L'UDC va-t-elle faire ami-ami avec le MCG?

pardo soli couleur.pngL'UDC va-t-elle faire ami-ami avec le MCG? C'était l'objectif avoué de Stauffer avant l'élection du Grand Conseil. L'UDC genevoise, forte de sa force de frappe nationale, a dédaigné l'appel du pied du Mouvement citoyen genevois. Résultat MCG 17, UDC 9!

Ce matin sur Radio Cité, Soli Pardo président sortant (ou sorti ou solo) de l'UDC et toujours chef du groupe UDC à la Constituante déclare à Pascal Décaillet "Municipales 2011: Soli Pardo n'exclut pas un rapprochement UDC-MCG."

Habitant déjà en Ville de Genève, contrairement à Eric Stauffer, l'avocat volontiers politiquement incorrect va-t-il se présenter à la Mairie? Nouveau secrétaire général de l'UDC en Ville, il en a la légitimité. Peut-être nous le dira-t-il sur son blog http://substratum.blog.tdg.ch.

La question pour l'UDC genevoise d'un rapprochement avec le MCG est sans doute vitale à terme. Le mieux serait évidemment que la petite UDC cantonale mange la crapaud MCG. Elle en a la capacité car son ventre national est capable d'avaler 30% des électeurs. Reste pour elle à trouver l'homme ou la femme qui saura faire de l'ombre à Eric Stauffer. Ce ne sera sans doute pas Soli Pardo. [Sur la montée de l'UDC, on lira ce matin le billet de Pascal Décaillet sur son blog Liberté]

Le Communiqué de Radio Cité: "Invité en direct, ce matin, du 7-8 de Pascal Décaillet, sur Radio Cité, le nouveau secrétaire général de l’UDC en Ville de Genève, Soli Pardo, évoque un rapprochement possible de l’UDC avec le MCG en vue des élections communales de 2011.

« Toutes les alliances sont possibles. Nous avons, peut-être à tort, privilégié l’Entente, nous leur avons beaucoup donné, nous leur avons donné un Procureur général, nous n’avons rien reçu et nous nous en souviendrons. Pour nous, l’Entente est un adversaire comme un autre, comme la gauche, et nous n’avons pas, à l’avenir, à nous mettre en phase avec l’Entente plutôt qu’avec d’autres formations, qu’elles soient de gauche ou que ce soit le MCG »

Commentaires

  • Après une sortie poussé vers la porte, Soli revient par la fenêtre et se profile pour le municipal !

    Mais qui pourrait croire un seul instant aux chances de cet énigmatique personnage à l'ego démesuré dans sa course solitaire au conseil administratif et qui pourrait aujourd'hui raisonnablement croire en un rapprochement du MCG avec l'UDC. Cela aurait été envisageable avant la victoire écrasante des Staufferien au Grand Conseil. L'UDC ne se voit certainement pas en satellite de son ancien dissident et n'a en l'état pas les moyens ni les hommes et encore moins les femmes écrasées dans ce parti machiste pour absorber leur concurrent futé.

    Attendre et compter les points !...

  • Je trouve que l'UDC profile des femmes de talent, qui recueillent les faveurs des électeurs, comme Céline Amaudruz, Chritina Meissner, Catherine Buchet ou Geneviève Descloux. Jeunes, dynamiques, elles incarnent le renouveau du Parti, commencé sous la précédente présidence de l'UDC, avec de jeunes hommes aussi talentueux que Stéphane Valenté, Thomas Blaesi ou Olivier Klingele.

    Quant à une candidature de Soli Pardo en Ville de Genève, elle me semble fort improbable, puisque j'ai lu dans la Feuille d'Avis il y a quelques mois qu'il avait acquis un bien immobilier à Satigny et que le chantier a l'air bientôt terminé.

    Quant au fameux rapprochement UDC MCG, pourquoi pas ? Il y a plus de similitudes politiques entre ces deux partis qu'ils n'en ont avec ceux de l'Entente.

  • Idéologiquement une éventuelle alliance entre le MCG et l'UDC peuvent trouver un terrain d'entente: n'oublions pas qu'un dissident UDC a créé le MCG. Ce qui choque, c'est que Pardo, président de parti, a fait couler le parti, avec une perte d'électorat, de membres, donc de sièges et qu'il avait fustigé haut et fort telle alliance! Les élections cantonales se seraient passé autrement. Là, avec son opportunisme déplacé, orgueilleux, un telle perspective ne lui déplait plus. Les électeurs déjà souvent pris pour les dindons de la farce doivent encore faire la carrière des moins éléments?

    Pour ce qui concerne les femmes, il est notoirement connu que les femmes sont maltraitées par ces 2 partis : une présidente du grand-conseil qui éclate en sanglot, une députée virée du groupe, une autre fraîchement élue (2 femes élues dans une liste de 60 candidats) poussée vers la sortie pour mettre à la place un vient-ensuite, une candidate qui s'est retirée de la liste car non respectée dans son travail interne, des femmes restées dans l'ombre pour avoir été utiles et/ou humiliées, etc, etc.

    Il est à espérer que d'autres personnalités émergeront; certaines, tapies, ont été même emp^chées de faire avancer le schmilblick. Décidément, le pouvoir est une affaire à l'interne des partis. Gageons que du nouveau adviendra!

  • @Pierre Loriol
    Ce n'est certainement pas l'UDC (ni même le MCG) qui profile des personnalités féminines, mais bien des femmes volontaires qui bravant les obstacles des petits chefs machos ont réussi à s'imposer envers et contre la vielle garde du parti !

    Initialement et sans de vigoureuses protestations, toutes les femmes auraient été regroupées et reléguées en fin de la liste de candidature au Grand Conseil.
    Belle preuve de considération ?!

  • En réponse avec votre sujet fermé à tous les commentaire et fermer, qu'elle est l'avenir d'Israël !
    Je vous repose la question, quel est l'avenir des banques suisses ?
    Si vous l'ignoré, une nouvelle mode sévit chez les gestionnaires de fortunes ; serais-je le derniers à aller vendre ma liste de clients ? ou faut il courir le plus vite et avant les autres.
    Vous devriez, M. Mabut, débarqué à Lausanne dans les bureaux du ministère public de la conf. comme je vais le faire demain, vous verrez les vaillants services de renseignements à genoux devant leur totale incapacité de gérer un problème d'une telle envergure !
    Hier soir, j'ai été boire un verre dans un de ces bistrot très branché où s'entassent tous les yupees de nos banques privés, le patron n'avait jamais vu autant de monde pour un lundi, les questions les plus demandées qui perforaient mes pauvres oreilles concernait le fait de savoir que faire, courir pour pouvoir être parmi ceux qui vont se faire un magot ou attendre d'être licenciés ?

  • Tout ces dégâts grâce à l'alliance udc-socialiste du conseil fédéral !
    sans oublié ospel, le grand ami de blocher et merz !

  • que la petite UDC cantonale mange la crapaud MCG.
    Trop drôle Monsieur, j'aurais plutôt vu le contraire ... !

Les commentaires sont fermés.