans doute félé mais pas Chrétien...Ou alors il est totalement passé à coté des évangiles!

  • Merci Mr. Mabut,
    J'ai lu votre article, ainsi que tous (ou presque) les commentaires, vous montrez sans doute une idée très intéressante, en disant par exemple "Cette fois, c'est le fondamentalisme chrétien qui est en cause." Effectivement, l'intégrisme n'a (avait) plus d'identité, ni de religion ni de race, mais croyez-moi que ce n'est pas la première fois ni la dernière où le fondamentalisme "hors islamique" soit en cause. L'auteur d'Oklahoma City, les étudiants "satanistes" aux lycées Étasuniens etc...ce sont tous des "fanatiques" d'une religion dominante en Europe et aux USA.
    En dépit des analyses qui viennent des esprits de commentateurs de différentes tendances politiques et religieuses sur cette plateforme, nous n'avons pas entendu parler d'intégrisme "juive" ou soi-disant Sioniste. Il me semble que ce dernier est le plus pire quand on constate que le terrorisme d'État est celui le plus organisé face à une ethnie bien destinée (les palestiniens )! ce conflit est souvent désigné comme le plus dangereux de tous à cause d'un nombre de victimes atteint le seuil de 51.000 victimes "au moins"!?
    Vous me dites que vous cherchez à orienter le débat vers d'autres rives, je vous dis en toute confiance que c'est tout à fait le contraire! pour une simple preuve, que vous même vous touchez en envoyant un signe: Que suivent nos enfants (les enfants de la planète) en regardant chaque jour le TV au fond de leur milieu familial? Certains me disent que la majorité des événements de la tuerie prise par image s'en voient en Palestine, en Irak, en Afghanistan ...
    Concernant les deux derniers pays, heureusement que les troupes américaines vont quitter le "camp" dans le bref délai, quant en Palestine, on doit attendre...pas mal de temps!

    Bien à vous.

  • Terrorisme
    Les incroyants ne posent pas de bombes ni dans les mosquées, ni dans les églises, ne se font pas exploser au milieu de la foule, ni ne saccagent les expositions culturelles –  pour les non-croyants, seul prime le débat d'idées
    http://laicite.over-blog.com/#

Les commentaires sont fermés.