Décaillet, Ribordy... et la diffamation

hodgers vs décaillet.jpgJe ne suis ni juge ni juriste. Et je m'interroge donc quand quelqu'un se sent diffamer et croit devoir recourir au juge pour laver son honneur. Faire condamner son adversaire par un juge est assez petit surtout quand l'affaire relève de la caricature ou de l'égratignure.

Hier, on a eu droit aux deux. Deux épisodes, qu'il n'y aurait pas lieu de commenter s'ils ne dénotaient pas une crispation montante des gens et des juges.

Pascal Décaillet n'est pas le premier quidam venu. Mais sa décision d'en appeler au juge pour faire condamner le conseiller national Hodgers donne un mauvais signal (cliquez sur l'image ci-dessus pour voir l'objet du délit, ici et pour connaître la réponse du diffamé).

Il aurait largement suffi qu'il rétablisse les faits. Mais non, le glaive de la Justice avec un grand J doit tomber sur le misérable, rétablir l'ordre, dire dans un arrêt frappé d'un sceau le droit, le vrai - faut-il écrire un grand D un grand V? Une mise en garde adressée à tous les imprudents, qui dit de quel bois se chauffe le journaliste, dont la susceptibilité éclate au grand jour.

ribordy vs freysinger.jpgDu côté des juges, c'est la condamnatation d'Adolf Ribordy qui interpelle. L'honneur d'Oskar Freysinger est blanchi. Et la liberté d'expression en prend un coup!

Que le juge n'ait pas mesuré la caricature derrière la comparaison - pas très fine - entre le tribun UDC et un petit peintre autrichien devenu célèbre parce que nombre d'Allemands et d'Européens l'ont laissé faire est inquiétant.

Faut-il en conclure qu'en Suisse désormais, en Valais en particulier, un caricaturiste  - disons danois - qui viendrait ficher une bombe dans le turban d'un petit commerçant devenu prophète serait aussi sec condamnée à x jours amendes?

ribordy vs freysinger 2.jpgAdolf Ribordy a bien raison de brandir la Une du Blick, où l'on voit Blocher comparer le premier ministre luxembourgeois à Hitler. Le politicien européen a affronté son adversaire à la loyale. Il n'a pas demandé à un tribunal de laver son honneur.

Espérons que les juges fédéraux cassent la décision valaisanne, car l'UDC gagnerait doublement à ce que ce soit, cas échéant, la Cour européenne des droits humains qui soit obligée de remettre la justice suisse sur le droit chemin.

Commentaires

  • Attention Mabut, vous risquez la double plainte pour diffamation

  • Comment ne pas voir que dans ces deux affaires, le recours à la justice émane de deux cases très voisines sur l'échiquier politique. Un coin de l'échiquier qui précisément ne se gène nullement pour comparer des démocrates européens à Hitler et l'UE à l'Allemagne nazie !
    Comment disait déjà ce blogueur proche de l'UDC genevoise ? Deux poids deux mesures ? Cela ne laisse augurer rien de bon si d'aventure un jour ces cases là accédaient au pouvoir. Heureusement pour eux, l'Ambassadeur de l'UE en Suisse n'a pas daigné porté plainte. Il n'aurait nul besoin de juges étrangers pour ce faire. La loi suisse et les juges suisses suffiraient... Mais ce ne serait pas intelligent.

  • A lire également: http://planetephotos.blog.tdg.ch/archive/2011/02/02/decaillet-hodgers-et-ben-sedrine.html

  • Ribordy a non seulement attaqué Freysinger sur des idées qu'il semble lui prêter - ce qui, en l'occurrence est infâmant -, mais également sur l'origine de son père. Ce qui est d'une rare bassesse.

    Quant à Christoph Blocher, il n'a rien comparé du tout. Il s'est contenté d'observer que l'avant-dernier homme politique européen à avoir considéré la Suisse comme une anomalie, était Adolf Hitler.

    Et du moment que ce Luxembourgeois s'était permis de traiter notre pays d'"absurdité géostratégique", il méritait qu'on lui rive son clou de la manière la plus énergique qui soit, ce que Christoph Blocher n'a pas manqué de faire.

