Politblog crée un véritable débat suisse

politblog fiscalité.pngJ'ai commencé par être critique à propos de Politblog, le blog transsarinien que relayent six grands journaux suisses. Je trouvais, comme quelques autres, qu'on faisait la part belle à l'UDC et que les commentaires sont à 95% rédigés en allemand. Il y a un point où Politblog suscite mon admiration et un peu de jalousie, c'est le nombre de commentaires que reçoit chaque article publié.

Hier, je me suis jeté à l'eau et ai publié une première contribution: "L'Etat suisse doit faire payer davantage les riches!" J'ai sorti le grand jeu en redonnant une actualité à une idée qui m'a séduite dès que je l'ai lue il y a tantôt 15 ans dans la NZZ.

Cette idée est celle d'un ancien professeur de l'EPFZ, admirable université que j'ai eu l'honneur de fréquenter. Carl-August Zehnder a recherché le moyen de lutter efficacement contre ce qu'on appelait le tourisme fiscale dans les années 90 et qu'on connaît aujourd'hui sous les noms de paradis fiscale ou de sousenchère fiscale, bref la pratique des cantons de Suisse centrale qui accueille des multimilliardaires privant Zurich et les cantons villes de précieuses rentrées fiscales.

J'ai évoqué plusieurs fois ce mécanisme dans ce blog et ai même suggéré à notre ministre des finances David Hiler de le mettre en oeuvre pour réformer la fiscalité des communes genevoises. Genève a connu d'ailleurs un tel mécanisme dans une forme moins radicale jusqu'à ce que le ministre radical Robert Ducret le supprime au gré de la fusion des barèmes réalisées à la fin des années 80 dans le cadre de la lutte contre la progression à froid. A l'époque l'inflation était un fléau qui alourdissait la facture fiscale des contribuables car les barèmes fiscaux, eux, n'étaient pas indexés.

Bref pour revenir à Politblog, je constate ce matin, 24 heures après la publication de mon papier, que plus de cent commentaires ont déjà été publiés. Voici le premier que je partage assez et qui défend dans une première étape la création d'un impôt fédéral sur les successions comportant des aménagements dans le cadre de la reprise des entreprises.

maurus candrian dit :

sehr bemerkenswerter artikel. so könnten die reichen und allerreichsten nicht in steueroasen flüchten. nun werden sicher die einwände kommen, dann verziehe sich die abzockerkaste ins ausland. ja wohin denn? die müssten in praktisch allen einigermassen funktionierenden staaten höhere steuern bezahlen, ausser in peripherie-staaten europas oder drittweltstaaten / staaten mit hohen unsicherheiten.

dennoch: führen wir zuerst eine eidgenössischen erbschaftssteuer ein, mit freibetrag von 1 oder auch 2 mio und sehr grosszügigen regelungen für die übergabe von gewerbe-betrieben.

Commentaires

  • @J-FR.Mabut,désolée votre e-mail a été été supprimé par inadvertance!

  • L'immigrationnite à la française que vous recommandez, vous n'en parlez pas ? Les immigrés paieront nos retraites, allez dire ça en France voisine, que l'on rigole un peu...

Les commentaires sont fermés.