dimanche, 23 novembre 2014

Y a-t-il un tweetprof dans la classe?

"Je tweete, tu tweete, nous lisons!" Après 3 ans d’expérimentation de l’usage de Twitter avec ma classe de CP, je peux dire que les tests sont convaincants : de façon quotidienne, mes élèves se trouvent confrontés à de l’écrit, dans des situations de communications réelles. Ils n’écrivent pas pour avoir une bonne note ou pour faire plaisir au maître, mais pour être lus par des personnes bien réelles ; les abonnés au compte de la classe réagissent, répondent, retweetent, et motivent ainsi les élèves à produire encore plus.

Combien y a-t-il de profs à Genève qui peuvent se prévaloir d'une telle expérience (trouvée sur xyetz grâce au Twetwed Times de Lyonel Kaufmann) ou d'autres au cœur du web?

Lire la suite

14:53 Publié dans blogs et net, Ecole, Médias | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer | |  Facebook | | | |

Les locataires gagnent, les retraités trinquent. Où est le scandale?

Étonnant mais parfaitement compréhensible cet arrêt du Tribunal fédéral qui met en ébullition le monde de la construction et ses financiers, en particulier les caisses de retraite qui ont besoin de gros rendements pour tenir le niveau des rentes promises. (Lire ici et )

Investir dans la pierre rapporte. Près d'un demi million de rendement par an pour un petit immeuble admettait on jusqu'alors. Désormais il faudra se contenter d'un peu plus de la moitié de cette somme. "A ce tarif, pleure dans la Tribune Jean-Remy Roulet, gérant de la caisse de retraite des ouvriers du bâtiment, ça ne rapporte pas assez pour verser les rentes à nos assurés. Mieux vaut placer notre argent ailleurs."

Donc si on suit bien, les ouvriers locataires paient des loyers trop élevés pour financer les retraites. Est-ce normal? Non évidemment.

Lire la suite

14:14 Publié dans Economie, Urbanisme | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer | |  Facebook | | | |

samedi, 22 novembre 2014

Antisémitisme, un cas éclairant

image.jpgÉdifiante l'histoire de cette étudiante genevoise qui, a relaté Le Temps du 19 novembre, se retrouve harcelée, menacée de mort, mise au pilori par une bande de redresseurs de torts, qui ont décidé de publier l'identité des auteurs anonymes de propos antisémites qu'ils débusquent sur la toile. Elle est aussi révélatrice à plus d'un titre des dérives de nos sociétés libérales avancées, dont le degré de civilisation se mesure certes au pouvoir d'achat et aux droits effectifs dont jouit le plus petit de ses membres mais aussi au respect des autres, que naguère on appelait politesse, et à la confiance qu'on a en la justice et la police pour réguler rapidement les débordements eventuels.

Les justiciers d'Israel qui traquent l'antisémitisme dans les tweets et sur le net ont sans doute raison d'être vigilants mais ils ont tort de dénoncer les blasphémateurs à la vindicte publique. La blasphématrice, en l'occurrence, a évidemment eu doublement tort...

Lire la suite

14:27 Publié dans Air du temps, blogs et net, Dans quel état j'erre, Médias | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer | |  Facebook | | | |

vendredi, 21 novembre 2014

En finances publiques, 1+1 fait parfois 3

etat distributeur.jpg"Si je vous dis finances publics, vous répondez..." Le réveil est difficile en ce mercredi matin pour la petite trentaine de stagiaires journalistes que j'interpelle à froid. "Chiffres" dit l'un, "ennui" dit un autre... ça commence bien, me dis-je. Équilibre ajouteun troisième.

Ah l'équilibre, le rêve des ministres des finances. Aussi impossible à réaliser qu'un budget base zéro...

