"Le bouclement de la gare de l'aéroport s'impose"

CEVA alternatif rade et 2e ligne.pngAprès Pierre Kunz qui dans un billet récent qualifie le CEVA de non prioritaire, voici Pagani qui dans la Tribune de ce jour rappelle un autre évidence: "Le bouclement de la gare de l'aéroport s'impose". On n'est bien aise de le lire et l'on s'étonne que ni le projet projet CEVA ni - et c'est plus grave - le projet d'agglomération franco-valdo-genevois ne prévoient pas ce barreau nord, quelque part entre Bellevue et Nyon, voire directement sur la ligne TGV Milan Paris, pour faire de la gare de Cointrin la gare grandes lignes de la région. Deux hypothèses à ce stade:

  • soit le raccordement Cointrin Bellevue aurait renchérit par trop le projet CEVA, lequel n'aurait pas passé la rampe politique ni à Berne ni peut-être à Genève. On a donc saucissonné au maximum pour tenir la facture au-dessous du milliard de franc.
  • soit ce raccordement Cointrin Bellevue rend la traversée ferroviaire de la rade tellement évidente, car tellement plus logique, qu'on a préféré l'ignorer pour s'en tenir à un serpent urbain, qui tel le monstre du Loch Ness remonte tous les siècles à la surface.

Il suffit d'observer une carte pour se rendre compte que le raccordement grandes lignes Savoie-Annemasse-Cointrin-Cornavin-Suisse ou Annemasse-Cointrin-Ain-France n'est possible qu'en passant par le lac. Annemasse deviendrait la vraie gare de l'est de Genève sur un axe Bâle-Annecy-Grenoble à développer du côté suisse en créant une nouvelle ligne à grande vitesse entre Genève et la ligne Milan-Paris quelque part entre Lausanne et Cossonay et du côté français en supprimant notamment le zigzag de La Roche-sur-Foron. [cliquer sur la carte pour l'agrandir]

CEVA alternatif rade et 2e ligne.png

Commentaires

  • Une concertation avec les milieux qui ont un rapport avec l'aéroport, semble nécessaire à ce stade.

  • Non prioritaire selon P.Kunz ne veut pas dire non prioritaire tout court (unanimité du Grand Conseil à deux reprises et voir la liste de soutien au ceva sur: www.laveritesurceva.ch).
    Votre schéma est intéressant mais je ne vois pas en quoi le CEVA (en jaune) ne se justifie pas. Oui à un shunt à Annemasse, oui à une voie plus directe vers Annecy (étudiée d'ailleurs par la France), oui à un bouclement de la ligne de Cointin et prolongations vers Ferney (et pourquoi pas à l'horizon 2050 une traversée ferroviaire), oui aussi à une liaison efficace vers le sud du canton (tram-train vers St-Ju par exemple) mais oui surtout au CEVA qui a été décidé, travaillé et financé. Un projet sur le point de démarrer ne peut pas être remplacé par une multitude d'idées. Le CEVA a fait son chemin, pour son financement comme pour son acceptation politique et populaire.
    De plus, un barreau sud uniquement aurait le terrible désavantage de déboucher (regardez votre carte) nulle part au pied du Salève à mi-chemin entre St-Ju et Annemasse, comment connecter les lignes de St-Gervais, Evian, Bellgarde, à part repartir à 90° dans un sens ou dans l'autre?
    la boucle de Cointin également, prévue aux alentours de Sécheron ou plus loin vers Chambésy, permettrait certes une meilleure circulation des trains mais ne règlerait pas du tout la question des flux vers la Haute-Savoie. Je crois que parmi vos propositions certaines sont très intéressantes mais je vois mal pourquoi et s'opposent au CEVA. Elle devraient être complémentaires, pour une mobilité publique efficace dans toute la région.
    Aujourd'hui si le TAF lève l'effet suspensif des recours contre le CEVA, les travaux peuvent démarrer d'ici quelques mois et la ligne sera prête dans 5 ans! Pourquoi ne pas proposer la deuxième phase du développement ferroviaire FVG en incluant le CEVA?

    Salutations, Eric

  • C'est beau la campagne en centre-ville et c'est tout à fait cohérent avec l'installation de jardins sur les toits.
    En plus des poules, on y mettra des vaches plus qu'elles aiment regarder les trains passer.
    Je ne me priverais pas non plus d'un tel spectacle, peu importe le prix du billet.

    "Peu importe le flacon, pour vu qu'on ait l'ivresse".

    Je serais donc parmi les nombreux spectateurs, installés à la terrasse sur l'île Rousseau (?) et je profiterais du passage du TGV sur le pont du Mont-Blanc.

  • On a su de tisser ici une vraie toile d’araignée. Le rhizome qui impose une haute concentration comme « ce bouclement de la gare de l’aéroport s’impose ».

Les commentaires sont fermés.