• Pactole genevois? Tout pour la dette!

    750, 865, un milliard, qu'importe la précision, tant que dure l'ivresse!

    L'annonce ce matin dans la Tribune du résultat du compte de fonctionnement de l'Etat de Genève va déclencher les appétits des partis.

    Et le remboursement de la dette? Ah oui, la dette, combien au fait?

    Lire la suite

  • Discrimination positive

    "Imaginez un 100 mètres dans lequel l'un des coureurs auraient les jambes attachées." Le journal La Croix de ce week-end consacre son dossier au quarantième anniversaire de l'assassinat, le 4 avril 1968, de Martin Luther King et cite le discours du président Johnson, le 4 juin 1965, qui donnait un coup d'accélérateur à la discrimination positive.

    Lire la suite

  • Le Tibet, la Chine et l'Afrique

    Mon ami Gorgui revient de Taiwan. Comment vas-tu? Il va bien. Les Africains vont toujours bien. 

    - Quelle malheur, me dit-il, cette Chine qui torture les Tibétains, que peut-on faire?

    - Rien, lui dis-je, ou pas grand chose. La Chine est un grand empire et il faut toujours se méfier des grands empires. Russie, Amérique, Chine, l'oppression, le sourire aux lèvres, n'a pas de frontière. L'Afrique devrait d'ailleurs se méfier du grand frère chinois.

    - Les droits de l'homme reculent terriblement.

    - Oui, mais il y a tout de même une bonne nouvelle. Aujourd'hui, partout dans le monde, les gens savent que la Chine opprime le Tibet, comme les gens savent que la Russie opprime les Tchetchènes et les Etats-Unis les Irakiens. C'est une avancée, car les dictateurs n'ont eu de cesse de contrôler ou de manipuler l'information. Ils le font toujours, mais ont toujours plus de peine.

  • Les blogs de la Tribune sur Blogspirit

    Un an après leur lancement, les blogs de la Tribune et de 24 heures changent de plate-forme. Ils tournent désormais sur Blogspirit un moteur de blog français. Les internautes y gagnent tout plein de nouvelles fonctionnalités sympathiques et utiles et quelques soucis d'acclimatation.

    Lire la suite

  • Les non-dits des maires de la couronne

    Quatre maires des villes de la couronne frontalière, dont deux fraîchement élus, analysent dans la Tribune du 25 mars les relations Genève-France voisine. Comme toujours dans ce genre d'exercice le non-dit est autant sinon plus révélateur que le dit.

    Lire la suite

  • Ces si chers banquiers

    Faut croire que les banquiers suisses ont les j'tons. Swissbanking publie cet après-midi un sondage qui révèle, une fois de plus, qu'un Suisse sur quatre a confiance dans le système bancaire; ça fait tout de même plus d'un sur quatre qui manifeste sa défiance.

     

    Deux remarques à ce propos:

    1. la plupart des Suisses ayant un carnet d'épargne, on ne voit pas comment une majorité d'entre eux pourrait déclarer ne pas ou ne plus avoir confiance
    2. un mois avant le grounding de Swissair, une majorité de Suisse ne pensait pas que la faillite de l'ex-compagnie nationale fût possible.


    En Suisse, comme aux Etats-Unis, comme en Grande-Bretagne, comme à Genève il y a 10 ans, les gouvernements ne laissent pas tomber les banques pivots. Et c'est peut-être bien cette assurance non écrite, cette insolente sécurité dont les riches et les puissants bénéficient malgré tous les discours des libéraux qui les rend si téméraires et si chers à tous...
  • Quel développement durable?

     

    Pick Up? Les Genevois connaissent-il le "Magazine d'actualités agricoles pour les jeunes"? Je ne sais pas si des classes d'école utilisent ce moyen pédagogique coloré plutôt bien fait, qui a vocation de rappeler aux mômes que le lait sort du pi des vaches avant d'être enrichi ou allégé, upérisé, homogénéisé et emballé entre six faces de carton sophistiqué.

     

    Le dernier numéro de cette revue, éditée par L'Union suisse des Paysans et son relais de ce côté-ci de la Sarine l'Agence d'information romande (AGIR) à Lausanne, décline l'incontournable développement durable qui, avec la souveraineté alimentaire, est à l'agriculture moderne ce qu'étaient le labourage et le paturage à la France et le plan Wahlen à la Suisse.

     

    Mais, au fait, c'est quoi le développement durable? Les réponses d'ados citées par la brochure didactique rejaillissent comme une cascade de questionnements:

    • c'est un développement lent
    • c'est la croissance
    • d'est le développement technique
    • c'est un changement à peine perceptible
    • c'est apprendre sur le tard
    • c'est des machines ou des ordinateurs
    • c'est des ados qui mettent plus de temps à se développer...

     

    Des réponses qui valent bien la définition officielle de ce concept valise établie par la Commission Brundtland en 1987:

    "Le développement durable répond aux besoins du présent, sans compromettre la possibilité, pour les générations à venir, de répondre à leurs propres besoins."

     

    Graphiquement, suggère Pick Up, le développement durable serait l'ensemble commun (et donc réduit à peu de chose) des sphères économiques, environnementales et sociétales. Qu'en pensez-vous, chers internautes qu'un froid polaire pourrait faire douter de l'existence du réchauffement climatique?

     

     

     

     

     

     

     

  • Bilan d'un an de blogs (suite)

    Plusieurs internautes ont commenté mon dernier billet. Je les en remercie. Je partage la plupart de leurs remarques et demande leur indulgence à ceux que ma maîtrise parfois défaillante de l'orthographe a réjouis...

     

    Je remercie également André Langaney qui dans son blog revient sur ses expériences d'auteurs dans différents médias. Je lui ai écrit le courriel ci-dessous:

     

    Bonsoir Monsieur Langaney,

     
    Vous me faites trop d'honneur en citant mon nom dans votre blog. Je ne suis que le passionné serviteur d'une nouvelle forme d'expression que je tiens en effet pour révolutionnaire et libertaire. Et pour tout dire, si j’ai été commis d’office il y a un an pour animer ce nouvel espace, j’ai trouvé dans cette aventure un plaisir rare et y ai forgé une vraie, quoiqu'encore modeste, passion éditoriale.

     
    Je me réjouis que vous appréciiez cette blogosphère que la Tribune, après bien d'autres, a largement ouverte au public, et que vous teniez ce nouvel espace éditorial en si haute estime.

     
    Oui, les blogs augmentent la liberté d’expression. Même si, comme le déplorent nombre d’internautes et vous-mêmes, c’est au prix d’une pollution souvent pénible, voire insupportable, due aux commentaires postés par certaines personnes.

     
    Je ne suis pas loin de partager votre point de vue sur cette question de la gestion des commentaires. Les refuser et ne recevoir que des e-mails présentent en effet l'avantage de forcer leur auteur à laisser au moins la trace d'une adresse électronique. A défaut d'une signature. Il est vrai que le courage n'est pas la principale vertu des anonymes.

     
    Malgré ces vicissitudes – le débat politique n’a-t-il pas mis des décennies, voire des siècles, à s’organiser sans armes? Et sous nos cieux seulement? - merci de souhaiter longue vie aux blog.tdg.ch.

     
    JFM