Lire la suite

08:43 Publié dans Economie, Gestion publique, Médias | Lien permanent | Commentaires (2) |  Imprimer | |  Facebook | | | |

jeudi, 20 novembre 2014

Le Grand Genève peu avant l'Escalade. And tomorrow

ternier chateau.jpgLe Genevois vont commémorer bientôt l'Escalade, la seule fête populaire attachée à un événement historique. L'entrée du canton dans la Confédération suisse, dont le chapelet des manifestations s'égrène depuis bientôt un an dans une belle indifférence, n'a jamais rassemblé des foules au Port-Noir, pas plus que la libération de la cité, le 31 décembre 1813, non plus que le schisme de 1536 consommé par un théologien en mal de renommé, un de ces nombreux Français à qui Genève donna sa chance. La Constitution de 1847 ne donne lieu à aucun banquet, celle de 2012 non plus d'ailleurs. Tout juste la fusillade du 9 novembre 1932 sert-elle de commémoration identitaire à la gauche locale.

Les fêtes religieuses scandent encore le calendrier commun et rythment quelques droits à des congés, mais n'emplissent plus les temples autant qu'avant, loin s'en faut. Seuls des festivals et et quelques fêtes, largement subsidiés par la Ville et les communes, attirent des foules disparates, mono- ou pluri-ethniques c'est selon; la plus grande d'entre elles étant la très courue fête de la musique, d'importation française, et les très tristes vide-greniers (gente le quartier est à vous), d'importation anglo-saxonne. Halloween n'a pas pris racine, la fête des voisin-es se cherche, la Lake Parade (s')ennuie, les fêtes de Genève, qu'en dire...

Lire la suite

14:45 Publié dans Air du temps, Manifestations populaires, Pays, paysans, Région | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer | |  Facebook | | | |

mercredi, 19 novembre 2014

TPG: T'es Pas Genevois pour rien

taxi geneve lausanne.jpgJ'étais à Lausanne aujourd’hui. Combien Genève peut paraître provinciale et incompréhensible dès qu'on passe la Versoix. Une grève en plein XXIe siècle! Et pour quelle raison? Parce que le prix du ticket de bus va passer de 3 fr 50 à 3 fr et qu'il risque de manquer 15 petits millions dans la caisse de la régie publique des transports. 15 millions que le syndicat dominant réclame aux contribuables comme un gamin qui piaffe parce qu'il n'a pas reçu son Kinder en chocolat. On ne rêve pas, ici c'est Genève.

D'abord, personne n'est sûr que ces 15 millions vont réellement manquer d'ici la fin 2015. L'AVIVO, qui n'a évidemment pas manqué d'apporter son soutien aux grévistes, avait fait campagne en mai dernier en expliquant qu’appâtés par la chute des tarifs les Genevois prendraient d'assaut trams et bus et compenseraient ainsi la perte. Une très sage réflexion économique au demeurant. Qui ne demande donc qu'à être testée.

Photos: Cornavin à 8h30 et devant la gare de Lausanne à 9h15 (cliquer pour agrandir)

Lire la suite

18:00 Publié dans Air du temps, Economie, Gestion publique, Politique genevoise | Lien permanent | Commentaires (1) |  Imprimer | |  Facebook | | | |

dimanche, 16 novembre 2014

La Suisse championne du refoulement

image.jpgOn a peine à le croire mais puisque c'est la NZZ qui relie l'information, on va lui donner du crédit. La Suisse est championne du refoulement des migrants, selon un document confidentiel de l'Union européenne que la rédaction dit détenir.

Entre 2009 et 2013, la Suisse a renvoyé dans le premier pays d'accueil dix-sept mille personnes, soit 16% des demandeurs d'asile entrés durant cette période, ce que l'Allemagne n'aurait fait qu'à quinze mille reprises, soit 5%, et la Suède huit mille fois, soit 4%.

Lire la suite

09:54 Publié dans Affaires fédérales, Démocratie, Europe, Médias | Lien permanent | Commentaires (3) |  Imprimer | |  Facebook | | | |

vendredi, 14 novembre 2014

Le pain augmente, c'est un scandale

image.jpgL'été a été pourri. Les blés ont germé. Il va falloir importer. Donc préparez-vous, braves consommateurs, à voir les prix monter. La logique économique semble imparable. Elle sert les intérêts des meuniers et des boulangers. Deux raisons permettent pourtant de la mettre en doute.

