Longet, Lo Verso et les trolls: qui aime bien châtie bien

Mizrahi.jpgCyrl Mizrahi pousse un petit coup de gueule au sujet de ma remarque publiée dans le billet Longet, Studer, Pagani et Berggruen:   "Longet qui voit l'avenir de Genève dans la multiplication des boulots de service aux personnes, souvent grassement subventionnés, où alors dévoreurs des économies des pensionnaires EMS et de leurs enfants qui voient fondreleur modeste héritage immobilier qu'il n'ont pas pu cacher comme on cache un compte en banque ou quelques tableaux."

Du Mabut pur sucre, n'est-ce pas! Tout comme mon billet titré La Cité est illisible, qui  m'a valu un gros lot de commentsaires, la plupart pertinents et intéressants, mais quelques-uns publiés par des trolls - toujours les mêmes - qui ont pour fâcheuse manie de tirer sur le peintre plutôt que de discuter sa peinture. C'est la règle de l'édition: qui expose, s'expose. Il en va des blogs comme de la politique, il vaut mieux avoir le cuir tanné.

Bon nombre de commentaires méritent des réponses et des compléments. Les voici

@Cyril Mizrahi Je fais de mon mieux pour effacer les commentaires discourtois, J'ai opté, comme la plupart des plateformes, pour une veille a posteriori, c'est-à-dire que les commentaires sont publiés aussitôt, je les efface si je juge qu'ils dépassent les bornes. Je ne voudrait pas devoir passer à une veille a priori, mais il n'est pas impossible, en effet, que certains trolls, dont l'honorable M. de Goumois dont vous dénoncez les propos à juste titre, m'impose ce mode de gestion. Je compte cependant d'une part sur leur retenu et surtout sur la compréhension des internautes pour ne pas devoir en arriver là.

@ René Longet. Je n'ai évidemment rien contre les services non marchands ni contre l'économie sociale et solidaires. Je pense que ce tiers secteur est la moins mauvaise manière d'offrir des jobs à une petite partie de la population. Les jobs à mille francs, comme les avait babtisés la presse alémanique quand ils sont apparus à Zurich, sont le pire des systèmes à l'exception de tous les autres (dixit Churchill à propos de la démocratie).

Des jobs utiles donc, indispensables même, mais qui ne saurait être le futur creuset de la prospérité national, sauf à trouver le moyen de fournir à chacun la monnaie pour les acquérir et à trouver cette monnaie dans la corne d'abondance du mythique paradis. Car avant de répartir la richesse, il faut encore la créer. Les techno-propres (pourquoi Longet utilise-t-il le franglais?) sont sans doute un nouveau gisement de productivité, mais ne sont sûrement pas une poule aux oeufs d'or

A propos du futur bimensuel La Cité, ce sera pour mon prochain billet. Excellente fin de semaine, chers internautes.

Commentaires

  • Mon cher Mabut, un peu plus on vous prendrait en pitié. J'imagine que de travailler pour la pravda locale vous autorise à être l'arbitre des élégances journalistique journalistique genevoise. Un (grand) démocrate comme vous se serait réjouit d'avoir un peu de diversité médiatique mais au lieu de ça vous attaquez au dessous de la ceinture. Votre chanoine préféré a sans doute omis la parabole sur la modestie ce dernier dimanche donc je vais m'en charger. Ainsi par exemple oser illustrer de tels propos avec une vidéo filmé sur la toile cirée à fleur de la cuisine en balançant l'objectif de haut en bas comme le dernier touriste filmant son dernier voyage en ferry militerait pour un peu d'humilité sur la forme. Vous vouliez discuter de la peinture ? La votre est enflée, prétentieuse, bref pompier lorgnant sur le kitsch. Allez faire vos gammes monsieur Mabaut et laissez une chance aux gens qui prennent des risques au lieu de vous embusquer derrière votre prose matoise pour dégommer vos collègues.

  • ...le prof langaney qui donne des lecons de morale embusque derriere le masque d'anastase, voila qui vaut son pesant de roubles...mon pauvre andre vous sombrez toujours plus... dans l'indifference generale...

Les commentaires sont fermés.