• Coup de foudre pour la finance

    Ferrier_Jean_Claude large.jpgMon collègue Jean-Claude Ferrier est passionné d'aéronautique et d'aphorismes. L'un et l'autre ont un rapport en ce sens qu'il s'agit de mettre les mots comme les avions sur le dos. Je lui prête donc ci-dessous l'espace de mon blog et vous offre son dernier petit billet qu'il a intitulé "coup de foudre pour la finance".

    Une note peut-être visionnaire. Cette semaine, jeudi exactement, le général Hiler annonce le budget genevois 2010 et le ciel se fera ténébreux, nous annonce la météo. L'été s'achève. La question d'actualité est: le général Hiler conduira-t-il la barque genevoise au même poste l'an prochain?

    Les Genevois tiennent la réponse dans leur bulletin de vote les 11 octobre et 15 novembre. Que la majorité rose-verte soit reconduite au Conseil d'Etat et le géant blond s'assoiera dans le fauteuil du Ministère du territoire, qu'abandonnera Robert Cramer, j'en fais le pari. Que la majorité bascule au centre droit et il restera aux Finances. Dans les deux cas, il sera l'homme fort du prochain au gouvernement.

    Lire la suite

  • Gauche: l'analyse éclairante de Pascal Lamy

    lamy_image02.jpgPeu de gens le savent à Genève, mais Pascal Lamy se revendique du courant socialiste. On comprend mieux ainsi pourquoi le référendum lancé par la gauche contre l'extension  de l'OMC est ringarde et petite bourgeoise. Le socialiste Lamy dirige l'OMC. L'OMC n'est certes pas le meilleur des monde, mais un monde sans l'OMC serait pire que ce monde.

    Dans un long entretien qu'il a accordé au journal Le Monde, le "Genevois" Lamy - pour quelque temps encore, à moins que, comme Kofi Annan, il ne s'installe définitivement dans la région - analyse la lente mais peut-être inexorable descente aux enfers du Parti socialiste français. Son propos est également éclairant pour Genève dont les partis, on le sait, se calquent plus volontiers sur le modèle français que sur le modèle suisse, nonobstant le mode de scrutin proportionnel qui maintient une diversité de partis gouvernementaux que la France ne connaît plus depuis l'avènement de la cinquième République.

    Que dit Lamy?

    Lire la suite

  • Doris et la saucisse de veau genevoise

    DSC01994.JPG

    Cri d’alarme dans les campagnes. Ce samedi les paysans suisses manifestent à Sempach contre l’effondrement du prix du lait. C’est le retour des montagnes de beurre, qui avaient, dans les années 60, précédé la mise en place du contingentement laitier. Berne exporte la poudre de lait à coups de millions, tandis que Doris Leuthard négocie à Bruxelles un accord de libre échange agricole – le fameux ALEA - que nombre de paysans voient comme le point d’orgue des paysans suisses, version plan Wahlen.

    Lire la suite

  • Port franc de Genève: tout fout le camp!

    ports francs.jpg"Le port franc de Genève fut longtemps l'une des bases offshore les moins réglementées au coeur de l'Europe, une sorte de gigantesque "garde-meuble" prisé par les milieux de l'art pour sa position géographique et la discrétion de ses services," écrit Agathe Duparc la correspondante du journal Le Monde dans son édition de ce jour. Depuis le 1er mai, c'est fini. Le bâtiment n'est plus qu'un "dépôt franc sous douane". Plusieurs locataires ont dû faire le ménage.On lira avec intérêt l'article du Monde ici.

    A notez que le bâtiment (22 terrains de football) n'est pas qu'une enclave douanière (néanmoins contrôlée), il a fait savoir qu'il n'entendait pas s'intéresser au développement du Green Geneva Downtown que devrait devenir un jour le quartier Praille Acacias Vernets. Peut-être que la nouvelle gouvernance que le Conseil d'Etat veut instaurer pour les agences et autres institutions publiques indépendantes changera la donne.

  • L'UDC coule la traversée de la rade

    Cramer_suisse wiki.jpgRobert Cramer doit rire sous cap, lui qui n'a cessé d'entretenir la bisbille à droite entre les tenants de la petite, de la moyenne et de la grande traversée du lac, cultivant de réguliers contacts avec l'un des plus fervents défenseurs du lobby de la voiture, de la petite traversée et du commerce genevois des Rues Basses, Jean de Tolédo.

    Ce matin, sans doute à bout de munitions, craignant peut-être de toucher la barre fatidique des 7% le 11 octobre prochain, l'UDC tente une percée médiatique et lance une initiative pour une moyenne traversée sous-lacustre de 2x2 voies, de l'avenue de France au Port-Noir.

    Portons cela au passif d'une campagne électorale qui n'a pas fini de ferrailler tous azimuts. Le pire, c'est que l'UDC parvienne à ses fins, récoltent dix mille signatures et obligent les Genevois à voter une troisième fois sur le serpent de mer lacustre. De quoi renvoyer le bouclement du périphérique genevois aux Calendes grecques.

    Le minsitre du Territoire peut sabler le champagne genevois. Il y en a d'excellents.

    Heureusement que le réseau des routes nationales est désormais entièrement aux mains de la Confédération. Berne sauvera sans doute le canton d'une asphyxie dans les bouchons.

    Lire la suite