    P.S. - Il n'y a pas que le vote sur l'expulsion des criminels étrangers à l'origine de 29,8 % de l'autre jour, il y a aussi Coinsins et quelques autres bricoles...

  • Ayez pitié d'Oskar Freysinger! Les gentils juges valaisans lui ont donné raison. Tout le monde espère qu'il retrouvera sa sérénité en même temps que son honneur.
    Au vu d'une émission sur les armes à la TV, il ressort que les nuits ne sont pas faciles pour Oskar Freysinger.

  • J-F, c'est moi qui a signé avec le nom de Hodgers, c'était un gag !

  • Est-ce que ce billet aurait existé s'il s'était agit de personalités ne venant pas de l'UDC?

    ;-)))

    Mais vous avez raison, vous remplissez parfaitement son travail de com! Plus idot, on meurt!

  • Christoph Blocher avait déjà il y a deux ans comparé l'UE à l'Allemagne nazie. Et c'est une réthorique reprise en boucle par les militants UDC. Sans compter l'un des ténors du parti qui avait donné une interview pour le moins déplacée à la DRS sous le panneau d'entrée de Auschwitz, traitant Pascal Couchepin de collabo...

  • "Christoph Blocher avait déjà il y a deux ans comparé l'UE à l'Allemagne nazie. Et c'est une réthorique reprise en boucle par les militants UDC."

    Cela fait partie de la godwinisation du discours politique et l'UDC n'est pour rien dans l'apparition de ce phénomène.

    Par ailleurs, le parti auquel j'appartiens a été plus souvent taxé de nazisme - c'est même permanent - qu'il ne l'a fait à l'égard de la République fédérale.

  • Non-élu au Conseil fédéral, non-élu comme président de la Suisse, Christoph Blocher doit ressentir une humiliation à nulle autre pareille.
    Et ses militants subjugués par la personnalité de ce dernier mise à mal par ses déboires politiques entraînent la Suisse dans une spirale infernale.
    Tous séduits par leur chef, les petits soldats ne s'imaginent pas être manipulés. Ils le suivent et répandent un discours tendancieux.
    Certains dénoncent cette dérive.

  • A l'intention de Scipion L'origine du père d'Oskar Freysinger n'est pas en cause. OF était Autrichien jusqu'à 18 ans. Faut être précis comme dirait le bailli Gessler lui aussi Autrichien!!!

  • " L'origine du père d'Oskar Freysinger n'est pas en cause. OF était Autrichien jusqu'à 18 ans."

    Et son père était moldo-valaque, c'est ça ?

    Ben ouais, parce que s'il était Autrichien, c'est lui, et non le Saint-Esprit, qui aurait transmis la nationalité autrichienne au petit Oskar, et il serait en cause...

  • Vous avez très certainement raison Mme Ribordy - les femmes ont toujours raison -, mais si je suis de l'UDC, c'est parce c'est le parti dont les dirigeants font le mieux semblant - j'ai bon là ? - d'être contre la dissolution de la Suisse dans l'U.E. et contre la submersion de la Suisse sous une sur-surpopulation étrangère.

  • Traiter Oskar F. d'Autrichien en référence non pas comme je l'ai cru d'abord à Toni Seiler mais à un peintre architecte raté procède sauf erreur du point Godwin alors que son look de beauf tombeur de camping fait manifestement plutôt penser au point G.
    Docteur Mabuse pouvez-vous me conseiller un avocat en cas de ...
    Je ne veux pas Maitre Corbillard avocat à la cour et à la télévision.

  • N'en dé-Blaise à Pascal, (aujourd'hui, en plus, c'est la St-Blaise), sa plainte ne sera pas recevable !

  • Faut dire que dans la presse genevoise, y a pas que des futfutes ?

    N'est pas J-F ?

  • En Suisse comme partout aujourd'hui la justice est du côté des truands!

    IL suffit de se balader dans les rues de Genève, les truands sont partout, de midi à 4.30 du matin, après ils dorment!

    Phagocytée par les francs-macs, elle n'a plus de légitimité!

  • Vous en seriez pas plutôt en train de parler du fond de commerce de l'udc !

  • l'affaire Hainard aurait-elle créé un effet boule de neige?qui sait!
    bon dimanche à vous

Les commentaires sont fermés.