La liberté de tous...

la liberté de tous2 .jpgTombé ce matin sur un étrange dialogue facebookien. ça commence par cette citation que Pascal Holenweg réserve à la campagne électorale des socialistes genevois pour l'automne 2011: "La liberté de tous étend la mienne à l'infini".

- Et de toutes! ajoute sa camarade Vera Figurek. Et la conversation de bistro de se poursuivre. Holenweg conciliant cède à l'injonction féministe comme si tous n'étaient pas assez total, comme si tous laissait la moitié de l'humanité dans l'inexistence de la potiche: et toutes, ajoute le maître à penser rouge, préécisant: "oui, mais c'était une citation d'un vieux russe forcément un peu macho, quoique anarchiste"...

A un certain instant José Ramon Gonzalez s'immisce dans la conversation: "Plus le mensonge est gros mieux il passe. Quel est le salopard qui a dit ça? Une sucrerie espagnole sera offerte a celle ou celui qui en trouvera l'auteur. Pascal Holenweg qui a de la culture répond: "C'est Goebbels, mais j'aime pas les sucreries."

Je m'immisce à mon tour. Ce qui donne ceci et me permet dans la foulée de redécouvrirces deux nouvelles. L'une se demande si La bonté est naturelle. Elle remonte à 2007 par la grâce d'une simple recherche Googlienne à un article de la Libre Belgique.  La seconde rappelle la trouvaille de chercheurs de l'Université de Bonn: le gêne de l'altruisme.

holenweg fb noël 2010.jpg

 

Les commentaires sont fermés.