jeudi, 30 octobre 2014

Bascule fiscale, facture sociale..., la révolution communale

Bascule fiscale, facture sociale, Geneve devient suisse. 200 ans après le rattachement de la petite République à la Suisse, qui n'était pas encore fédérale, mais que des Genevois ont contribué à forger en une democratie moderne, au temps du radicalisme triomphant, étatiste et éclairé. Genève adopte donc le vocabulaire des confédérés pour tenter de mieux gérer la chose publique entre les différents acteurs que sont le Canton et les communes.

Francois Longchamp, dont on se demande parfois à quoi il sert depuis qu'il est devenu président durable du gouvernement, est en première ligne. Le char qu'il conduit a autant de risques de sortir de la route qu'un autre carosse dont il tient les rênes, le Grand Geneve, qui est lui déjà sorti de route, le 18 mai dernier, à la suite d'une ruade non contrôlée mais récurrente d'un des chevaux de l'attelage politique du canton...

Lire la suite

vendredi, 24 octobre 2014

Les deux faces de Libération

Capture d’écran 2014-10-24 à 20.32.03.pngJ'ai acheté hier Libération en papier. 1€ 70 en France, 3 fr 30 à Genève... 0€79 par abonnement sur iPad... Que vaut l'information? Il paraît que le prix Nobel 2014 a précisément étudié le casse-tête des entreprises à clients multiples, celles comme la presse qui vendent à des lecteurs mais aussi à des annonceurs. Sans parler des politiques qui, sans les médias, n'existeraient tout simplement pas.

Ainsi pour revenir à nos préoccupations "Vu du Salève", Léman Bleu a jusqu'à l'an dernier diffusé les séances du Grand Conseil genevois pour 200'000 francs, sans ajouter une once de plus-value rédactionnelle, tandis que la Tribune a délégué régulièrement un journaliste qui publiait une synthèse des débats (ce qui est généralement un tour de force), gratis pour la République.

Lire la suite

20:33 Publié dans France, Médias, Politique | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer | |  Facebook | | | |

jeudi, 23 octobre 2014

Sicli: remarquable gaspillage!

IMG_1098.PNGJe tombe par hasard sur une rediffusion sur Leman Bleu de Sicli, une ode au bâtiment des architectes, une coquille d'œuf en béton armé au coeur du PAV. Les présentateur d'Urban Lecture n'ont pas de mots assez forts pour chanter la qualité, l'audace, le modernisme de l'ancienne usine devenue espace dédié à l'architecture et à l'urbanisme.

Sauf, qu'aujourd'hui on ne pourrait plus construire un tel bâtiment. C'est sans doute une des passoires à énergie les plus formidable du canton. Mais nos architectes n'en disent mot.

22:15 Publié dans Economie, Urbanisme | Lien permanent | Commentaires (1) |  Imprimer | |  Facebook | | | |

mercredi, 22 octobre 2014

68? Non 36,9!

Capture d’écran 2014-10-24 à 20.50.58.pngDifficile le débat lancé par 36,9. Moncada est sensible, souvent pertinente. Ce soir, elle n'a que brassé des poncifs. Sans doute le sujet abordé est-il trop vaste, trop douloureux, trop étranger à la vie qui va. Les malades, les vieux ne font pas la une des journaux.

Ils sont solitaires, les vieux. Ils s'en plaignent. La belle affaire.

On a donc eu droit à des louches et des louches de bons sentiments, de pétitions d'intention, de pas mal de y'a qu'à et de beaucoup de faudrait qu'on. C'est oublier que les vieux sont comme des gamins. Tous les six mois, ils changent, leur vision des choses se modifie à leur corps défendant, leurs besoins ne sont plus les mêmes. Les uns grandissent, s'émancipent, se renforcent, se libèrent, les autres rouillent, angoissent, dépriment, s'enferment.

Lire la suite

dimanche, 19 octobre 2014

Seule au monde, grâce à l'enfer gamma?

