lundi, 02 mars 2015

Grand Genève: au fond, ça ne fonctionne pas si mal, non?

grand geneve cantons.pngQuelle région frontalière en Europe redistribue autant de millions de la ville centre aux communes limitrophes? Aucune sans doute à un point si avancé que le Grand Genève. La dynamique de la région genevoise profite grandement à la France, justement parce que les Genevois freinent l'urbanisation de leur canton. Cela produit un aménagement du territoire qui s'avèrera plus profitable au bassin genevois qu'on ne le dit.

La zone agricole genevoise est de loin la zone la mieux protégée de toute la Suisse. Le mitage du territoire y est le mieux contenu. Il existe dans le canton des villages et des hameaux qui n'ont presque pas bougé depuis des décennies. Passer la frontière et le contraste est saisissant. 

Lire la suite

22:36 Publié dans Démocratie, Gestion publique, Politique genevoise | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer | |  Facebook | | | |

dimanche, 01 mars 2015

Comment redistribuer le pactole d'Anières

flaque d'eau.pngIl pleut toujours dans les gouilles. Ce dicton des pays romands et de Savoie, qui dit que l'argent va à l'argent ,trouve sa réalisation dans l'affaire du pactole fiscal d'Anières. Ce n'est pas à Onex, à Versoix ou à Avully, communes les moins riches de Genève, que les 120 millions sont tombés. Mais à Anières. Dans une commune de la côte d'or genevoise qui ne saura que faire de cette fortune. Cette recette fiscale, équivalant à 12 fois le budget annuel d'Anières, risque de perturber pendant longtemps la péréquation financière entre les communes. Comme d'ailleurs est perturbant le fait que certaines municipalités hébergent un ou deux contribuables aux revenus plus que généreux et qui, parce que suisses, n'ont pas l'heur de bénéficier d'un forfait fiscal.

Pour sortir de cette impasse, il n'y a que deux moyens: 1) verser le pactole entièrement dans un fonds d'équipement communal (voire régional), 2) réintroduire la législation fiscale d'avant 1989 ou un système équivalent qui cantonalise les impôts sur les tranches des revenus supérieures à 200'000 francs.

Lire la suite

samedi, 28 février 2015

Le pactole d'Anières et les petites cachoteries de notre grand argentier

etat distributeur dessin.png400 millions pour le canton, 120 pour la commune d'Anières sont tombés du ciel au détour d'une "transaction patrimoniale couverte par le secret fiscal". La nouvelle, connue d'un petit cercle d'initiés depuis quelque temps, est devenue publique tard vendredi soir. Elle éclaire soudain les déclarations récentes des initiés qui considèrent que le bénéfice 2014 qui ne sera annoncé officiellement qu'à la fin mars - pourquoi un délai si long? - devrait être consacré à rembourser la dette du canton et non à servir les multiples quémandeurs que cette soudaine manne ne va pas manquer de réveiller.

Remettons cet héritage ou cette donation d'un vieil oncle célibataire ou cette régularisation d'un banquer devenu anonyme (?) dans son contexte et en perspective. 

Lire la suite

vendredi, 27 février 2015

De combien de millions les SIG ont volé les Genevois?

image.jpgLa question est rude mais elle se pose alors que les SIG annoncent une baisse de dix petits pour cent du prix du gaz Pour le 1er mars. La régie a attendu la fin de l'hiver pour répercuter sur ses clients captifs la dégringolade des prix du pétrole qui a commencé en août si l'on en croit l'indice des prix de l'énergie suisse. En plus depuis la décision de la BNS, le prix du gaz a encore forcément connu une décote en francs suisses.  