Lire la suite

23:13 Publié dans Economie, France | Lien permanent | Commentaires (1) |  Imprimer | |  Facebook | | | |

mercredi, 12 novembre 2014

Les travailleurs les mieux lotis manifestent

Les travailleurs les mieux lotis du canton de Geneve manifestent. Les fonctionnaires genevois ont le soutien du Parti socialiste. Normal?

Pour mémoire, les salariés du secteur public genevois sont généralement mieux payés que leurs collègues du secteur privé, jusqu'à un salaire de 6000 francs par mois. Après la différence se tasse et devient négative pour les hauts cadres de l'Etat. L'écrasement de l'échelle des traitements est particulièrement forte à Genève, grâce notamment aux syndicats. Mais ce n'est jamais assez. La moindre écorchure à la carrière et au salaire devient donc une attaque antisociale de la droite au pouvoir.

Évidemment dans un monde idéal, genre socialiste, soviétique, fouriériste et proudhonien, tous les êtres humains auraient le même revenu et travailleraient selon leur capacité, les doués, les experts, les demerdes, les assidus, les serviables, plus que les autres...

Lire la suite

12:08 | Lien permanent | Commentaires (6) |  Imprimer | |  Facebook | | | |

mardi, 11 novembre 2014

Le baptême à la baïonnette et la laïcité à la Genevoise

image.jpgDeux protestants, deux radicaux, Pierre Maudet et mon confrère Jean-Noel Cuénod, sont sur le point de réparer un haut fait genevois de la lutte du Kulturkampf qui remonte à 1875. Le rapport Cuénod sur la laïcité, commandé par Pierre Maudet est une retombée de la nouvelle Constitution genevoise de 2012.

1875, en janvier, c'est à Compesieres, ma paroisse qui englobait alors les habitants de la commune de Plan-les-Ouates, que se déroule le baptême de l'enfant Maurice (cliquer sur l'image pour l'agrandir).

La cérémonie doit se dérouler selon le culte catholique chrétien, le seul reconnu alors par la République radicale avec le protestantisme. Les habitants des communes de Bardonnex et de Plan-les-Ouates, hélas séparées alors depuis une génération, et leurs autorités, tous attachés au culte catholique romain, refusent l'ouverture de l'église, bâtiment alors public comme l'école juste à côté.

Devant cette rébellion, le gouvernement radical Carteret destitue les maires qui étaient alors nommés par le Conseil d'Etat. Rien n'y fait. La fois suivante, le curé de Carouge, rallié au culte catholique officiel, est protégé par la troupe. Le mur de l'église est percé, faute d'avoir pu ouvrir la porte, les maires refusant toujours de donner les clés. C'est ainsi que s'est gravé dans les mémoires locales de nos parents le baptême à la baïonnette.

Lire la suite

23:03 Publié dans Constitution, Démocratie | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer | |  Facebook | | | |

jeudi, 06 novembre 2014

La France, sauce hollandaise

Chacun le sait, il est facile de rater une sauce hollandaise. Francois Hollande n'a pas raté la sienne: réchauffer lentement deux et demi de déni, ajouter peu à peu des yakas et des fokons, servir aussitôt à pleines louches et avec le sourire. Sacré Hollande! Ce qui pose problème, c'est, ce soir, que TF1 reproduise l'incroyable malédiction francaise, celle d'attendre tout d'un seul homme.

Monsieur le président fut donc tour à tour spécialiste en emploi, en chômage de longue durée, en pauvreté, en fiscalité des entreprises, en relance de la compétitivité, en concurrence internationale, en simplification administrative, en production agricole, en écologie, en urbanisme, en régionalisation, en état de droit, en RSA, en ASS, en dialogue social, en création de richesse, en place de la France dans le monde, en migration, en bombe atomique et lutte contre le terroriste, en, en, en, en tout! N'importe quoi! Pauvre France! Quand donc saura-t-elle décentraliser, déconcentrer, défaire la technocratie, déparisianiser! Élire de vrais gouverneurs de province, de vraies assemblées regionales. Comme partout ailleurs!