Capture d’écran 2014-10-24 à 20.55.20.pngLa curiosité des hommes est sans limites. Depuis Lucy (à propos j'ai bien aimé le film de Besson, même si ce n'est pas du grand cinéma) Adam ou quelques autres cousins, nous autres nous interrogeons sur le ciel sans fonds (si ce n'est la limite du temps depuis que notre monde bigbangua), on y cru voir des sphères peuplées de toutes sortes de créatures y distillant une musique céleste, puis une nuit profonde quoique non vide, piquée d'étoiles qu'on ne sut que récemment éloignées à des distances à jamais infranchissables car passées. Ces jours, des savants multiplient les planètes et voient des terres par milliers et donc des vies peut-être ailleurs...

Voilà que deux autres savants émettent un doute. Nous pourrions bien être seuls dans l'univers car les autres candidates à l'éclosion de la vie ont très vraisemblablement vécu un enfer, auquel nous avons échappé. C'est que, pensent nos deux savants, Piran et Jimenez cités par The Economist de cette semaine, notre soleil est un peu éloigné du cœur de la voie lactée, où les collisions de supernovae ou de naines blanches surviennent aussi fréquemment que des billes dans un préau d'école.

Lire la suite

10:06 Publié dans Dans quel état j'erre, Energies, Nature, biologie, université | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer | |  Facebook | | | |

vendredi, 17 octobre 2014

Réalité décalée

IMG_1086.jpgÇa remonte déjà à décembre 2013, mais je trouve ces montages assez astucieux pour en conserver la trace dans mon blog. J'ai découvert ce site via la proposition Magazine de Flipboard, une manière comme une autre de curer les allées du web et de n'en conserver que les pépites. C'est donc à cette adresse www.wikilinks.fr où tout un chacun peut publier ses œuvres, tout plein de créations nouvelles (pour moi). Assez bluffant. Comme Body-Art qu'on a déjà vu ailleurs ou encore la face cachée des pochettes de disque vinyle.

13:28 Publié dans blogs et net | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer | |  Facebook | | | |

mercredi, 15 octobre 2014

Schneider-Ammann et la pomme

Notre ministre de l'Economie en viendra-t-il un jour, comme le premier ministre Finlandais, à reprocher à Apple la chute des empires horloger et bancaire de notre beau pays? Il ne sera peut-être plus au pouvoir, n'empêche que la menace est sérieuse. AppleWatch, qui n'est certes pas faite pour donner l'heure, et ApplePay, qui n'est pas fait non plus pour hypothéquer sa maison, vont balbutier quelque temps encore. Sauf que l'iPhone en moins de deux lustres a tué Nokia.

La montre suisse est un bijou, c'est ce qui, espérons-le, l'a sauvera des crocs de la pomme, à condition que leur mécanique emporte quelques e-connexions bien pointues. Celle qui a le plus à craindre, c'est la Swatch. A moins de se réinventer en quelque chose qui ne fait pas que donner l'heure.

Réponse d'ici 2020.

17:25 Publié dans Affaires fédérales, Air du temps, Economie | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer | |  Facebook | | | |

Divorce,... Diceptationis

Que Dieu existe ou pas n'a sans doute pas d'importance. Ce qui façonne le monde, c'est que des humains croient dur comme fer qu'il existe au singulier ou au pluriel et d'autres pas. Croyants ou non, nous sommes tous confrontés aux mêmes grandes injonctions: le respect de soi, d'autrui, de la nature, du cycle de la vie. D'où découle une brassée d'autres défis: ma liberté et celle des autres, mes moyens et ceux des autres, ma destinée et celle des autres. Que l'on retrouve par exemple dans le célèbre "liberté, fraternité, solidarité".

Trois mots simples. Suffisants pour vivre en bonne intelligence. Pourtant l'Etat et ses serviteurs n'ont de cesse, s'inspirant de ces trois principes et de quelques autres, de codifier la vie des gens. Les lois, les règlements, les ordonnances, les directives publiées ou occultes, les pratiques usuelles ou professionnelles, les normes publiques ou privées, consensuelles ou imposées, s'accroissent sans fin.

Les religions et leurs églises qui s'occupent des affaires de Dieu n'échappent pas à cette production normative compulsive.