Bref, c'est sans doute plusieurs millions de francs que la régie a encaissés sur notre dos. Une explication un peu plus étoffée que les lauriers que se tresse l'opérateur public sur son site internet s'impose. Non?

http://www.sig-ge.ch/nous-connaitre/support-et-communications/S-informer-et-echanger/Pages/20150226_sig_baisse_ses_tarifs_de_gaz.aspx?rcurl=/nous-connaitre/support-et-communications/S-informer-et-echanger/Pages/home.aspx

http://www.gaz-naturel.ch/fileadmin/customer/erdgasch/Data/Erdgas/Preise/Preisentwicklung_LIK_01_15.pdf

12:01 Publié dans Communes genevoises, Economie, Energies, Gestion publique | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer | |  Facebook | | | |

jeudi, 26 février 2015

Mahomet fait la une de Charlie

image.jpgC'est un peu comme dans ces dessins où il faut chercher l'erreur. Mais où se cache-t-il donc le prophète qui se passerait sans doute bien de la promo que lui font ces jours quelques-uns de ses affidés excités et vengeurs. On cherche, on cherche, on découvre sans peine le petit Sarko, la grosse bleue Marine, l'évêque de service, la patron goulu et un chien. Un chien qui tient dans sa gueule une kalachnikov. Et toute une piétaille d'anonymes qui ne sont pas Charlie.

Tous poursuivent un cabot qui, lui, tient un canard dans la gueule. Pas de Mahomet!

Mais si bien sûr, tous ces censeurs qui ont toujours dégueulé sur Charlie fuient la menace des barbares du jour. Mahomet, plutôt sa caricature que nous en donnent les djihadistes, est juste hors champs, juste derrière la piétaille qui court, certes à la poursuite du cabot porteur du canard irrévérencieux, mais surtout ils courent pensant échapper au diktat, supposé menaçant, des partisans du drapeau noir. Comme! Ils sont déjà dans la place? Qui est donc ce chien noir à la kalachnikov?

Lire la suite

13:27 Publié dans Dans quel état j'erre, Démocratie, France, Information, Médias | Lien permanent | Commentaires (2) |  Imprimer | |  Facebook | | | |

mardi, 24 février 2015

QE populaire

image.jpgQue feriez-vous si la Banque nationale vous donnait 500 francs? Vous en consommeriez une partie rapidement sans doute. Et si les quelque 275 millions d’Européens (adultes) recevaient comme vous un billet de 500 euros? Nulle doute que la consommation augmenterait un peu entraînant un effet sur la croissance du PNB. De 1,4% a calculé l'économiste anglais John Muellbauer, l'an dernier, qui a sérieusement proposé ce QE populaire à la BCE.

La BCE a étudié la question et s'est finalement convaincue que la distribution d'euros n'était pas son job, mais celui de l'Etat. De fait, explique le Figaro sur une pleine page aujourd'hui, QE bancaire ou QE populaire, l'effet attendu est le même: un peu de croissance, une baisse de la valeur de l'euro face aux autres monnaies, des emprunts et des dettes moins chères, mais aussi pour les rentiers, des bas de laine qui rapportent moins, et ce propos de Soros rapporté par le Figaro: "Mon principal souci est que le QE va encore élargir l'écart entre les riches et les pauvres".

Foin donc de frugalité - n'en déplaise aux Verts - et de Carême - n'en déplaise aux jeunes musulmans qui sont solidaires des chrétiens - la machine économique doit redémarrer pour donner du boulot aux gens. Consommez donc braves gens, consommez!

10:11 Publié dans Economie, Europe | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer | |  Facebook | | | |

dimanche, 22 février 2015

Genève impose le voile patriotique aux écoliers du canton

drapeau suisse sur geneve.pngL'UDC du Valais veut dénuder la tête des élèves en classe. L'initiative des nationalistes ne surprend pas même si elle est désolante. La députée socialiste Fehlmann Rielle critique, elle, la Tribune dans son blog d'avoir largement répercuté l'affaire (et donc d'en avoir fait la promotion), alors que le quotidien a passé sous silence le vote négatif des députés genevois sur le même sujet il y a quelque temps.

