Air du temps

  • "Au final, Gabriel ne sera pas mort pour rien." Fernand Melgar

    fernand melgar dealer.jpgJe n'ai suivi, comme beaucoup sans doute, que par la bande la dénonciation par Fernand Melgar du deal de rue à Lausanne. Lausanne la rupestre, comme avait dit avec toute la morgue qu'un Genevois peut avoir du haut de son jet d'eau un magistrat Vert de notre bonne petite ville, "où le deal de rue est aussi déployé qu'ailleurs", a dit un Municipal de la cité vaudoise pour dire que chez lui tout allait bien.

    J'ai suivi aussi d'une oreille le dernier Infrarouge d'Esther Mamarbachi consacré à ce sujet justement, où chaque responsable s'est empressé de déclarer que le deal était sous contrôle. Et que les consommateurs étaient au fond libres de consommer et qu'il n'était pas question de remplir Champ-Dollon avec la fine fleur de la société qui sniffe à l'occasion quelques lignes de coke - ça fait tellement du bien, paraît-il.

    L'avenir atteint Genève.

    Lire la suite

  • Le Matin, La Presse et la presse

    le matin numerique.jpg

    Le Matin devient une marque 100% numérique, annonce Tamedia. Le numérique est dans l'air du temps, branché, envahissant. Rien n'y échappe. On y est enchaîné comme les condamnés à leur boulet (devenu bracelet électronique, traceur et interprète "intelligent" de tous nos faits, gestes, pets et pensées). Sauf que le numérique n'est pas un paradis pour tous et partout. Notamment pour les entreprises de presse classique, dont la fortune a été plutôt bonne jusqu'à la bascule du millénaire.

    Le quotidien La Presse au Québec, dont j'ai pu croire ici et  qu'il pouvait représenter l'avenir de la presse, a été un des premiers à abandonner son édition imprimée et à miser sur le numérique. L'an dernier, il a aussi bazardé son édition imprimée du week-end et a fondé entièrement son avenir sur un site internet modernisé et gratuit. Son éditeur, qui n'a jamais publié les chiffres de cette aventure, vient de le lâcher, a raconté Le Temps, le 21 mai dernier. 

    Lire la suite

  • De la gare des Vernets en cul de sac au sac de noeuds du PAV

    gare des vernets 1894.pngLa terre est vaste mais les hommes n'ont cessé de se chamailler pour quelques arpents, de s’entre tuer pour quelques territoires, quelques collines, quelques mers et déserts supposés riches en matières premières, de dresser des murs et des frontières pour chasser les manants, les mettre à ban (en banlieue) et protéger les propriétaires. Et les cités qu'ils forment pour se défendre.

    Aujourd'hui, ici, bon nombre de manants sont propriétaires, par le biais de leur caisse de pensions qui leur promett(ai)ent des rentes jusqu'à la fin de leurs jours (le plus tard possible selon l'échelle du bonheur actuelle).

     

    Lire la suite

  • Le Conseil d'Etat prête serment devant une Bible ouverte

    vision numerique maudet.jpgLe Conseil d'Etat prête serment devant une Bible ouverte, ce 31 mai, veille du 204e anniversaire de l'arrivée des Suisse au Port-Noir. Personnellement, ça  ne me choque pas. Et je trouve même sain et rassurant cet enracinement dans une histoire vieille de 25 siècles au moins qui a forgé l'Europe et le monde, autant que les autres courants philosophiques et que nos hormones.

    Car nos hormones ne sont pas pour rien dans l'instinct de survie, la reproduction, le mélange des sangs, la guerre donc, l'asservissement, les razzias, les rapines, les meurtres, la gloire aussi, la colère, le courage, la témérité, la maternité, la transmission du témoin au fil des générations...

    Les hormones ne figureront sans doute pas dans le discours de Saint-Pierre que Pierre Maudet, président de la République et Canton de Genève durant le quinquennat 2018-2023, exposera peu après 17 heures en la cathédrale de Genève. 

    Lire la suite

  • Les thuyas d'Antonio Hodgers

    sitg zones.jpgL'actuel ministre de l'Aménagement du territoire, du logement et de l'énergie, dès le 1er juin ministre du Territoire seulement, qui, à l'urbanisme, à l'architecture et au logement ajoutera l'environnement et l'agriculture à son dicastère, était ce midi l'invité vedette d'un débat intitulé "Faire la ville dense?".

    Le point d'interrogation est superflu pour le militant écologiste qui se dit soucieux du gaspillage des mètres de carré de verdure ici et partout ailleurs (en France voisine donc aussi qui, depuis 30 ans, accueille les travailleurs - bientôt 100'000 - que le canton ne veut ou ne peut loger). 

    Le débat a été chaud.

    Lire la suite

  • Maudet peut-il être président?

    tour baudet off.jpgArt. 105 de la Constitution genevoise: Collégialité et présidence 
    1 Le Conseil d’Etat est une autorité collégiale. 
    2 Il désigne parmi ses membres une présidente ou un président pour la durée de la législature. 

    Donc si les trois élus de gauche refusent de donner la présidence à Pierre Maudet et que les trois de droite votent pour lui, dont lui, c'est bien Mauro Poggia qui fera le prince. A moins qu'Antonio Hodgers, vieux copain de Pierre, ne fasse jouer ses amitiés orientales. 

    Qui aurait imaginé une telle Genferei, ourdie bien avant les élections et qu'un journaliste au moins connaissait, depuis le début peut-être en automne 2015, puisque, lit-on, c'est son enquête qui a alimenté le rapport d'un policier (le président sortant du syndicat des inspecteurs) remis au procureur général en été 2017, lequel a ouvert une enquête contre X?

    Lire la suite

  • La presse nous cache des choses

    ecr courrier pastoral.jpg

    Un lecteur assidu tance régulièrement mon journal préféré pour son incomplétude. Branché sur le conflit israélo-palestinien, dont on espère qu'il ne deviendra pas un conflit moyen-oriental, il constate que le choix d'articles publiés par la Tribune reflète insuffisamment les exactions des Palestiniens à l'encontre des Israéliens. Rarement le contraire.

    Tous les lecteurs pourraient se plaindre pareillement.

    Lire la suite

  • Des députés performants. Vous avez dit performants?

    cloche grand  conseil députés.jpgMon activité de responsable des pages Opinions, Courrier des lecteurs et du forum des blogs - à 70% depuis un an - ne me laisse guère de temps pour rédiger. Cette semaine fait exception puisque j'ai publié une perspective et un article sans prétention. J'en parle parce que la perspective m'a valu quelques commentaires positifs et même une interview sur le sujet - la performance du Grand Conseil genevois - par Radio Cité. 

    Le mot performance a été mis en question par les députés que j'ai contactés. On peut certes en discuter mais l'autre mot que l'on utilise plus généralement - l'efficacité - renvoie à la même obligation, celle de définir les critères de rendement et de l'économie parlementaire.

    Qu'est-ce qu'une bonne loi? Combien de temps faut-il pour voter, modifier un texte légal? Comment fait-on pour évaluer la pertinence, l'efficience d'une loi? Qu'est-ce que le contrôle parlementaires? Comment doit-il s'exercer? Deux affaires récentes montrent combien le parlement genevois est loin d'être performant, efficace... La commission d'enquête parlementaire sur l'affaire Adeline et la loi sur la laïcité. Deux fiascos de première classe. Sans conséquence sur les jetons de présence des élus. Au contraire. 

    Lire la suite