Lire la suite

09:24 Publié dans Air du temps, Dans quel état j'erre, Droit, justice, Monde | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer | |  Facebook | | | |

dimanche, 28 septembre 2014

Pourquoi Berne ne veut pas de la traversée du lac

Geneve etude n1 zones tabous.PNGOn devrait toujours lire les rapports de la Confédération. Dans moins de deux heures, quand on connaîtra le résultat du vote sur la traversée de la rade, l'étude préliminaire que Berne a publiée le 21 mars 2013 sur la résorption des bouchons à Genève va sans doute revenir sur le devant de la scène. [à télécharger ici]

On y trouve la réponse à la question pourquoi Berne - du moins ses experts - ne veut pas de la traversée du lac et privilégie la création d'une voie supplémentaire dans chaque sens sur l'autoroute de contournement que Christian Grobet et ses experts d'alors avaient sciemment sous-dimensionnée.

Lire la suite

10:34 Publié dans Affaires fédérales, Démocratie, Urbanisme | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer | |  Facebook | | | |

jeudi, 25 septembre 2014

Genève - Los Angeles: les élucubrations d'un prof

geneve los angeles.PNGLes profs, c'est fait pour donner des leçons. J'avoue que celle qu'ils nous assènent depuis quelque temps à propos de la traversée de la rade me font sortir de mes gonds. Un collègue m'a mis sous le nez la chronique que le géographe lausannois Jacques Lévy a commis pour Le Temps. Le scientifique assène quelques vérités à nous autres les coincés du bout du lac qui allons voter pour un tunnel urbain, alors que du haut de sa chaire Jacques nous propose rien moins que de faire le tour du lac par le Valais... Si, si vous avez bien lu!

 

[Cliquez sur l'image pour l'agrandir. A la même échelle, Los Angeles et Genève]

Lire la suite

22:13 Publié dans Démocratie, Urbanisme | Lien permanent | Commentaires (1) |  Imprimer | |  Facebook | | | |

mercredi, 24 septembre 2014

La démocratie participative: l'Ecosse, Paris, Genève

Le Royaume Uni respire parce que l'Ecosse a refusé la référendum d'indépendance. Cameron va-t-il être fidèle à ses promesses en accordant à la province un peu plus de souveraineté fiscale? That Si the question?

Paris bruisse de la démocratie participative que sa maire nouvelle, Anne Hidalgo, lui propose. Les Parisiens doivent choisir ces jours entre la végétalisme ion d'un mur aveugle et l'émancipation culturelle d'une friche industrielle. 75 millions d'euros sont en jeu. Sur France culture ce matin une journaliste rappelait qu'au plus fort de la mode participative à Porto Alegre, pas plus de 1,5% de la population de cette ville toujours emblématique aux yeux des altermondialistes participait effectivement aux scrutins.

Ce week-end prochain, les Suisses sont invités à trancher sur 20 gros milliards de francs, le budget de l'assurance maladie de base que d'aucuns pensent plus efficace de faire gérer par des fonctionnaires plutôt que par des entreprises privées. On comprend sans les approuver, les médecins qui, comme pas mal de monde, préfèrent le contrôle de l'Etat sur lequel ils pourront influer via les lobbies parlementaires qui ne seront plus ceux des caisses maladie mais ceux des professionnels de la santé.

Ce même 28 septembre, les Genevois votent sur un tunnel, un bon gros milliard de francs, qui pourrait bien libérer le pont du Mont-Blanc et les rues avoisinantes de pas mal de trafic privé et améliorer sensiblement la circulation des bus.

Lire la suite

lundi, 15 septembre 2014

Quatre-treize! Libération en mode Minority Report

Libération se réinvente. 93 emplois passent à la trappe et le patron, Laurent Joffrin, crée le journal version Minority Report, vous savez ce film de science fiction où l'on suit une brigade de flics chargée d'arrêter les criminels quelques secondes avant leur forfait.

Dans son discours à la rédaction, après le coup de hache qui ampute plus d'un tiers des effectifs, Joffrin écrit: "Il s’agira de produire non le quotidien de la veille mais celui du lendemain". Les 130 rescapés sont invités à être les précogs (de précognition) du journalisme. Au fond, peu importe les faits, pourvu qu'on ait l'ivresse des analyses!