La députée ne s'émeut pas d'un autre vote, intervenu vendredi soir, celui de la motion UDC M2156, dont la Tribune n'a pas fait non plus ses gros titres samedi. Et qui pourtant impose à tous les écoliers genevoise de porter en chœur le voile patriotique du Cantique suisse. 

Lire la suite

vendredi, 20 février 2015

Le ramadan chrétien menace les paysans suisses

image.jpgOk la formule est un peu lapidaire, mais je crains ou plutôt je crois en l'occurrence qu'elle ne soit pas fausse. A moins évidemment qu'une inconnue m'ait échappée, les voies de Dieu étant impénétrables... 

Reprenons! Pain pour le prochain et Action de Carême (pppac), qui font ménage conmun, lancent leur campagne 2015 à l'occasion du ramadan catholique, qu'on appelait naguère Carême (en mémoire des 40 ans que les Hébreux ont passé dans le Sinaï avant d'occuper la Terre Promise et des 40 jours que Jésus a passés à éprouver la faim et le pouvoir avant de lancer le slogan "Aime ton prochain comme toi-même").  Le theme de pppac, cette année, tient en six mots: "Moins pour nous, assez pour tous!" C'est cette idée qui a présidée à la semaine des 35 heures en France. L'idée était de partager le travail... 

pppac nous propose donc de moins manger (de viande) pour sauver la planète du réchauffement climatique, notre enfer quotidien. Moins manger de viande réduira l'importation de soja. Réduire l'importation de soja est, dit pppac, bon pour les paysans du sud, qui auront plus de terres pour produire leurs aliments propres. Le cercle apparaît vertueux et logique comme l'étaient jadis les sphères célestes et leurs harmoniques mouvements...

http://www.painpourleprochain.ch/index.php?id=actuelle

http://www.actiondecareme.ch/sites/home/current_project.html?view=details&id=1636

Lire la suite

jeudi, 19 février 2015

Les boat-people de 2015 ne fuient pas le communisme

image.jpgCombien de Romands ont regardé Temps Présent jusqu'au bout ce soir? Combien d'élus? Sans doute très peu.  La Suisse n'a cessé de durcir son accueil. Peu de chances que ça changent. Et pourtant la Suisse viellit. La génération du baby boom dont je fais partie s'approche de l'âge de l"inactivité". La Suisse manque déjà de bras et surtout de cerveaux et des deux ensemble bien sûr. Or qu'a montré le reportage de Temps Présent?

Que chaque année arrivent en Suisse 500 à 800 MNA, des mineurs non accompagnés, après des odyssées et des épreuves que peu de Suisses toléreraient pour eux et moins encore pour leurs enfants, que nous avons affaibli à force de les cocooner, de les encadrer, d'anticiper leurs besoins, d'emballer dans la ouate de la prévention et le papier de la précaution (mais ceci est une autre affaire).

Lire la suite

22:05 Publié dans Droit, justice, Economie, Monde | Lien permanent | Commentaires (3) |  Imprimer | |  Facebook | | | |

mercredi, 18 février 2015

Le MCG privé de référendum

bhns annemasse.png BHNS. Bus à haut niveau de service! Les Français adorent les acronymes. En bon français le BHNS, c'est PUBN pour le MCG. En clair, PUBN veut dire pas une bonne nouvelle. 

Reprenons: le président durable de Genève a inauguré hier, mardi gras, jour de carnaval et veille du  premier jour du ramadan catholique (ça c'est pour Anastase qui m'aime bien) un BHNS dans la banlieue du Grand Genève. Rien d'exceptionnel, sauf que c'est à peu près la première action du gouvernement depuis le niet des Genevois aux parkings d'échange cofinancés par tous les contribuables des deux côtés de notre chère mais toujours plus anachronique frontière. 

