• 2010, une date importante pour les frontaliers

    1860 logo site savoie.png2010 sera une date importante pour les frontaliers, car le 24 mars, la Savoie commémorera le 150e anniversaire du plébiscite d'annexion à la France de Napoléon III de l'ancienne province, mère du Royaume de Piémont Sardaigne, dont le prince était alors tout occupé à constituer l'Italie moderne, grâce aux bons soins des Cavour et autres Garibaldi. [Voir le site www.150ans-paysdesavoie.fr]

    La Suisse et Genève ont-elle manqué le rendez-vous avec l'histoire? La Savoie aurait-elle pu devenir suisse? Plusieurs électeurs votèrent pour la Suisse, notamment des citoyens de Collonges-sous-Salève me racontait hier soir le maire de cette commune rencontré chez des amis communs.

    Si tel avait été le cas ou si les Genevois de 1813 avaient eu l'audace de porter les frontières du canton au sommet des monts qui l'entourent, la question des frontaliers n'existerait pas. Au début du XIXe siècle il a suffit de deux ans pour bouger les frontières, combien de temps faudra-t-il encore au projet d'agglo pour créer une seule région?

    Lire la suite

  • Israël: quel passé, quel avenir?

    moise les secrets enfouis de la Bible.jpgY a-t-il sujet plus épineux, plus passionnel, plus violent que celui de l'origine et de l'avenir d'Israël?

    Samedi Arte diffusait Les secrets enfouis de la Bible qui confronte la Bible à l'archéologie. Ce jour, Le Temps dans une double page revisite un passé plus récent du peuple juif.

    Les deux démarches jettent des lumières crues sur l'origine d'Israël et du peuple juif. D'où l'on pourrait tirer l'enseignement que ce sont les pauvres, les exclus, les malheureux, les miséricordieux, les affamés de justice qui sont le peuple de Dieu.

    Lire la suite

  • La fatigue du blog de Bruno Frappat

    frappat.jpgJe termine l'édition de ce lundi 28 décembre. L'information est plate. Une avalanche aurait pu tourner au drame à Anzère. Elle fait la une des journaux suisses en raison du principe de proximité. En Italie sept skieurs sont morts et n'ont droit qu'à une brève. Aux Etats-Unis, un Nigérian manque son attentat à la bombe et c'est la planète médiatique qui s'enflamme. Tous les Noirs seront davantage suspectés. L'empire verrouille ses portes et passent ses visiteurs biométriqués au scanner.

    Via Twitter, je reçois l'alerte que La Croix a publié un de ses éditos du jour. Celui ci est signé par Michel Kubler, le rédacteur en chef religieux du quotidien catholique français. Qui quitte ses fonctions après 20 ans de bons et loyaux services.

    Sur la page d'accueil, je clique sur le mot blog. Me voilà sur celui de Bruno Frappat A vif qui a le vague au blog et signait un billet d'un dubitatif "Blog?"...

    Lire la suite

  • Pie XII saint?

    ta 24 déc 09.jpgDes millions de dindes, de foies gras, de saumons, de poulardes, de cardon, de rissoles et de champagne plus tard - notez que je n'aime pas trop le champagne, mais c'est le vin de la fête, n'est-ce pas! - revenons aux sujets qui fâchent. La neige n'est bonne qu'au-dessus de 2000 mètres et encore elle est une promesse de linceul blanc pour qui sortirait des pistes. Au-dessous, elle est noire du pétrole et des atomes qui actionnent les canons à neige. Heureusement il y a un peu de soleil en vue.

    L'autre sujet qui fâche en ce temps de Noël, c'est B XVI et son idée fixe -saugrenue ou scandaleuse, c'est selon - de sanctifier P XII. J'admire toujours cette capacité qu'ont les papes d'actionner la pompe à articles. Plus fort que Sarkozy ou qu'Obama réunis! Pas un média hier dans le désert de nouvelles qu'est le 25 Décembre qui n'a affiché sur son site l'image du patron du Vatican et relayé son credo du jour: l'accueil des immigrés.

    Lire la suite

  • Le journal de demain sera...

    livrel bonnier.jpg... interactif donc sans papier (en attendant sa dématérialisation complète via des impulsions cérébrales). Mais un bon journal ne sera sans doute pas fait sans journaliste. La profusion d'information rend utile et même nécessaire le métier qui consiste à sélectionner l'information pertinente, à la vérifier lorsqu'elle est sujette à caution - ce qui est le cas de la plupart des informations - à la mettre en forme, à l'enrichir, etc.

    Je suis retombé en faisant de l'ordre sur une courriel vieux de deux ans rédigé par un ancien cadre de l'Etat, longtemps expert dans les outils collaboratifs informatiques et l'acquisition des connaissances, mais un peu désabusé par la lourdeur de l'appareil administratif. Il m'écrivait ne pas trop croire aux blogs et mettait en revanche beaucoup d'espoir dans les moteurs de recherche intelligents capables de renseigner les gens confrontés soudain à une question existentielle du genre: quel est le meilleur traitement actuel du cancer du sein?

    Lire la suite