22:18 | Lien permanent | Commentaires (2) |  Imprimer | |  Facebook | | | |

samedi, 13 septembre 2014

La Suisse au 29e rang!

image.jpgLes gens adorent les palmarès même s'ils savent que toutes statistiques comportent des biais. La curiosité l'emporte et on y jette un coup d'œil comme les horoscopes on le fait des horoscopes - au cas où. Au pire ou au mieux, ça peut nourrir une conversation. Saviez-vous que la Suisse pointe au 29e rang du dernier concours concours PISA? Au 29e rang?
- Je croyais notre pays mieux classé...
- je l'ai lu dans The Economist. Le ranking range les pays en fonction des performances des élèves tempérés par le salaire des profs. Instructif, non! Je serais curieux de connaître le rang des cantons suisses.
- Plus possible, mon cher, trop de cantons suisses ont refusé de payer le surcoût qu'implique un échantillon plus grand, du coup il n'est plus possible de la comparer.
- Sacrés Suisses, ils appliquent encore à la lettre leur devise nationale, de plus en plus écornées ou battue en brèche: pour vivre heureux vivons cachés!

08:41 | Lien permanent | Commentaires (4) |  Imprimer | |  Facebook | | | |

vendredi, 12 septembre 2014

Katutura a besoin de nos visites

Les lecteurs des blogs de la Tribune connaissent bien le blog Katutura. C'est une petite voix qui résonne avec un amour mêlé d'un peu de malice et d'indignation. Elle dit souvent sa foi en Jésus, qu'elle aime particulièrement quand il chasse les marchands du temple, laisse les docteur de la loi sans voix, les accusateurs de la prostituée sans action, s'en va dîner aussi bien chez les pauvres que les percepteurs d'impôts et guérit les malades sans se soucier des règles du sabbat. Ce Jésus-là l'anime toujours, la soutient dans sa quête de vérité, nourrit ses colères contre les possédants, les bien-pensants, les savants même et lui dit que Dieu est un Dieu ni fini ni infini mais se fait au jour le jour de la vie des hommes...

Sa vie entière, Katutura l'a donnée aux pauvres, aux sans voix, aux humiliés, aux expulsés. En Afrique du Sud durant 34 ans. Et ici, en Suisse, parmi les migrants. Une vie d'amour au service des autres.

Lire la suite

18:15 Publié dans Air du temps, Blogosphère genevoise, Dans quel état j'erre | Lien permanent | Commentaires (3) |  Imprimer | |  Facebook | | | |

jeudi, 28 août 2014

Ville de Genève: 400 millions ou 60% de plus en 15 ans!

image.jpgUn peu plus de 700 millions en l'an 2000, plus d'un milliard de francs en 2015, 1'139,3 millions exactement, telle est la croissance des charges de la Ville de Genève en 15 ans. Faut-il s'en réjouir, s'en alarmer? Comment savoir? C'est la tâche ardue des élus. Vu que le budget émane d'une Municipalité de gauche, la gauche se réjouit et la droite se lamente. On n'a pas beaucoup avancé.

La gauche la joue consensuelle cette année. Elle ne veut pas donner d'arguments à ses adversaires car elle sait qu'elle pourrait bien perdre des plumes aux prochaines élections du printemps prochain, surtout les Verts déjà étrillés aux dernières élections cantonales et dont la gentille et souriante conseillère administrative peine à faire entendre sa différence.

La gauche accorde donc aux PDC Barazzone, plus vert que vert si l'on en juge par la jungle que ses services ont fait pousser au centre ville, aidé il est vrai par un été pluvieux, les policiers qu'elle avait compté au PLR Maudet devenu comme on sait ministre de la Sécurité cantonale et dont le nouveau joujou, la future prison des Dardelles, est contesté par... une étrange coalition Vert-PDC. Pour le reste saupoudrage, saupoudrage, telle est la recette d'un budget bien raisonné, jusqu'à et y compris ce mythique et merveilleux équilibre qui ravit les comptables et contente les juristes. Le tout sans changement apparent de la fiscalité. Que demandez de plus? Salerno est sûr de sa réélection.

Lire la suite

08:20 Publié dans Affaires municipales, Economie, Politique genevoise | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer | |  Facebook | | | |

lundi, 25 août 2014

Presse, la fonte

image.jpgImpressionnant ce reportage d'Esquire montrant la fonte du prestigieux The Philadelphia Inquirer, un des grands journaux américains, frappé comme tant d'autres par la crise des médias où les États-Unis jouent les précurseurs. Il est l'œuvre du fils d'un journaliste licencié. 5 ans durant Will Steacy a photographié les hommes, les locaux, les symboles, les signes d'une profession, trop diverse, trop multiple pour la contenir dans un seul terme.
Deadline, Bouclage, est publié sur Kickstarter un de ces nombreux sites de financements des œuvres, un des avenirs de la presse? Steacy réclamait 15'000 dollars, il en a récolté plus de 26'000.