Lire la suite

08:16 Publié dans Affaires fédérales, Politique genevoise, Région | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer | |  Facebook | | | |

mardi, 17 février 2015

Commentaires sur le triangle des Bermudes genevois

"Je viens de lire votre dernier blog. Deux/trois petits points à relever..."

Claude Marcet a fini sa carrière de député en indépendant. Les comptes et la cosmétique, il connaît. Expert comptable, il n'a jamais ménagé l'Etat de ses commentaires et de ses critiques. Il fut de l'équipe qui fit voter dans les années 90 une initiative par le peuple pour un audit global de l'Etat http://www.halte.ch/frame_audit.htm. Arthur Andersen remplit plusieurs cahiers d'analyses, fit des centaines de suggestions, dont l'une consistait à tenir les politiques aussi loin que possible des affaires, confiant au Conseil d'Etat qu'un rôle d'orientation stratégiques...

Le comité "Halte aux déficits" existe toujours.  http://www.halte.ch Il n'est plus trop mis à jour. Ces vieux combattants me font penser à ceux de 500 mètres de ville en plus. Des sages que la République accro a la dépense n'a jamais trop écoutés. 

Lire la suite

20:49 Publié dans Economie, Gestion publique, Réponses à des commentaires | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer | |  Facebook | | | |

lundi, 16 février 2015

Les Bermudes de David Hiler

Étrange formule de David Hiler qui s'est confié au journal Le Temps, la semaine passée: "Le canton entre dans le triangle des Bermudes".

Une zone dangereuse que ces Bermudes, mystérieuses même, où des navires et des avions se seraient perdus en nombre, faute d'y avoir trouvé des vents et des eaux favorables. Cependant, dit Wikipedia, selon un rapport du World Wide Fund for Nature en 2013, le triangle des Bermudes ne fait pas partie des 10 endroits les plus dangereux pour la navigation.

Bermudes donc. Quelles sont ces pots au noir  qui plombent le navire cantonal? Et David Hiler, dont le col était ouvert et la mise approximative bien avant que le Grec Alexis Tsipras, qui ne veut pas payer ses dettes, ne remette cette mode à la mode, n'a-t-il pas contribuer à créer les Bermudes genevoises?

Lire la suite

22:53 Publié dans Economie, Gestion publique, Politique genevoise | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer | |  Facebook | | | |

dimanche, 15 février 2015

Stop! Écoutez cet épisode des Racines du ciel toutes affaires cessantes

image.jpgTrouvez une heure dans votre agenda, posez-vous dans un fauteuil, plantez un casque sur vos oreilles, allez chercher le podcast de l'émission Les Racines du ciel de ce 15 février sur France Culture. Et écoutez, sans préjugé, sans stress, mais avec attention. Je vous préviens, c'est très dense, c'est même assez rock 'roll. Pas au sens du King, mais au sens du retournement, devant lequel le monde est, dit Annick De Souzenelle, grande prêtresse du jour, une femme (d)étonante, une femme qui accomplit ce que dit le poète: la femme est l'avenir de l'humain.

Lire la suite

09:08 Publié dans Air du temps, Dans quel état j'erre, université | Lien permanent | Commentaires (2) |  Imprimer | |  Facebook | | | |

vendredi, 13 février 2015

Nous sommes Charlie! Nous sommes Angela!

image.jpgIls ont la même taille Angela et Francois. Il s'embrasse tendrement. Ils sont aux commandes de l'Europe. Angela et Francois nous ressemblent. On a l'envie que leur ambassade de paix à Minsk réussisse. Mais on a des doutes. Dans cette affaires de gros bras, nos deux Européens n'ont pas de quoi bander les muscles. L'Allemagne n'a pas d'armée et la France n'a plus ni les moyens ni l'intention de marcher sur Moscou. Angela n'est pas un Kaiser et Francois n'est que l'ombre de Napoléon. 

