Air du temps

  • L'histoire de Sylvie dans "Brise-glace" du journal "Le Temps"

    brise glace seropositive.jpgQu'est qui tue les quotidiens? La question hante les rédactions qui voient fondre leurs réseaux d'abonnés qu'elles ont si peu cultivés. C'est aussi le cas du Temps, dit son rédacteur en chef numérique dans une des dernières émissions de l'excellent Médialogue sur la RTS. Combien d'excellence dans les médias sous toutes leurs formes! Énormément. Mais voilà, il nous manque le temps et même la connaissance des choses. C'est ainsi qu'en refaisant un peu de mon retard, j'ai écouté avec attention "Le Temps est-il encore un journal?".

    Qui m'a incité à écouter Le combat de Sylvie, mère et séropositive, le dernière épisode de la saison 1 de Brise-glace, le premier Podcast du Temps (dont Le Bac à sable raconte la genèse). Saisissant.

    Lire la suite

  • Les gilets jaunes: Poujade au pouvoir!?

    gilets jaunes carte.jpgIls ne se sont pas encore trouvé un leader, les gilets jaunes, mais leur mobilisation partout en France marque sans doute une nouvelle rupture dans le champ politique hexagonal, de même nature que la déroute des partis traditionnels l'an dernier ou l'échec des syndicats des cheminots ce printemps à barrer la réforme de la SNCF. C'est la première manifestation nationale 3.0, relayée largement, il est vrai, par les radios et les télévisions.

    Eglises, partis, syndicats, les relais institutionnels sont laminés, place à la rue. Qui sera le Poujade des gilets jaunes? Qui sera le Beppe Grillo de ce Mouvement 5 étoiles à la française? (Le Eric Stauffer d'un MCG gaulois?)

    Lire la suite

  • Pierre Maudet nous la joue-t-il à la Gérard Collomb

    Maudet et deux agents municipaux.jpgLe lendemain où sa journaliste préférée, ma consoeur Sophie Roselli, reçoit le mérité prix Jean Dumur, Pierre Maudet s'invite dans la Tribune pour rendre justice la Ville de Genève, honteusement recalée au dernier rang des smart-cities par Avenir Suisse, le labod'idées des grandes entreprises suisses.

    Pierre Maudet nous la joue-t-il à la Gérard Collomb, l'ex-ministre de l'Intérieur de Macron, redevenu cette semaine maire de Lyon? Notre président du Conseil dEtat, déchu de son trône, envisagerait-il de reprendre sa place de comaire de Genève, que son successeur Guillaume Barazzone va sans doute devoir abandonner, de gré ou par la force des urnes ou sous l'amicale pression de son parti? 

    Lire la suite

  • La Genève de Mettan, un canton hors sol

    mettan medaille 2.JPGGuy Mettan, médaillé russe controversé, publie dans son blog, trop rare à mon goût, un bref portrait de Genève et des Genevois. "Excellent" a commenté sobrement cet après-midi un ancien patron du quotidien de la République et canton.

    Très bon en effet. J'ajouterais toutefois en première analyse deux éléments qui me paraissent importants:

    - les catholiques des communes réunies et

    - l'internationale calviniste.

     

    Lire la suite

  • Serai-je plus intelligent?

    intelligence artificielle.jpgça doit être la troisième ou quatrième recension du dernier bouquin d'Eric Sadin parue ces jours dans les médias hexagonaux, le philosophe de 34 ans publie à l'Echappée "L'intelligence artificielle ou l'enjeu du siècle". Dans un entretien à Libération - Intelligence artificielle : «De plus en plus de spectres vont administrer nos vies» - je retiens notamment cette remarque: Au fond ces système computationnels sont dotés d'une singulière et troublante vocation: énoncer la vérité.

    Énoncer la vérité, c'était naguère le lot quasi exclusif des prêtres qui lisaient les voi(x)es de Dieu dans ses livres. C'est plus prosaïquement l'affaire des hommes devant le juge dans son domaine normé, celle aussi des journalistes dans la contingence parfois étroite de l'actualité, des scientifiques encore - quoique ces derniers devraient cultiver plutôt le doute que l'affirmation péremptoire. Plus ils explorent les territoires inconnus, plus ils soulèvent la poussière des question(nement)s.

    C'est donc l'affaire désormais de l'IA.

     

    Lire la suite

  • Robot bineuse à Charrot

    Il y a quelque temps, j'ai évoqué les épinards pleins de mauvaises herbes d'un maraîcher député, devenu bio  - le maraîcher, pas le député qui lui est toujours PLR. Il y en avait tant de mauvaises herbes que la culture avait complètement disparu. Peut-être que cela n'a pas d'incidence pour transformer les dits épinards en bonne soupe, mais quel boulot s'il faut séparer le bon grain de l'ivraie. Heureusement, dans un temps pas si lointain, des robots bineuses viendront prêter main forte aux cultivateurs. 

    Il se trouve qu'en ce dimanche d'été indien sans fin, la lecture de The Economist m'a à nouveau mis sur la piste des futurs bras qui permettront une culture bio économique. 

    Lire la suite

  • Maudet est-il une entrée du dictionnaire de JFK?

    JFK macron jdd.jpgPassez la frontière, attablez-vous au bar PMU Le France, sirotez un Ricard sous le soleil de septembre et ouvrez Le JDD. C'est la douce France qu'on aime. Et qu'on aime détester: son centralisme parisien en tout premier, sa monarchie républicaine. Par contraste, ces deux travers nous font aimer la Suisse, son fédéralisme, sa démocratie. Qui ne sont pas sans défauts non plus. 

    Le Journal du Dimanche n'est pas mal fait. J'y lis toujours quelques articles intéressants. Même si, dans la presse hexagonale, je préfère Libération qui m'emmène dans des contrées où je suis moins chez moi. Dans l'édition de ce dimanche, sous le titre "Un libéral sans complexe à l'Elysée", je dévore d'une traite l'extrait d'une notice que Jean-François Kahn - dont j'ai toujours admiré la plume et l'extrême centrisme - consacre à M, dans son nouveau dictionnaire dont toutes les entrées commencent par...  M.  M, la maudite.

    Lire la suite

  • De quoi ont peur les Genevois?

    votation 23 2018 paradis.jpgLes urbains, donc les Genevois, sont comme des poussins. Lorsque un danger les menacent, ils courent  à la première alerte se réfugier sous leur mère Etat-poule. Ce dimanche, deux initiatives (l'une - les aliments équitables - plutôt verte libérale, donc propice aux étrangers à condition qu'ils soient bien élevés comme des Suisses; l'autre - la souveraineté alimentaire, plan Wahlen version XXIe - opposée aux étrangers qui viennent concurrencer les Suisses) ont été plébiscitées à Genève et rejetées en Suisse. Je fais partie du camp des Suisses.

    Ce grand écart entre les électeurs (les rats des villes et les rats des champs comme on disait jadis des deux variétés qui composaient l'alors dominant parti radical (devenu PLR)) s'explique entre autres par le rapport que les uns et les autres entretiennent avec la nature. 

    Lire la suite