19:52 Publié dans Médias | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer | |  Facebook | | | |

Avant, après 14, le monde

Quand je me contemple je me contente, quand je me compare je m'effraie. Cette version de la maxime de Talleyrand, qu'écrivait à ses parents un mercenaires suisses, n'a pas perdu de son actualité. Durant ce long été 14, qui n'en finit pas d'être arrosé et frais, la vieille Europe a pu revisiter son histoire moderne - la grande guerre de 14 - et mesurer combien l'Etat islamique - qu'on appellerait le diable, si on y croyait - n'est pas exceptionnel dans l'ordre de la mort et de l'horreur. D'autres conflits - la Deuxième guerre mondiale, le Vietnam et d'autres encore - ont multiplié les victimes, que les conflits du tiers-monde (un concept en vogue dans la deuxième moitié du siècle dernier) ou les bombes terroriste contemporaines n'ont pas dépassé en intensité et en destruction.

Cependant le monde change. Et l'Occident, champion des champs de bataille, des villes bombardées et des victimes par dizaines de millions, est devenu porteur des droits de l'homme et des échanges mondialisés. Aujourd'hui, les conflits sont locaux, de basse intensité, les victimes se comptent en milliers. Les opérations de maintien de la paix mobilisent plus de troupes que les conflits ouverts.

Un rien peut mettre le feu aux poudres, entend-on ici et là. Vraiment? Croit-on sérieusement que l'OTAN déclarerait la guerre à la Russie si le conflit ukrainien devait s'envenimer? Nous ne sommes sans doute pas à jamais à l'abri des folies qui ont entraîné le monde dans la guerre en 14 et inauguré un siècle barbare, cependant les antagonismes s'affrontent et s'apaisent désormais par d'autres moyens.

Lire la suite

08:23 Publié dans Air du temps, Dans quel état j'erre, Europe | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer | |  Facebook | | | |

mercredi, 02 juillet 2014

Ciel, le Temps lorgne sur Lausanne! Qui s'en émeut?

Soixante kilomètres, une demi-heure en RER, moins que ce qui sépare la banlieue nord et sud d'une vraie métropole, de celles qui topent à 3 millions d'habitants ou plus, bref rien a voir avec Geneve et Lausanne, deux minipoles qui, glose la RTS, en ce 2 juillet, rivaliseraient pour être la capitale de la Romandie.

La migration du journal Le Temps à Lausanne, évidente depuis son rachat par un des deux grands éditeurs du pays, tous deux basés à Zuriich, offre l'occasion de rebrasser le brouet. Pour être inviter sur le plateau, il faut avoir tweeté sa peine. Ce qu'a fait le grand Manuel, le jamais maire de Genève, qui ne se console pas de n'avoir pas été ici ce que les Delamuraz ou autres Brelaz sont à Lausanne, des chefs durables. On a donc droit aux poncifs du bout du lac du nostalgique de service qui croit penser global et ne peste que local.

Lire la suite

11:57 Publié dans Affaires fédérales, Information, Médias, Politique | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer | |  Facebook | | | |

samedi, 28 juin 2014

La Suisse et le futur Shaqiri américains

image.jpgXherdan Shaqiri a choisi la Suisse. Tant mieux pour La Nati!

Je ne sais dans quelles circonstances les parents du triple buteur contre le Honduras sont venus en Suisse alors qu'il n'avait qu'un an, mais ils font sans doute partie de ces millions de nomades contraints, qui, pour une raison ou une autre, ont quitté leur pays, soit qu'ils y ont été forcés soit qu'ils avaient l'espoir de trouver mieux ailleurs. Les deux Amériques sont terre de migrants, qui ne se sont guère embarrassés des peuples premiers aujourd'hui rayés de la carte ou soumis.