Tant mieux dira-t-on. L'ère du XXIe siècle n'est plus à la guerre. Sauf que tout le monde ne vit pas à la même heure. Le dictateur Poutine est resté calé au XXe siècle (d'autres, djihadistes, sont au XVIe). Le PDG russe ne veut pas que l'OTAN s'installe à ses portes.

L'ambassade de Minsk qui force les belligérants à s'asseoir à la même table est bonne, mais le couple Angie Charlie doit aussi retailler la stratégie du cousin musclé d'Outre Atlantique et de quelques collègues européens qui ne rêvent que d'arrimer l'Ukraine à leur espace commercial et de libre circulation. Ce n'est certes pas une stratégie belliqueuse en soi. Cependant, c'est bien ainsi qu'elle est perçue par le maître actuel du Kremlin.

Lire la suite

07:34 Publié dans Démocratie, Monde, Politique | Lien permanent | Commentaires (1) |  Imprimer | |  Facebook | | | |

mercredi, 11 février 2015

Pas d'apartheid en Suisse?!

Capture d’écran 2015-02-11 à 23.23.06.pngLe premier ministre français Manuel Valls a dit, le 20 janvier dernier, neuf jours après le sursaut républicain "Sommes Charlie", que la France connaissait des poches d'apartheid. En Suisse, les experts suisses chargés d'évaluer le vivre ensemble ne prononceront sans doute pas ce mot ce jeudi. Berne veut tout de même en avoir le cœur net et lance une enquête nationale biennale sur le niveau des discriminations.

A l'encontre des étrangers ou de populations spécifiques? Pas seulement, semble-t-il. Les plaintes des Suisses qui nourrissent à tort ou à raison le discours de l'UDC et, à Geneve, du MCG, seront également collectées par StatistiqueSuisse, comme celles des Suisses qu’inquiète l'extrême droite.

"Le nouvel instrument permettra de suivre les évolutions de la société dans différents domaines-clé comme le racisme, l'antiracisme, l'hostilité à l'égard des musulmans et des juifs ou l'intolérance. Les attitudes correspondantes ne sont pas déterminées sur la base d'une seule réponse mais d'un groupe de réponses. Ainsi, une attitude n'est qualifiée de raciste ou d'antisémite que lorsque les affirmations correspondantes de la personne concernée sont systématiques et répétées. L'instrument permettra également de connaître la perception des personnes interrogées quant à l'ampleur et à l'impact des mesures sociales et politiques, ainsi que l'évolution de cette perception." Communiqué du Conseil fédéral du 11 février.

Voilà qui mérite attention.

Lire la suite

23:16 Publié dans Affaires fédérales, Constitution, Démocratie, Droit, justice | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer | |  Facebook | | | |

480'000/(924+137) = ... Genève

image.jpgFacile mon équation du matin, non? Je vous laisse encore un temps et vous donne le résultat chiffré: 452. Le résultat doit être rond car on ne découpe pas les élus ni les électeurs ni les administrés en morceaux.

Explication: 480'000 c'est le nombre d'habitants du canton de Genève, 924, c'est le nombre de sièges dans les 45 conseils municipaux du canton et 137, c'est le nombre de sièges dans les exécutifs. 452, c'est le nombre de Genevois par élus municipaux. 41% de ces 452 habitants ne sont pas citoyens. Ils peuvent élire mais pas être élus. Et Genève se dit une démocratie exemplaire.

C'est évidemment une forfanterie.

Lire la suite

11:32 Publié dans Affaires municipales, Démocratie, Gestion publique | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer | |  Facebook | | | |

lundi, 09 février 2015

#suissesfuites

image.jpgRamdam, badaboum, la crème des médias nous sert une nouvelle louche de fuites. A 22h30 hier soir, l'Hebdo pousse son cri sur le net et publie un numéro spécial gratuit sur son app. Le méchant est une banque genevoise, enfin  une filiale d'un très grand établissement britannico-américano-helvéto-hongkongais qui a récemment investi trois vieux immeubles entièrement rénovés au quai des Bergues. Et a déposé en son hall d'entrée deux lions chinois dûment baptisés. 

