• Dollars for Docs: Pro Publica va à la mine

    pro publica drog.jpgCombien les médecins touchent-ils de cadeaux des pharmas? Un sujet chaud. Aux Etats-Unis, la loi leur impose dès 2013 de publier des données à ce sujet. Certaines sociétés ont anticipé. Je serais curieux de savoir ce qu'il en est en Suisse.

    Pro Publica (ici et ) est une de ces nouvelles formes de financement de la presse. Les journalistes exposent sujets et budgets et démarrent leur enquête, lorsque suffisamment de lecteurs les ont financés. Les sujets sont de toutes sortes. Je suis tombé récemment sur celui-ci: Scraping for Journalism: A Guide for Collecting Data (Fouille journalistique, un guide pour collecter les données).

    Lire la suite

  • Trois bones nouvelles pour commencer la semaine

    Courage.jpgLues un peu par hasard ces trois nouvelles publiées côte-à-côte dans Le Matin de ce dimanche page 2. Je les trouve positives et vous les offre pour bien démarrer la semaine.

    Isabelle est maman a 40 ans. La conseillère nationale radical est manifestement rayonnante. De quoi donner du courage à toutes les femmes actives et un brin stressée qui, la trentaine sonnée, angoissent à l'idée d'enfanter tardivement (pour la deuxième fois en l'occurrence).

    L'indignation de Stéphane Hessel - 93 ans, auteur de "Indignez-vous" 800'000 exemplaires vendus - a reçu le soutien de Ruth Dreifuss qui s'emporte contre le "petit" Couchepin. Son ancien collègue avait qualifié de "cri d'impuissance" qu'on peut comprendre de la part d'un vieillard". Le Valaisan qui n'a pas encore 93 ans a encore raté l'occasion de se taire.

    Serge Michel accédera--t-il au directoire du Monde? L'Yverdonnois créateur du Bondy Blog fait partie de l'équipe d'un des concurrents à la direction du quotidien français.

     

    Lire la suite

  • Fisc: le PLR invente l'affiche boomerang

    abmnistie fiscale.jpgTout le monde peut se tromper. L'essentiel, c'est de régulariser." Ce beau slogan des libéraux-radicaux (PLR) tapissent les murs de Genève depuis quelques jours. Objectif: voter l'amnistie fiscale ce qui veut dire blanchir les fraudeurs.

    La Coordination Stopexclusion et le Collectif de soutien aux sans-papiers n'ont pas raté le coche de blanchir les travailleurs au noir. Il renvoie son slogan au parti bourgeois comme un boomerang et disent ce matin "se réjouir de voir le PLR prendre enfin conscience de l'importance d'une régularisation collective."

    Lire la suite

  • Municipales 2011: Radio Lausanne fait dans la microlocale

    rsr matthey-doret.jpgSix heures! Le bulletin d'info de la RSR ce matin passe de Moscou à Lausanne. Les Vaudois élisent leurs autorités municipales le 13 mars, un banc d'essai pour les élections fédérales de cet automne et blablabli et blablabla. Et notre radio publique de tendre le micro au nouveau Parti pirate qui présente deux candidats dans tout le Pays de Vaud. Prime à la nouveauté, c'est la règle des médias.

    Et le pirate d'expliquer que les politiques sont en retard de dix ans au moins. L'internet bouleverse la vie des gens et la politique ne semble pas s'en être rendu compte. Certes. malheureusement Radio Lausanne n'a pas eu le temps de demander sa recette au pirate de service pour gouverner sur, dans ou avec la toile. Le Journal de six heures du mat, c'est un petit quart d'heure d'info. pas le temps d'évoquer les élections municipales du canton de Genève.

    Il y a deux bonnes raisons à cela: le syndic et le budget.

    Lire la suite

  • Rocard relance les 35 heures

    rocard.jpgMichel Rocard est à la France ce que Peter Bodenmann est à la Suisse. Enfin pas tout à fait. Rocard a tout de même été premier ministre mais pas président du Parti socialiste. Et le Français dispose d'une longue notice sur wikipedia, alors que le Valaisan n'est présent en français que sur Wikivalais.

    Mais tous les deux sont des intellectuels respectés, sinon écoutés, même s'ils prêchent souvent dans le désert. Autre différence Michel Rocard dialogue volontiers, me signale Le Monde de dimanche et lundi, avec un indépendant de la majorité présidentielle Alain Juppé, avec qui il a concocté pour Sarkozy le grand emprunt dont on ne parle plus. Cela donne un livre au titre improbable La politique telle qu'elle meurt de ne pas être.

    Dans l'entretien qu'il donne au Monde, l'ancien premier ministre relance la question du partage du travail.

    Lire la suite