Dans The Economist de cette semaine, j'ai repéré cette infographie ( cliquez sur l'image pour l'agrandir). Elle nous dit que 15000 gosses Honduriens, un chiffre en forte progression, sont parvenus à entrer aux États-unis malgré les murs et les barrières que le peuple de cette terre promise dresse contre les barbares du sud. Il y a peut-être parmi ces migrants un futur Shaqiri américain. Jouera-t-il au Qatar en 2022?

J'apprends aussi, en lisant la dernière livraison de Bilan qui fête ses 25 ans, que le patron de Facebook met sa fortune au service d'un projet politique, celui de la sélection des migrants...

07:38 Publié dans Air du temps | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer | |  Facebook | | | |

vendredi, 27 juin 2014

Swiss comme les producteurs de tomates!

image.jpgSur RTS La Première ce soir, le patron de Swiss romande pleure comme un paysan.

- Msieur, c'est pô juste, y 'en a qui jouent dans mon carré sable et qui n'respectent pas les règles du jeu!

Quelles règles mon petit et qui sont ces grands méchants concurrents?

- Bin, eux, princes des sables et du pétrole, y peuvent jouer 24 heures sur 24 alors que moi on m'envoie au lit entre minuit et six heures du mat. Et puis y zont des avions tout neufs que je ne sais pas avec argent ils ont achetés... snif!

En fait tu voudrais que maman Helvetia te donne des sous?

- Non, enfin, je ne sais pas, j'voudrais juste que tout le monde joue avec les mêmes règles.

Jouer avec les mêmes règles, c'est ce que demandent les producteurs de tomates genevoises qui fêteront ce fruit dans 15 jours à Carouge et bien d'autres producteurs, mais ce n'est pas ce que demande les consommateurs. C'est aussi ce que demande le syndicat pour les travailleurs du traiteur de ligne Gâté Gourmet, qui fut un rejeton de Swissair.

Les mêmes règles pour tous... ça passe par Un peu plus d'Europe, non, et un peu plus d'OMC?

19:35 Publié dans Economie, Gestion publique, Politique | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer | |  Facebook | | | |

vendredi, 20 juin 2014

Genève Lausanne Lhasa

image.jpgLe père de Swissmetro s'est donc enfin converti aux bons vieux rails du XIXe siècle. Le rêve du métro souterrain dans un tube à vide ayant été repris par l'Américain - mais dans un tube posé sur des piliers (bien moins cher à construire et bien plus facile à secourir en cas de défaillance) - le voilà renvoyé au XXIIe siècle peut-être pour la Suisse. Vive donc la deuxième ligne sur le plateau suisse de Genève à Zurich plus ou moins le long de l'autoroute À 1, mais en passant par Payerne, nécessairement, où se bâtit le futur aéroport spatial de la Suisse, lequel sera à 20 minutes de GVA (Genève Voltaire aéroport) et à 45 minutes de Kloten.

Malheureusement, comme pour le CEVA, la Suisse officielle a pris la mauvaise voie, celle du tracé de 1912 pour le RER genevois, lequel ne relie donc correctement ni l'hôpital, ni la couronne de cité, de Veyrier Carouge à Plan-les-Ouates, Bernex-Onex, Vernier et Cointrin-Gd-Saconnex, celle de la troisième voie le long de la ligne CFF de 1870, où jamais on ne pourra en construire une quatrième sauf à l'enterrer sous les deux ou trois autres. Compte tenu du nombre de gares traversées et de l'urbanisation environnante,impossible sur ce ligne première de faire circuler un train à plus de 200 km/h

Lire la suite

18:20 Publié dans Affaires fédérales, Démocratie, Gestion publique, Urbanisme | Lien permanent | Commentaires (1) |  Imprimer | |  Facebook | | | |

mercredi, 11 juin 2014

Un Conseil d'Etat arc en ciel ou gris?

conseil d'etat hoto officielle juin 2014.pngIl y a quatre ans, le nouveau gouvernement avait annoncé son premier programme de législature du dernier étage de l'Office mondiale de la météorologie. Quatre ans plus tard, on retombe sur terre (sauf pour la photo officielle*). Le brouet gouvernemental 2014-2018, présentée cet après-midi dans l'obscure salle des Fiefs, au cœur de l'Hôtel-de-Ville, est gris comme la molasse de la Tour Baudet.