Très gros boulot de fourmi de 130 journalistes de la champions league européenne des médias qui ont donc contrôlé, recoupé, vérifié les données courant jusqu'en 2007 et divulguées (leaked) par Hervé Falciani. 

Lire la suite

dimanche, 08 février 2015

La Suisse (et l'Europe) a du pétrole, mais pas d'idées. Tant pis pour elle!

image.jpgLa France n'a pas de pétrole, mais elle a des idées. Qui se souvient de ce slogan popularisé sous le moderne Giscard d'Estaing, un président à particule, dont on a pas su a l'époque s'il avait délaissé son Anémone... C'était au lendemain des chocs pétroliers, quand la Suisse avait expérimenté des dimanches sans voitures et sans lendemains. 

Ces jours, le Valais s'inquiète de la disparition de la raffinerie de Monthey. Des emplois, un savoir faire sont perdus et une friche industrielle risque de demeurer là aussi longtemps que les installations des puits de mine de charbon fermés dans le nord. 

Le gouvernement valaisan, qui a longtemps relayé les protestations des riverains contre la pollution de l'usine, cherche un repreneur. Pourtant, juste au-dessous de Monthey, dorment des millions de tonnes de gaz de schiste. Pourquoi n'en concède-t-il pas l'exploitation à quelques entreprises soucieuses de démontrer qu'on peut extraire cette ressource sans trop de dégâts collatéraux? Le Valais, si fier de sa houille blanche, pourrait devenir le champion de la houille brune et relancer une industrie pétrochimique dans la haute vallée du Rhône.

Lire la suite

vendredi, 06 février 2015

Bureaucrates utiles et journalistes vendeurs

image.jpgThe Economist prend souvent le contre-pied des idées reçues, reçues par le monde de la francophonie, dans lequel je baigne, dominé par le discours des intellectuels parisiens, fort brillants mais souvent décollés du plancher des vaches. Dans un article consacré au bébé à trois parents, une news qui a fait le beurre des gazettes outre-Manche cette semaine, The Economist écrit que les bureaucrates (britanniques en l'occurrence) ont parfaitement géré leur affaire. Ce n'est pas tous les jours que le journal libéral félicite la fonction publique.

il est question de la manière exemplaire donc, dont le dossier des bébés à trois parents a été conduit jusqu'au vote positif du Parlement, lequel vote autorise désormais, en quelques rares circonstances, à introduire dans l'ovule de la mère sociale et génétique et porteuse et nourricière etc. les mitochondries saines d'une mère donneuse. Le tout pour le bien du bébé délivré d'une maladie dont sa mère principale est porteuse. Tout cela parce que les mitochondries s'héritent par les mères, puisque le père ne fournit qu'une pelote d'ADN et rien d'autres.

Lire la suite

18:32 Publié dans Air du temps, Economie, Information, Médias | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer | |  Facebook | | | |

Libération, l'amour, Charlie et le vivre ensemble

image.jpgJe ne connaissais pas Remo Bodei jusqu'à hier et la lecture d'une chronique dense et fouillée du dernier bouquin traduit en français de ce philosophe italien dans Liberation, que je ne lis que trop rarement faute de temps. La dernière fois c'était jeudi 29 janvier.

Libé a publié ce jour-là un numéro entièrement illustré de caricatures plutôt gentilles, des BD en fait de la ligne claire qu'on peut laisser traîner sur la table du salon, sous ce titre un brin angoissé: "Charlie, où est la relève?" Lourd point d'interrogation. Dans le même numéro, on apprenait que l'équipe rescapée de la tuerie du 5 janvier, un mois déjà qui paraît comme une éternité, ne reprendrait le crayon au mieux qu'à  lami-février et plus vraisemblablement quand le traumatisme serait passé.