Quelques minutes avant l'intervention, TF1 démontrait qu'un Français sur cinq était sous le seuil de pauvreté. Comment créer cinq ou six millions d'emplois? En baissant les salaires et les rentes des plus aisés?

Et le Figaro qui pushe: "Hollande ne se représentera pas en 2017 si le chômage ne baisse pas." N'est-ce pas indigne? Le feu est à la maison a dit la cheffe d'entreprise. Merde, quoi!

21:27 Publié dans Démocratie, France, Politique | Lien permanent | Commentaires (2) |  Imprimer | |  Facebook | | | |

jeudi, 30 octobre 2014

Bascule fiscale, facture sociale..., la révolution communale

Bascule fiscale, facture sociale, Geneve devient suisse. 200 ans après le rattachement de la petite République à la Suisse, qui n'était pas encore fédérale, mais que des Genevois ont contribué à forger en une democratie moderne, au temps du radicalisme triomphant, étatiste et éclairé. Genève adopte donc le vocabulaire des confédérés pour tenter de mieux gérer la chose publique entre les différents acteurs que sont le Canton et les communes.

Francois Longchamp, dont on se demande parfois à quoi il sert depuis qu'il est devenu président durable du gouvernement, est en première ligne. Le char qu'il conduit a autant de risques de sortir de la route qu'un autre carosse dont il tient les rênes, le Grand Geneve, qui est lui déjà sorti de route, le 18 mai dernier, à la suite d'une ruade non contrôlée mais récurrente d'un des chevaux de l'attelage politique du canton...

Lire la suite

vendredi, 24 octobre 2014

Les deux faces de Libération

Capture d’écran 2014-10-24 à 20.32.03.pngJ'ai acheté hier Libération en papier. 1€ 70 en France, 3 fr 30 à Genève... 0€79 par abonnement sur iPad... Que vaut l'information? Il paraît que le prix Nobel 2014 a précisément étudié le casse-tête des entreprises à clients multiples, celles comme la presse qui vendent à des lecteurs mais aussi à des annonceurs. Sans parler des politiques qui, sans les médias, n'existeraient tout simplement pas.

Ainsi pour revenir à nos préoccupations "Vu du Salève", Léman Bleu a jusqu'à l'an dernier diffusé les séances du Grand Conseil genevois pour 200'000 francs, sans ajouter une once de plus-value rédactionnelle, tandis que la Tribune a délégué régulièrement un journaliste qui publiait une synthèse des débats (ce qui est généralement un tour de force), gratis pour la République.

Lire la suite

20:33 Publié dans France, Médias, Politique | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer | |  Facebook | | | |

jeudi, 23 octobre 2014

Sicli: remarquable gaspillage!

IMG_1098.PNGJe tombe par hasard sur une rediffusion sur Leman Bleu de Sicli, une ode au bâtiment des architectes, une coquille d'œuf en béton armé au coeur du PAV. Les présentateur d'Urban Lecture n'ont pas de mots assez forts pour chanter la qualité, l'audace, le modernisme de l'ancienne usine devenue espace dédié à l'architecture et à l'urbanisme.

Sauf, qu'aujourd'hui on ne pourrait plus construire un tel bâtiment. C'est sans doute une des passoires à énergie les plus formidable du canton. Mais nos architectes n'en disent mot.

22:15 Publié dans Economie, Urbanisme | Lien permanent | Commentaires (1) |  Imprimer | |  Facebook | | | |

mercredi, 22 octobre 2014

68? Non 36,9!

