• L'origine de l'univers

    cern land.pngQue cherchent donc les physiciens du CERN? L'origine de l'univers? Le boson de Higgs, pièce manquante à leur château de cartes explicatif? Je n'y comprends pas grand chose mais je suis fasciné par ces recherches - qui, entre nous, font pour Genève une pub d'enfer, bien plus efficace que le monde en soi de l'office du tourisme. Je n'ai toujours pas compris pourquoi on n'exploitait pas mieux ce formidable institut de recherche pour valoriser la région.

    Mais là n'est pas le sujet du jour. A quoi sert le CERN donc? Comment chacun sait, les chasseurs de bosons nous diront peut-être comment cela fonctionne, mais ils auront de la peine à expliquer pourquoi il y a quelque chose - devenu ce monde - et pas rien ou un autre monde. Ce qui est certain, c'est que la physique des particules (et des antiparticules) recèlent de potentialités extraordinaires.

    Lire la suite

  • Je ne vous abandonne pas

    blog logo main.pngBloguer tous les jours n'est pas une sinécure. Si je me fais plus rare ces jours - tout est relatif - c'est qu'en réalité je blogue ailleurs. Pas sur Facebook que trop de politiciens genevois adoptent à mon goût - une plateforme sans doute ludique, mais très communautariste et super globale, bref pas très en ligne avec la pensée du consommer local. Je blogue donc sur d'autres blogs hébergés par la Tribune. Petit tour d'horizons en ce printemps tardif où les fleurs sont encore rares...

    Sur la Gazette de la Constituante, sur le blog des blogs, dans Métropole Genève et sur Webmairies 2001, je viens de publier...

    Lire la suite

  • LA CICAD discute d'antisémitisme. Avec qui?

    cicad rapport 2009.pngPublier une caricature de Mahomet avec une bombe dans le turban, jeter le pape dans la cuvette des wc fait partie de la liberté d'expression ou de la liberté artistique. Il n'y a là rien à dire, car ni les musulmans ni les catholiques ne sont voués en tant que peuple à la négation.

    Le peuple juif a certes beaucoup souffert depuis sa montée des marais du sud de l'Irak actuel en Palestine. Plusieurs fois dans son histoire, il a failli être rayé de la carte du monde. Jacques Attali en cite plusieurs dans son Dictionnaire amoureux du judaïsme. La shoah fut une des politiques dans les siècles - un peu plus de 58 aujourd'hui - d'extermination systématique.

    C'est un effort de chacun, chaque jour, que de reconnaître en l'autre une part de soi, d'aimer son prochain comme soi-même. Certains y parviennent admirablement. Ils sont des saints sur terre, des modèles d'humanité. Comme l'on voudrait que tous les humains leur ressemble!

    D'autres font des efforts, mais tombent parfois au souvent, se relèvent, tombent à nouveau. Il arrive quelquefois qu'on tienne des propos racistes ou que l'on rumine des mots de haine à l'encontre d'humains. C'est toujours plus grave lorsque cette haine s'en prend à une communauté, à un peuple et que tous ses membres sont mis dans les même sac. La haine des Genevois, la haine des frontaliers, la haine des propriétaires, la haine des pollueurs, la haine des musulmans, la haine des racistes, la haine des juifs...

    C'est l'homme qu'on tue quand on l'amalgame à la foule. Partout et toujours. La CICAD a hier publié son bilan 2009 de l'antisémitisme. C'est son rôle. Elle fait oeuvre d'humanité. D'autre le font et tentent d'endiguer le racisme, islamophobie, l'anticléricalisme et tous les ismes qui en leur sein nourrissent des dévots de leur cause, des tartuffe, des graines de dictateurs, des cadres du politiquement correct.

    Lire la suite

  • J'suis douanier...

    rien à déclarer.pngJ'ai longtemps cordialement détesté les douaniers!

    Le mot est sans doute un peu fort. Mais j'habite en face d'une douane et je ne comprenais pas le rôle de ses hommes - à l'époque il n'y avait pas de femmes - postés toutes la journée à faire signe d'un doigt aux rares voitures de frontaliers de passer.

    - Rien à déclarer!?

    De temps en temps ils en arrêtaient ou ou deux ou dix sans raison apparente. Sans doute le flair du douanier. Faisaient ouvrir le coffre et réprimandaient sévèrement la plaque de beurre en trop, le kilo de viande caché ou les quelques bouteilles et autres cubitainers rapportés du sud de la France.

    Le Mur de Berlin coupait encore le monde en deux, personne ne comprenait rien à l'Icha et l'armée manoeuvrait ses soldats face aux rouges qui n'allaient pas tarder à débarquer.

    A propos de rouge, le meilleur souvenir reste ce jour où mon père a forcé le passage sur son tracteur chargé de cerises fraîchement cueillies en zone franche et qu'un douanier dégaina son arme parce que le contrôle sanitaire devait se faire à la douane suivante par un fonctionnaire aussi incompétent en arboriculture que le douanier dégaineur l'était avec son pistolet.

    Depuis le Mur de Berlin est tombé...

    Tout à l'heure, à l'invitation de Frédéric Esposito, le patron des Midis de l'Europe, j'anime un débat avec le patron des douanes de la région III (Suisse romande) Jérôme Coquoz qui parlera sur le thème: "Fraude douanière: un enjeu transfrontalier". (Les Salons, rue Bartholoni 6 de 12h15 à 13h45)

    Lire la suite

  • Célian, Aurélie, Guillaume, Adrien, Caroline... ça dépend du quorum!

    hirsch celian dessin matu mars 10.pngPascal Décaillet a invité ce matin sur Radio Cité une brochette de jeunes politiciens... Grande diversité, grande vacuité politique. Normal. Les questions du maître d'école, qui coupe sans arrêt la parole à ses interlocuteurs, brassent un thème éculé: est-ce que la jeunesse est un atout? Ne s'engage-t-on pas en politique, parce qu'on a des idées, des envies, des ambitions pour soi et pour la société. Par les hasards des amitiés aussi.

    "La Suisse marche au paiement de galons", dit le conseiller municipal Adrien Genecand, brûler les étapes, c'est risquer de se brûler les ailes."

    Le socialiste Romain de Sainte Marie parvient un court instant à recentrer le débat sur l'action, mais sans réussir encore à cibler un projet précis: "On ose taper là où ça fait mal, faire des coups. C'est plus visible dans les partis de gauche qu'à droite où l'on est davantage carriériste." La députée Aurélie Gavillet abonde. PAscal Décaillet dérape:

    - Vous avez voté Longet?

    - Non, je n'étais pas au congrès de samedi, j'aurais voté Velasco. On entend le sourire béat de l'animateur, qui s'en prend à au président des Jeunes socialistes Romain de Sainte-Marie, qui a, lui, voté Longet, le coupe dans son argumentation, l'accuse d'avoir un discours de vieux, d'apparatchik.

    Vite une autre victime...

    Lire la suite