Lire la suite

07:56 Publié dans Dans quel état j'erre, Droit, justice, Médias, université | Lien permanent | Commentaires (3) |  Imprimer | |  Facebook | | | |

mercredi, 04 février 2015

Stepczynski: pas urgent de rembourser la dette grecque! Et la genevoise?

L'excellent chroniqueur économique de la Tribune était ce matin sur la La Premzière de la RTS. Sur la dette grecque, le journaliste s'aligne sur la position de Joschka Fischer l'emblématique ex-ministre Verts de Affaires étrangères allemand. Le remboursement de la dette n'est pas urgent. Il faut réformer les pays du sud, casser les monopoles et les protections que les professions ont construit pour échapper a la concurrence. Il fait de la croissance pour sortir les Grecs mais pas seulement de l'ornière déprimante de crise et de son cortège de chômeurs. Quelques remarques:

Que disent nos Verts genevois de cet appel à la croissance du Vert allemand? Que disent les corporations à Geneve qui comme en Grèce ou en France dressent des murailles de normes ou de lois pour écarter les concurrents? Normes techniques dans le bâtiments, normes sociales et environnementales, statuts particuliers des notaires, des fonctionnaires, contingentements divers ou passage obligé par un sas hospitalier chez les médecins, recours multiples qui ralentissent ou bloquent même l'urbanisation,...

L'endettement des Grecs est le même que l'endettement des Genevois: 30'000 euros/francs par habitant. Il est vrai que l'administration genevoise fonctionne bien et que les impôts rentrent. Stepczynski serait-il d'accord avec la gauche pour lever le frein à l'endettement genevois?

http://www.rts.ch/la-1ere/programmes/l-invite-du-journal/6495747-marian-stepczynski-economiste-et-journaliste.html

08:35 Publié dans Economie, Europe, Gestion publique, Médias | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer | |  Facebook | | | |

mardi, 03 février 2015

J'ai lu le programme PLR

image.jpgNi critique ni autocritique. A croire que tout va bien ou que plus rien ne bouge. Aucun bilan non plus de l'équipe sortante, dont deux membres seulement brigueront les suffrages des électeurs le 19 avril prochain. Six candidats dont un (époux de la secrétaire générale du PLR cantonal) tentera de succéder à l'adjointe qui n'aura pas laissé un souvenir impérissable.

Tentera est un grand mot, car l'homme est déjà élu, puisqu'en face, les deux PDC sortant se représentent et qu'on ne voit pas le MCG venir troubler ce jeu. A vaincre sans péril, on triomphe sans gloire.

Quant à la gauche, née d'une coopérative de logements et qui s'est dite alternative pendant sept législatures, elle ne sera tout simplement plus présente. Faute de combattants. C'est un peu triste* mais aussi bien symbolique. 2015 marque un tournant. Moins de candidats qu'en 2011 - 1716 sur 170 listes contre 1808  et 188 listes - et toujours plus de sièges à pourvoir - 924 contre 906. Le système municipale, 45 communes pour moins de 500'000 habitants, est archaïque. Il coûte cher, il est devenu chronophage. Il tourne à vide.

j'ai donc lu le programme PLR.

Lire la suite

vendredi, 30 janvier 2015

L'impossible réforme de la fonction publique genevoise

SCORE, la réforme de l'échelle des traitements de la fonction publique, est mort. Du moins dans son identité et sa forme actuels. Le député Edouard Cuendet, la voix des banquiers, la soutient du bout des lèvres, mais il sait que le couple PLR-PDC n'a plus le pouvoir au Grand Conseil comme la séance d'hier soir du parlement la brutalement illustré.

Roger Golay, le président du MCG a lui carrément annoncé l'acte de décès de la réforme, hier soir au micro d'un Pascal Décaillet, trop girond de montrer que la politique se faisait devant lui - que dis, je grâce a lui - lui, qui sait si bien profiter des rumeurs de la rue et souligner combien le parlement, juste à côté, mouline dans le vide. Dérive classique d'un fou du roi qui se prend pour le roi et qui se réjouît d'une manifestation peu suivie pour d'évaluer le suffrage universel. 