Capture d’écran 2014-10-24 à 20.50.58.pngDifficile le débat lancé par 36,9. Moncada est sensible, souvent pertinente. Ce soir, elle n'a que brassé des poncifs. Sans doute le sujet abordé est-il trop vaste, trop douloureux, trop étranger à la vie qui va. Les malades, les vieux ne font pas la une des journaux.

Ils sont solitaires, les vieux. Ils s'en plaignent. La belle affaire.

On a donc eu droit à des louches et des louches de bons sentiments, de pétitions d'intention, de pas mal de y'a qu'à et de beaucoup de faudrait qu'on. C'est oublier que les vieux sont comme des gamins. Tous les six mois, ils changent, leur vision des choses se modifie à leur corps défendant, leurs besoins ne sont plus les mêmes. Les uns grandissent, s'émancipent, se renforcent, se libèrent, les autres rouillent, angoissent, dépriment, s'enferment.

Lire la suite

dimanche, 19 octobre 2014

Seule au monde, grâce à l'enfer gamma?

Capture d’écran 2014-10-24 à 20.55.20.pngLa curiosité des hommes est sans limites. Depuis Lucy (à propos j'ai bien aimé le film de Besson, même si ce n'est pas du grand cinéma) Adam ou quelques autres cousins, nous autres nous interrogeons sur le ciel sans fonds (si ce n'est la limite du temps depuis que notre monde bigbangua), on y cru voir des sphères peuplées de toutes sortes de créatures y distillant une musique céleste, puis une nuit profonde quoique non vide, piquée d'étoiles qu'on ne sut que récemment éloignées à des distances à jamais infranchissables car passées. Ces jours, des savants multiplient les planètes et voient des terres par milliers et donc des vies peut-être ailleurs...

Voilà que deux autres savants émettent un doute. Nous pourrions bien être seuls dans l'univers car les autres candidates à l'éclosion de la vie ont très vraisemblablement vécu un enfer, auquel nous avons échappé. C'est que, pensent nos deux savants, Piran et Jimenez cités par The Economist de cette semaine, notre soleil est un peu éloigné du cœur de la voie lactée, où les collisions de supernovae ou de naines blanches surviennent aussi fréquemment que des billes dans un préau d'école.

Lire la suite

10:06 Publié dans Dans quel état j'erre, Energies, Nature, biologie, université | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer | |  Facebook | | | |

vendredi, 17 octobre 2014

Réalité décalée

IMG_1086.jpgÇa remonte déjà à décembre 2013, mais je trouve ces montages assez astucieux pour en conserver la trace dans mon blog. J'ai découvert ce site via la proposition Magazine de Flipboard, une manière comme une autre de curer les allées du web et de n'en conserver que les pépites. C'est donc à cette adresse www.wikilinks.fr où tout un chacun peut publier ses œuvres, tout plein de créations nouvelles (pour moi). Assez bluffant. Comme Body-Art qu'on a déjà vu ailleurs ou encore la face cachée des pochettes de disque vinyle.

13:28 Publié dans blogs et net | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer | |  Facebook | | | |

mercredi, 15 octobre 2014

Schneider-Ammann et la pomme

Notre ministre de l'Economie en viendra-t-il un jour, comme le premier ministre Finlandais, à reprocher à Apple la chute des empires horloger et bancaire de notre beau pays? Il ne sera peut-être plus au pouvoir, n'empêche que la menace est sérieuse. AppleWatch, qui n'est certes pas faite pour donner l'heure, et ApplePay, qui n'est pas fait non plus pour hypothéquer sa maison, vont balbutier quelque temps encore. Sauf que l'iPhone en moins de deux lustres a tué Nokia.

La montre suisse est un bijou, c'est ce qui, espérons-le, l'a sauvera des crocs de la pomme, à condition que leur mécanique emporte quelques e-connexions bien pointues. Celle qui a le plus à craindre, c'est la Swatch. A moins de se réinventer en quelque chose qui ne fait pas que donner l'heure.

Réponse d'ici 2020.

