• Un Matin bubble gum

    le matin du 30 sept 08.pngBon, Le Matin que je tiens dans les mains est mal imprimé sur un papier bon marché, ça n'aide pas à lui donner de l'allure. La Une me fait penser à celle que je faisais au début des années 80 quand j'étais rédacteur en chef de Communauté, l'hebdo du PDC. L'intérieur est assez décousu.

    Les première page manifeste de la nouveauté dans un style assez plonk-plonk - populaire, Le Matin ne dédaigne pas non plus la mode bling-bling -. D'autres pages sortent inchangées de la lessiveuse du designer anglosaxon, notamment celles de la rubrique téflon sportive qui résiste encore et toujours - c'est le cas dans tous les journaux - à la mode. Non qu'ils savent, nos amis sportifs, que la mode se démode, mais par pur conservatisme. Le Sport perd toutefois sa Une - la Der - du cahier au profit du temps qu'il fait: une météo assez cougnée dans sa demi-page. L'autre étant consacrée à l'actu quiz: un jeu par sms et à la pub. Faut bien vivre!

    En un mot, un canard bubble gum. Parfaitement dans la cible d'un époque qui fait des bulles et qui s'effraie quand elles éclates.

    Ah, un mot encore. L'orange a disparu! Enfin presque. On le retrouve en placard dans le titre et dans les annonces classées, un secteur qui n'a pas fait sa mue. Un rouge Blick s'installe hésitant entre sanguine et fuchsia. C'est très chic, lorsque ça collisionne avec le rose et le jaune des pages pipoles.

    Bon vent tout de même à ce volatile ogm (organisme génialement médiatique), aux antipodes de son ancêtre feue la Tribune de Lausanne.

    La parole aux journalistes

  • La plage, la crèche et la pipolatrie

    plage 27 sept 08.pngJ'ai décroché ce week-end mais je ne peux pas ne pas revenir sur trois micros évéments genevois: la plage, la crèche et la pipolatrie.

    La plage, c'est évidemment celle que le Conseil d'Etat a sorti vendredi de son chapeau. Une merveille! Enfin Genève aura comme Lausanne et n'importe quelle ville de bord d'eau un espace d'herbe et de sable pour accéder au lac. Quelle révolution!

    Lire la suite

  • Sondages chocolat

    sondage opinio bobine.png

    Le sondage d'Avenir Suisse sur les prix des denrées alimentaires en Suisse, qui avait disparu ce matin du site internet d'Avenir Suisse, est réapparu sur le coup de 13 heures. Il n'a donc pas succombé à la résistance électronique des paysans suisses, qui ont proposé hier de voter en masse dans un sens pour détruire la crédibilité du sondage (lire le billet ci-dessous). Avenir Suisse n'en a cure. "Le think tank des patrons suisses n'accorde en effet aucune valeur à ce gadget", nous assure une collaboratrice du lobby. Le sondage servirait surtout à donner une allure interactive au site. La fronde des paysans revient donc à faire de la publicité au site internet contesté. La semaine prochaine, c'est une question sur l'immigration des étrangers hautement qualifiés qui sera mise en ligne.

    Mais voilà que je reçois une autre offre sans lien avec la première. Les hommes préfèrent-ils les rondes! Elle émane d'une entreprise, dont le nom et l'allure - Opinio Helvetica - font penser à une société active dans le monde de la santé. Il s'agit d'un sondeur d'opinion basé à Londres, sponsorisé par DVD.one, Lindt et amazon.de, qui propose rien moins que de rémunérer de 1 à 5 francs, sous forme de chocolats, les internautes qui répondront à leurs sondages ou - quelle subtilité! - "l'association caritative de votre choix".

    Lire la suite

  • Cochon de sondeur!?

    avenir suisse sondage prix alimentaire.pngAvenir Suisse, la citerne à pensées (thinktank) d'une dizaine de grosses entreprises suisses, dont la branche romande est dirigée par Xavier Comtesse, lance un sondage sur son site internet.

    Le libellé de la question fait bondir les paysans suisses: "Les produits alimentaires sont en moyenne 45% plus chers en Suisse que dans les pays voisins. Qu'en pensez-vous ?"

    Lire la suite

  • Sarkozy, prince de Paris. Qui est prince à Genève?

    Paris grand Paris avec Genève.png"Ile-de-France: comment Christian Blanc veut paralyser la gauche". Le titre et une grande photo de Christian Blanc couvrent toute une page intérieure du Monde de ce jour. Encore une histoire parisienne! Certes, comparaison n'est pas raison, mais Paris sera bientôt plus proche en temps de parcours que Zurich. Le sujet peut donc intéresser les Genevois. Il s'agit de la (bonne) gouvernance d'une région métropolitaine. Sarkozy a confié à l'ancien PDG de la RATP et d'Air France la délicate mission de, écrit le Monde, "rendre plus attractive la première région économique française - la seule? - pour rivaliser avec les autres "villes-monde" et à cette fin imaginer de nouveaux modes d'organisation institutionnels".

    Lire la suite