• The Wilderness Downtown

    html5 c.pngHTML 5. Du chinois pour moi qui débute à peine avec quelques commandes basique en HTML. Je découvre grâce à Pierre-Jean Duvivier, de la webfactory d'Edipresse, ce que ça peut donner. J'ai essayé pour Genève. Il faut lancer depuis Google Chrome. Et l'ordinateur se lance dans un étrange balet. Des fenêtres surgissent, affichent streetviews, zooment, tournent, invitent à dessiner une carte de voeux. Une allégorie sauvage qui se termine par l'irruption d'arbres genre baobabs chevelus. Enfer vert ou envers vert? Essayez http://www.thewildernessdowntown.com/#Genève!

     

     

     

  • Le niet de Founex un échec pour Genève

    terre sainte site.jpgOù est-il écrit que les communes suisses sont détentrices du bien commun? Pourquoi le canton de Glaris peut-il réduire le nombre de ses communes de 25 à 3 au gré d'un seul vote de sa Landsgemeinde? Pourquoi faudrait-il que les cantons de Vaud et de Genève acceptent de voir leur institutions bloquées par l'égoïsme d'une seule commune?

    Le refus hier soir par le Conseil communal de Founex de créer avec sept autres municipalités la commune de la Terre Sainte - 15'000 habitants, moins que Carouge, tous ou presque travaillant à Genève - est un échec grave pour la métropole Genève, GVA region dirait Xavier Comtesse qui vient d'éditer une vision de la région centrée sur l'aéroport de Genève pour le compte de la Fondation pour Genève.

    Lire la suite

  • L'iPad, Alain Jeannet et Charles Beer

    c'est la rentrée.jpgAlain Janet, le réd en chef de l'Hebdo, signe son édito de rentrée du 26 août: "Cette semaine, l'Hebdo lance son application iPad". Un édito pour une ardoise électronique, titré "Changement d'ère". Rien que ça!

    On n'image pas que le réd chef a reçu la bête gratos. La raison tient à cette phrase: "Il suffit de l'avoir utilisé pendant quelques jours (et se l'être fait constamment chouraver par sa descendance) pour se convaincre qu'on ne tient pas dans la main n'importe quel jouet informatique." Je peut en témoigner, mais prétend que c'est justement le côté ludique et relativement spontané qui fait reculer la frontière de la technopathie ou -phobie.

    Ce lundi, c'est la rentrée des classes à Genève, un canton dont les résultats au test PISA - tient ça fait quelque temps qu'on n'en parle pas - ne sont pas renversants. Le patron des maîtres d'école, Charles Beer, a tenu sa traditionnelle conférence de presse de rentrée jeudi 26 août.

    Pas un mot sur l'iPad, pas un mot non plus sur l'accès à internet de chaque élève, ni sur l'équipement des écoles en PC, ni sur les didacticiels et autres TICE (et ). L'école genevoise comme beaucoup d'écoles publiques continue de vivre en dehors du monde. Pour un canton qui, il n'y a pas si longtemps, accueillait le Sommet mondial de la société de l'information et son Fonds munérique pour l'équipement des pays du sud...

    Lire la suite

  • Vidéo: c'est au pied du mur qu'on voit le maçon

    tv de rue michael egger.jpgPas facile de passer de la plume à la vidéo. Pourtant c'est le destin des journalistes que de devenir sinon experts du moins à l'aise, fluent comme on dit en anglais, avec les TIC. TIC?

    TIC, pour technologies de l'information et de la communication. Avec ce bémol: si l'information est un mode de communciation, la communication peut n'avoir rien à voir avec la "bonne" information, celle qui fait des lambdas que nous sommes des citoyens critiques et interactifs.

    Car information et démocratie - je n'ai pas écrit démagogie - se nourrissent l'une l'autre. Si l'une tousse l'autre s'enrhume. Sale temps pour l'une et pour l'autre aujourd'hui, dans ce monde qui porte au pinacle - mais ce n'est pas nouveau nouveau - la com, le buzz et le bluff.

    En début de semaine, une sombre association abuse des institutions démocratiques et lance pour beurre une initiative pour le rétablissement de la peine de mort, aussitôt retirée. Aujourd'hui, c'est Eric Bertinat qui reprend l'idée de l'UDC jurassien et veut annexer la Savoie à Genève.