17:25 Publié dans Affaires fédérales, Air du temps, Economie | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer | |  Facebook | | | |

Divorce,... Diceptationis

Que Dieu existe ou pas n'a sans doute pas d'importance. Ce qui façonne le monde, c'est que des humains croient dur comme fer qu'il existe au singulier ou au pluriel et d'autres pas. Croyants ou non, nous sommes tous confrontés aux mêmes grandes injonctions: le respect de soi, d'autrui, de la nature, du cycle de la vie. D'où découle une brassée d'autres défis: ma liberté et celle des autres, mes moyens et ceux des autres, ma destinée et celle des autres. Que l'on retrouve par exemple dans le célèbre "liberté, fraternité, solidarité".

Trois mots simples. Suffisants pour vivre en bonne intelligence. Pourtant l'Etat et ses serviteurs n'ont de cesse, s'inspirant de ces trois principes et de quelques autres, de codifier la vie des gens. Les lois, les règlements, les ordonnances, les directives publiées ou occultes, les pratiques usuelles ou professionnelles, les normes publiques ou privées, consensuelles ou imposées, s'accroissent sans fin.

Les religions et leurs églises qui s'occupent des affaires de Dieu n'échappent pas à cette production normative compulsive.

Lire la suite

09:24 Publié dans Air du temps, Dans quel état j'erre, Droit, justice, Monde | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer | |  Facebook | | | |

dimanche, 28 septembre 2014

Pourquoi Berne ne veut pas de la traversée du lac

Geneve etude n1 zones tabous.PNGOn devrait toujours lire les rapports de la Confédération. Dans moins de deux heures, quand on connaîtra le résultat du vote sur la traversée de la rade, l'étude préliminaire que Berne a publiée le 21 mars 2013 sur la résorption des bouchons à Genève va sans doute revenir sur le devant de la scène. [à télécharger ici]

On y trouve la réponse à la question pourquoi Berne - du moins ses experts - ne veut pas de la traversée du lac et privilégie la création d'une voie supplémentaire dans chaque sens sur l'autoroute de contournement que Christian Grobet et ses experts d'alors avaient sciemment sous-dimensionnée.

Lire la suite

10:34 Publié dans Affaires fédérales, Démocratie, Urbanisme | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer | |  Facebook | | | |

jeudi, 25 septembre 2014

Genève - Los Angeles: les élucubrations d'un prof

geneve los angeles.PNGLes profs, c'est fait pour donner des leçons. J'avoue que celle qu'ils nous assènent depuis quelque temps à propos de la traversée de la rade me font sortir de mes gonds. Un collègue m'a mis sous le nez la chronique que le géographe lausannois Jacques Lévy a commis pour Le Temps. Le scientifique assène quelques vérités à nous autres les coincés du bout du lac qui allons voter pour un tunnel urbain, alors que du haut de sa chaire Jacques nous propose rien moins que de faire le tour du lac par le Valais... Si, si vous avez bien lu!

 

[Cliquez sur l'image pour l'agrandir. A la même échelle, Los Angeles et Genève]

Lire la suite

22:13 Publié dans Démocratie, Urbanisme | Lien permanent | Commentaires (1) |  Imprimer | |  Facebook | | | |

mercredi, 24 septembre 2014

La démocratie participative: l'Ecosse, Paris, Genève

Le Royaume Uni respire parce que l'Ecosse a refusé la référendum d'indépendance. Cameron va-t-il être fidèle à ses promesses en accordant à la province un peu plus de souveraineté fiscale? That Si the question?

Paris bruisse de la démocratie participative que sa maire nouvelle, Anne Hidalgo, lui propose. Les Parisiens doivent choisir ces jours entre la végétalisme ion d'un mur aveugle et l'émancipation culturelle d'une friche industrielle. 75 millions d'euros sont en jeu. Sur France culture ce matin une journaliste rappelait qu'au plus fort de la mode participative à Porto Alegre, pas plus de 1,5% de la population de cette ville toujours emblématique aux yeux des altermondialistes participait effectivement aux scrutins.