La faute à la dette que le gouvernement genevois semble découvrir à chaque début de législature pour mieux l'oublier pendant quatre ans. La faute à la trouille aussi, la trouille de perdre les poules aux oeufs d'or - lisez ces sociétés multinationales sans domicile fixe, actives dans le trading, dans la gestion des marchés, l'optimisation fiscale, dans la finances. On les rassure donc une nouvelle fois. On leur confirme qu'elles seront toutes traitées avec reconnaissance. Leur taux fiscal diminuera de moitié ou presque. Les propriétaires à Genève doivent eux s'attendre à se serrer la ceinture.

Lire la suite

17:35 Publié dans Démocratie, Gestion publique, Politique genevoise | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer | |  Facebook | | | |

mardi, 27 mai 2014

La guerre des graines et la liberté des paysans

image.jpgFrance 5 a diffusé ce soir La guerre des grains un document genre "Le monde selon Monsanto", très dans l'esprit "Les multinationales affament le monde, ne pensent qu à leurs profits, tuent la biodiversité, manipulent les élus pour qu'ils votent des lois à leur avantage".
L'émission montre donc les résistants à ce monde infernal, telle une agricultrice bien dans ses bottes qui a décidé de resemer ses propres graines de mais ou ce paysan qui marche dans un champ de blé caressant des épis de toutes hauteurs, où, nous dit-on, prospère une centaine de variétés de froment dont une qui serait aussi vieille que l'humanité et dont la diversité est une garantie pour le paysan et donc pour la planète d'échapper à la perte de sa récolte en raison des maladies. On se demande ce qui a bien pu provoquer les famine d'antan. Le paysan tirerait son épingle de la botte de foin en se faisant boulanger - on le voit pétrir la pâte à la main - puis commerçant.

Lire la suite

23:33 Publié dans Pays, paysans | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer | |  Facebook | | | |

dimanche, 18 mai 2014

Des votes d'une population qui a peur

Non au P+R, oui à l'initiative qui expulse les TPG de la communauté tarifaire Unireso. Les résultats des votations de ce dimanche sont dans le droit fil de celles du 9 février. L'expression d'une population qui croit que la prospérité du pays n'est due qu'à son travail et qui n'est plus prête à investir pour l'avenir. Il est aussi le reflet de la déconsidération d'une classe politique éclatée, où seuls les forts en gueule semblent être entendus.

En fait, ce vote ne reflète sans doute pas l'avis de la population active du canton, celle qui bosse et assure le bien-être de tous. Un fait à l'appui de cette affirmation. Dans La classe d'âge des 25-45 ans, les Suisses sont à Genève minoritaires. Ils ont été exclus du vote. Et ce sans inclure les travailleurs hors frontières cantonales qui seront les premiers pénalisés par le vote sur les TPG et le vote sur les P+R.

Les vainqueurs du jour vont crier leur victoire. Il creuse lentement la tombe d'une région qui se disait ouverte au monde. La plus petite des grandes villes internationales, la deuxième capitale des Nations unies n'est qu'une ville d'eau, une bourgade recroquevillée derrière ses remparts. Qui sera donc le James Fazy du XXIe siècle, le révolutionnaire de 1847 qui fit les grands boulevards sur les ruines des défenses à la Vauvan qui enfermait la ville?

12:55 | Lien permanent | Commentaires (1) |  Imprimer | |  Facebook | | | |

vendredi, 16 mai 2014

Carouge Guatemala

La justice genevoise traite les petites et les grandes affaires avec la même main aveugle. Heureux celui celui qui passe au travers des mailles du filet.

Au Guatemala, paradis tropical mais malheureux pays dominé par de grands propriétaires, il y a mort d'hommes, sans doute menaces sur des témoins, corruption et terreur. Le prévenu incarcéré à Genève depuis bientôt deux ans risque chez lui la peine capitale ou la prison à vie. Il n'a donc pas été extradé. Sortira-t-il sans condamnation à Genève, faute de témoins ou au bénéfice du doute, qui, chez nous, profite en principe à l'accusé? Combien ses avocats, sans parler d'éventuels dommages et intérêts, risquent-ils de coûter à la République?

Lire la suite

11:43 Publié dans Communes genevoises, Droit, justice | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer | |  Facebook | | | |