    Lire la suite

  • Peine de mort, peine perdue?

    ipad peine de mort baz.pngL'initiative sur la peine de mort à fait long feu, m'annonce ce matin mon Ipad. L'appareil ne fabrique pas l'info, il ne fait qu'y donner un accès confortable et interactif.

    La famille à l'origine de cette initiative populaire l'a retirée un jour après son lancement officiel, selon la Baslerzeitung et le Tagesanzeiger qui cite www.todes-strafe.ch, le site internet du comité d'initiative, qui a parfaitement réussi son coup de bluff destiné à secouer le landerneau politique.

    C'est à la fois un ouf de soulagement et un regret.

    Lire la suite

  • Couchepin, les loups, les Genevois et les Roms

    roms carte du monde.pngJ'ai signalé mardi, dans la sélection  quotidienne des meilleurs blogs hébergés par la Tribune de Genève et 24 Heures, le billet "Couchepin et le loup" de mon confrère Philippe Barraud, que j'ai connu du temps de la Gazette de Lausanne, il revient sur les propos tenus lundi à Forum par Pascal Couchepin dans sa chronique bi-mensuelle.

    L'ancien président de la Confédération, dont la voix compte dans le vieux pays dit en substance -  comme tout le monde [enfin presque, Pascal Décaillet défend la civilisation dans son blog Liberté contre le loup et la part fauve qui menace d'emporter la cité] - que la chasse au loup est un cul de sac. Que l'animal "sait" bien que sa vie est faite de tribulations, d'errance, de risques mortels. C'est son destin. Qu'aucun fusil donc ne l'empêchera de franchir les monts, de divager dans les gras pâturages, jusqu'aux mayens; un jour peut-être jusque dans nos villes, comme le renard ici ou l'ours ailleurs.

    Le loup ne s'apprivoise pas, il est en nous. Le refouler est un non sens.

    Ce matin en écoutant la radio nous parler des Roms illégaux que la France chasse et renvoie "dans leur pays", à l'est, aux marges des plaines barbares, m'est venue cette interrogation: Qu'en pense Pascal Couchepin? Ne sont-ils pas aussi à leur manière des loups les Roms?

    Lire la suite

  • Le gros plus de la Constituante sera sans doute l'organisation communale

    drapeau genève.jpgUne, quatre, cinq, douze, quarante-cinq, soixante? Quel sera le nombre des communes genevoises au terme du processus de révision constitutionnelle en cours. Quatre est le chiffre magique des socialistes. Ils copient en quelque sorte la réforme des collectivités territoriales de l'ancien premier ministre français Balladur au président Sarkozy. Le constat: il y a trop de communes, elles sont trop petites, elles sont obligées de collaborer dans des schémas opaques, coûteux, divers et variables fort peu démocratiques.

    La solution: Balladur propose progressivement - il faut ménager les susceptibilité et les fiefs locaux - de tranférer le pouvoir municipal aux intercommunalités.

    A Genève, cela prendrait la forme de disctricts au nombre de quatre donc, selon un découpage que l'histoire et mère nature propose:

    Lire la suite

  • A zurich, l'abandon des forfaits fiscaux dégonfle la bulle immobilière. Et à Genève?

    forfaits fiscaux ZH tagi.pngLes Zurichois n'étaient pas les champions suisses des forfaits fiscaux qui permettent à de riches étrangers sans activités en Suisse d'échapper au fisc de leur Etat national. L'abolition de cette disposition crassement inégalitaire à la suite d'une initiative adoptée à la surprise générale en février 2009 fait apparaître une retombée positive.

    Le Tagesanzeiger la signale sur son site internet cet après-midi: "Die Zeit der Preisexzesse ist vorbei" (Le temps des prix excessifs est passé). Le "canton centre" a perdu 30 de ces 200 bénéficiaires d'un forfait fiscal à fin juillet note le quotidien zurichois. Du coup, le prix des biens immobiliers les plus cotés sont redescendus.

    A Genève, on attend avec impatience le rapport de majorité contre le projet de loi socialiste déposé le 19 mai 2009. La radicale Patricia Lässer traîne les pieds, note le président de la commission l'UDC Stéphane Florey, qui espère que la députée ne ratera pas la prochaine échéance du 7 septembre.

    Lire la suite