Ce week-end prochain, les Suisses sont invités à trancher sur 20 gros milliards de francs, le budget de l'assurance maladie de base que d'aucuns pensent plus efficace de faire gérer par des fonctionnaires plutôt que par des entreprises privées. On comprend sans les approuver, les médecins qui, comme pas mal de monde, préfèrent le contrôle de l'Etat sur lequel ils pourront influer via les lobbies parlementaires qui ne seront plus ceux des caisses maladie mais ceux des professionnels de la santé.

Ce même 28 septembre, les Genevois votent sur un tunnel, un bon gros milliard de francs, qui pourrait bien libérer le pont du Mont-Blanc et les rues avoisinantes de pas mal de trafic privé et améliorer sensiblement la circulation des bus.

Lire la suite

lundi, 15 septembre 2014

Quatre-treize! Libération en mode Minority Report

Libération se réinvente. 93 emplois passent à la trappe et le patron, Laurent Joffrin, crée le journal version Minority Report, vous savez ce film de science fiction où l'on suit une brigade de flics chargée d'arrêter les criminels quelques secondes avant leur forfait.

Dans son discours à la rédaction, après le coup de hache qui ampute plus d'un tiers des effectifs, Joffrin écrit: "Il s’agira de produire non le quotidien de la veille mais celui du lendemain". Les 130 rescapés sont invités à être les précogs (de précognition) du journalisme. Au fond, peu importe les faits, pourvu qu'on ait l'ivresse des analyses!

22:18 | Lien permanent | Commentaires (2) |  Imprimer | |  Facebook | | | |

samedi, 13 septembre 2014

La Suisse au 29e rang!

image.jpgLes gens adorent les palmarès même s'ils savent que toutes statistiques comportent des biais. La curiosité l'emporte et on y jette un coup d'œil comme les horoscopes on le fait des horoscopes - au cas où. Au pire ou au mieux, ça peut nourrir une conversation. Saviez-vous que la Suisse pointe au 29e rang du dernier concours concours PISA? Au 29e rang?
- Je croyais notre pays mieux classé...
- je l'ai lu dans The Economist. Le ranking range les pays en fonction des performances des élèves tempérés par le salaire des profs. Instructif, non! Je serais curieux de connaître le rang des cantons suisses.
- Plus possible, mon cher, trop de cantons suisses ont refusé de payer le surcoût qu'implique un échantillon plus grand, du coup il n'est plus possible de la comparer.
- Sacrés Suisses, ils appliquent encore à la lettre leur devise nationale, de plus en plus écornées ou battue en brèche: pour vivre heureux vivons cachés!

08:41 | Lien permanent | Commentaires (4) |  Imprimer | |  Facebook | | | |

vendredi, 12 septembre 2014

Katutura a besoin de nos visites

Les lecteurs des blogs de la Tribune connaissent bien le blog Katutura. C'est une petite voix qui résonne avec un amour mêlé d'un peu de malice et d'indignation. Elle dit souvent sa foi en Jésus, qu'elle aime particulièrement quand il chasse les marchands du temple, laisse les docteur de la loi sans voix, les accusateurs de la prostituée sans action, s'en va dîner aussi bien chez les pauvres que les percepteurs d'impôts et guérit les malades sans se soucier des règles du sabbat. Ce Jésus-là l'anime toujours, la soutient dans sa quête de vérité, nourrit ses colères contre les possédants, les bien-pensants, les savants même et lui dit que Dieu est un Dieu ni fini ni infini mais se fait au jour le jour de la vie des hommes...

Sa vie entière, Katutura l'a donnée aux pauvres, aux sans voix, aux humiliés, aux expulsés. En Afrique du Sud durant 34 ans. Et ici, en Suisse, parmi les migrants. Une vie d'amour au service des autres.

Lire la suite

18:15 Publié dans Air du temps, Blogosphère genevoise, Dans quel état j'erre | Lien permanent | Commentaires (3) |  Imprimer | |  Facebook | | | |