dimanche, 21 novembre 2010

L'Europe devient un peu plus suisse

vache jeune.jpgLa nouvelle n'a pas encore retenu l'attention des médias dans ce petit pays boudeur. Mais l'Europe vient de faire un pas vers lui. Bruxelles a publié le 18 novembre un rapport qui adapte dans les grandes lignes, au modèle suisse, la politique agricole commune, la fameuse PAC qui engloutit 40% budget de l'Union. Au point que même le producteur de roquefort le plus connu du monde, José Bové* s'en félicite sur son blog. (Et )

C'est que le retournement est d'importance. Le productivisme agricole à tout crin et à grands coûts d'intrants chimiques n'est plus l'alpha et l'omega de la PAC.

* A propos à quand quelques blogs paysans sur le forum des blogs de la Tribune? ;-)


Oh, l'Union européenne ne va pas installer le système à multiple complication et grosse paperasse que Berne met en place depuis tantôt 15 ans et dont l'axe essentiel est la rémunération directe des paysans pour des prestations non alimentaires, environnementales principalement, mais aussi touristiques et régionales.

En Europe, les productions compatbiles avec le marché que ce soit des denrées alimentaires, fourragères, énergétiques ou industrielles restent l'objectif majeur, mais le commissaire roumain à l'agriculture matine sa politique des mot sûr, durable et "le maintien d'un équilibre territorial et de la diversité des zones rurales". Ce dernier point est important car il postule des mesures pour lutter contre l'exode rurale et la déserfitication de certaines zones éloignées des villes.

Pour la Suisse et les paysans suisses, l'inflexion est importante. Elle donne une légitimité à la politique poursuivie par le Conseil fédéral depuis la chute du mur de Berlin caractérisée par un double mouvement: l'abandon progressif de la gestion publique des marchés agricoles et la compensation du revenu des paysans par des paiements directs liés à des prestations spécifiques.

Pour en savoir plus

09:04 Publié dans Europe, Gestion publique, Pays, paysans | Lien permanent | Commentaires (2) |  Imprimer | |  Facebook | | | |

Commentaires

Espérons seulement que cette nouvelle règle sera appliquée, car en matière d'application la CE peine à mettre en pratique dans tous les pays membres les lois qu'elle vote et cela dans beaucoups de domaines.

Écrit par : grindesel | dimanche, 21 novembre 2010

Chacun voit midi à sa porte (de grange)...

Écrit par : Anastase | dimanche, 21 novembre 2010

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.