Mais c'est ainsi qu'on gouverne désormais à Genève. SCORE, un projet lancé et défendu par David Hiler, naguère donné comme le meilleur conseiller d'Etat du précédent gouvernement, finira au panier. Et peu importe qu'un Pascal Broulis, usant de la même méthode qu'il s'était appropriée quand le ministre vaudois des Finances et de la Fonction publique (il a aux dernières élections cédé ce dicastère à sa collègue Nuria Gorrite) était chef du personnel de la Banque cantonale vaudoise, ait réussi à mettre en œuvre la réforme "Decfo-Syrem", un SCORE à la vaudoise.

Lire la suite

jeudi, 29 janvier 2015

Grèves, le Conseil d'Etat a donc cédé

com coneil etat 28 janv.pngLa grève des notes pourrait donc s'arrêter le jour de la grève générale de la fonction publique. Voilà ce qu'on lit dans mon journal préféré. Selon les syndicats, le gouvernement aurait accepté de ne pas licencier de profs en raison de la coupe linéaire décrétée par le Grand Conseil - à ma connaissance, il n'a jamais été question de licenciement. Autre revendication acceptée, fixer un nombre maximal d'élèves par classe, ce qui, toujours selon le syndicat qui fait donc la com du gouvernement*, coûterait 5 millions.

Le citoyen contribuable apprendra-a-t-il demain par la bouche du président du Cartel que le gouvernement a accepté de partager les clés de l'évaluation des fonctions, puisque le projet SCORE est la principale raison - si tant est que d'en soit une en ces temps troublés par une décision que la BNS n'a partagée avec personne - de la grève à laquelle appellent les syndicats?

Mais il est vrai que les leaders syndicaux ne se battent pas pour eux-mêmes, mais pour la qualité des services publics qu'une majorité de députés démocratiquement élus met en péril. Je suggère donc à cette majorité, qui sert si mal le peuple, de dresser une statue à ce Cartel si clairvoyant et ordonne qu'on se décoiffe à sa vue en signe de respect, puis de se saborder et d'abandonner le pouvoir à ce dictateur éclairé.

Au moins, la "République" de Genève s'économiserait le ridicule d'une grève, alors que les entreprises et leurs employés se battent conte le franc fort.

PS: Mais où est donc cette majorité qui a voté le budget. Pourquoi ce silence assourdissant des autorités?

*Aucune mention n'est fait de cet accord dans le communiqué de presse du Conseil d'Etat publié mercredi à l'issue de sa séance hebdomadaire. Aucune information visible non plus sur le site du DIP. Pas plus de communication sur le site du DF, où le vaste projet SCORE, objet de toutes les crispassions n'est même pas cité.

09:51 Publié dans Démocratie, Droit, justice, Gestion publique, Politique genevoise | Lien permanent | Commentaires (1) |  Imprimer | |  Facebook | | | |

mercredi, 28 janvier 2015

SDG, ça vous dit quelque chose?

image.jpgSDG doit succéder cette en année à MDG. Soyez rassuré, ça ne tilt pas non plus dans ma petite tête. Comme tout un chacun, je suis encore Charlie ou pas, sans trop savoir pourquoi et ce que ça change pour moi ou pour le monde.

Suis-je devenu un soldat, puisqu’on nous dit en guerre? Puis-je désormais tout écrire, tout dire, comme Charlie ou Dieudonné pour qui le spécial Charlie publié par le "Monde des médias" demande la liberté d'expression et réclame de Valls-Hollande qu'ils introduisent dans la Constitution française le Premier amendement de la Constitution américaine. Et pourquoi pas en Suisse aussi!

Lire la suite